Antonio Villavicencio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonio Villavicencio
Image illustrative de l'article Antonio Villavicencio
Fonctions
Président des Provinces-Unies de Nouvelle-Grenade
Prédécesseur José Miguel Pey
Successeur Camilo Torres Tenorio
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Quito
Date de décès (à 41 ans)
Lieu de décès Bogota
Nationalité colombienne
Parti politique Fédéraliste
Conjoint Josefa Del Casal Freiria
Profession Officier de Marine
Présidents de la Colombie

Antonio Villavicencio est un homme d'État et ancien président des Provinces-Unies de Nouvelle-Grenade, né le 9 janvier 1775 à Quito, mort le 6 juin 1816 à Bogotá. D'abord officier de l'Armada espagnole, à partir de 1801, il retourne à Bogotá comme envoyé du roi d'Espagne. Toutefois, pendant son voyage vers Bogota, le 20 juillet 1810, les événements dits du Vase de Llorente conduisent à la chute du vice-roi Antonio Amar y Borbón, remplacé par une Junte suprême de gouvernement à laquelle Villavicencio fait allégeance dès son arrivée à Bogotá, passant ainsi dans le camp patriote. Villavicencio participe en 1813 à la campagne dite "du Sud" avec Antonio Nariño. En 1815, il devient gouverneur de la Province de Tunja, puis participe à un triumvirat à la tête des Provinces-Unies de Nouvelle-Grenade. En mai 1816, lors de la Reconquête espagnole de la Nouvelle-Grenade, Villavicencio est fait prisonnier par les Espagnols. Condamné à mort, il est exécuté le 6 juin 1816[1].

  1. Ocampo Lopez, J., Villavicencio, Antonio, in Gran Enciclopedia de Colombia del Círculo de Lectores, tome des biographies