Marianne St-Gelais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marianne St-Gelais
Image illustrative de l'article Marianne St-Gelais
Marianne St-Gelais, à gauche, lors Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver (Canada).
Contexte général
Sport Piste courte
Période active De 2003 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Canada Canadienne
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Saint-Félicien, Québec
Taille 1,62 m (5 4)
Club Les Éclairs (Saint-Félicien) Montréal-International (Montréal)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 3 0
Championnats du monde 1 0 1

Marianne Saint-Gelais (née le à Saint-Félicien, au Québec) est une patineuse de vitesse canadienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a un frère et deux sœurs, et elle étudie les sciences sociales au Collège de Maisonneuve. Son conjoint est Charles Hamelin, lui aussi patineur de vitesse.

Sa carrière de patineuse de vitesse a débuté lorsque sa voisine, qui était la présidente du club de patinage local Les Éclairs de Saint-Félicien, cherchait désespérément des membres pour assurer la survie du club.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts nationaux[modifier | modifier le code]

En juin 2005, elle termine 3e au classement général des Championnats canadiens par groupe d’âge.

En juillet 2006, elle remporte cinq médailles aux Jeux d’hiver du Canada et termine 1re au classement général. A terminé 3e au classement général des Championnats canadiens juniors. Elle est classée 9e au Canada.

Débuts internationaux[modifier | modifier le code]

En 2007, elle termine 7e au classement général au Championnat du monde junior à Bolzano, en Italie. Elle arrive 2e au classement général des Championnats canadiens juniors et 8e du classement général des Championnats canadiens ouverts. Elle est classée 3e au Canada.

En 2008, elle est triple médaillée à la Coupe du monde. Elle termine 4e au classement général au Championnat du monde junior à Sherbrooke, au Québec, en gagnant le 500 mètres, dont elle bat le record du monde junior. Sur cette saison, elle est classée 11e au Canada.

En 2009, elle gagne six médailles en Coupe du monde, dont quatre au relais et deux au 500 mètres.

En mars 2010, elle remporte la médaille de bronze lors des Championnats mondiaux à Sofia en Bulgarie.

Jeux olympiques de Vancouver[modifier | modifier le code]

À Vancouver, elle remporte une médaille d'argent au 3000 mètres relais. Le jour de ses 20 ans, elle remporte aussi l'argent au 500 mètres[1].

Jeux olympiques de Sotchi[modifier | modifier le code]

Aux épreuves de patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 2014, elle participe aux trois distances, privilège accordé seulement aux deux premières patineuses des sélections nationales. Elle ne se prépare pas au 1500 mètres, sachant qu'elle a plus de chances de médaille au 500 mètres et au 1000 mètres. Elle ne passe pas le premier tour du 1500 mètres. Elle arrive septième au 500 mètres[2]. Elle est aussi éliminée rapidement du 1000 mètres, et affirme s'être laissée affecter par la chute de son compagnon Charles Hamelin au 500 mètres[3].

Au relais, l'équipe canadienne, où elle patine avec Marie-Ève Drolet, Jessica Hewitt et Valérie Maltais, prend la deuxième place du classement[2],[3].

Jeux olympiques de Pyeongchang[modifier | modifier le code]

La Coupe du monde de short-track 2016-2017, en quatre manches, fait office de qualifications pour le patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 2018.

À la première manche de la Coupe du monde, à Budapest, elle arrive quatrième au 500 mètres[4]. Elle ne participe pas au 1000 mètres[5], ni au 1500 mètres[6]. Au relais, elle fait partie de l'équipe qui obtient la médaille d'argent[7].

À la deuxième manche de la Coupe du monde, en octobre 2017 à Dordrecht, elle remporte le 500 mètres devant sa compatriote Kim Boutin[8]. Elle se qualifie en finale B du 1000 mètres, mais ne se présente pas au départ, ce qui la place huitième du classement général[9]. Elle ne participe pas au 1500 mètres[10]. Au relais, son équipe arrive en troisième position[11].

À la troisième et avant-dernière manche de la Coupe du monde, en novembre 2017 à Shanghai, elle remporte le bronze au 1500 mètres[12]. Elle ne participe pas au 500 mètres[13]. Son équipe de relais arrive quatrième au classement général, après une disqualification en Finale A. L'équipe est constituée d'elle, de Kim Boutin, de Jamie Macdonald et de Kasandra Bradette[14].

Lors de la dernière manche de la Coupe du monde, en novembre 2017 à Séoul, elle arrive quatrième au 1500 mètres[15]. Elle est disqualifiée en finale A du 500 mètres et est donc quatrième du classement de la distance[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Vancouver Olympics' 17 days: How Canada owned the podium », sur vancouversun.com,
  2. a et b Zone Sports - ICI.Radio-Canada.ca, « Marianne St-Gelais retient des leçons de Sotchi », sur Radio-Canada.ca (consulté le 20 novembre 2017)
  3. a et b « Courte piste: le Canada se console avec l'argent au relais | Robert Laflamme | Patinage », La Presse,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  5. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  6. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  7. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 3000 m Relay - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  8. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  9. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  10. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  11. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 3000 m Relay - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  12. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  13. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  14. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 3000 m Relay - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 13 novembre 2017)
  15. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Seoul (KOR) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 18 novembre 2017)
  16. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Seoul (KOR) - 500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 18 novembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]