Tifany Huot-Marchand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tifany Huot-Marchand
Tifany Huot Marchand Moscow 2015.JPG
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (26 ans)
BesançonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Prononciation

Tifany Huot-Marchand (née le à Besançon) est une patineuse de vitesse sur piste courte française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle découvre le short-track à Belfort alors qu'elle accompagne sa voisine à un entraînement, à l'âge de 9 ans. La vitesse lui plaît immédiatement[1].

Elle s'entraîne 15 heures par semaine sur glace au pôle national de Font-Romeu, et dix heures par semaine hors-glace[réf. nécessaire]. Son entraîneur est Ludovic Mathieu[1],[2].

Sa sœur jumelle, Manon Huot-Marchand, représente la France à plusieurs compétitions internationales de patinage de vitesse sur piste courte[1].

Elle est étudiante à l'Université de Perpignan[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts internationaux[modifier | modifier le code]

En 2013, Huot-Marchand est quinzième aux Championnats du monde junior de short-track[1].

En 2015 et 2016, elle arrive quinzième aux Championnats d'Europe. Pendant les deux mêmes saisons, elle gagne une médaille de bronze chaque année avec le relais français en Coupe du monde, d'abord à Dresde puis à Dordrecht[1].

En 2017, elle arrive 19e aux Championnats d'Europe[4].

Jeux olympiques de Pyeongchang[modifier | modifier le code]

La Coupe du monde de short-track 2016-2017, en quatre manches, fait office de qualifications pour le patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 2018.

À la première manche de la Coupe du monde, à Budapest, elle arrive onzième au 1500 mètres devant l'Italienne Arianna Fontana[5]. Au 1000 mètres, elle tombe au premier tour[6]. Au relais, elle obtient la cinquième place avec Véronique Pierron, Selma Poutsma et Gwendoline Daudet[7]. À la deuxième manche de la Coupe du monde, en à Dordrecht, elle est disqualifiée au premier tour du 1500 mètres[8], et au second tour du 1000 mètres[9]. À la troisième et avant-dernière manche de la Coupe du monde, en à Shanghai, elle est disqualifiée au premier tour du 1500 mètres[10]. Elle est classée 28e au 1000 mètres[11].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Elle est nommée Sportive de l'Année de la ville de Belfort en [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) « Tifany Huot-Marchand », sur www.isu.html.infostradasports.com (consulté le 10 novembre 2017)
  2. « Short-track: une première partie de saison réussie pour Tifany Huot-Marchand (SM Belfort) », L'Est Républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 10 novembre 2017)
  3. Delphine Dauvergne, « JO d’hiver 2018 : qui sont les lycéens et les étudiants français en lice ? », dans L'Étudiant, le 8 février 2018, consulté sur www.letudiant.fr le 12 février 2018
  4. « Short-track: Tifany Huot-Marchand (ASM Belfort) 5e du relais au championnat d’Europe à Turin », L'Est Républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 10 novembre 2017)
  5. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  6. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  7. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Budapest (HUN) - 3000 m Relay - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  8. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  9. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Dordrecht (NED) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  10. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 1500 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 11 novembre 2017)
  11. (en) « Audi ISU World Cup 2017/18 - Shanghai (CHN) - 1000 m - Ladies », sur shorttrack.sportresult.com (consulté le 13 novembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]