Misael Pastrana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Misael Pastrana Borrero
Image illustrative de l'article Misael Pastrana
Fonctions
Président de la République de Colombie
Prédécesseur Carlos Lleras Restrepo
Successeur Alfonso López Michelsen
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Neiva
Date de décès (à 73 ans)
Lieu de décès Bogota
Nationalité colombienne
Parti politique Parti conservateur - FN

Misael Pastrana
Présidents de la République de Colombie

Misael Pastrana, né Misael Eduardo Pastrana Borrero le à Neiva et mort le à Bogota, est un avocat et homme d'État colombien qui fut élu président de la République de Colombie en 1970. Il est le père d'Andrés Pastrana Arango qui fut aussi président de la République en 1998.

Études[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi ses études à la prestigieuse université pontificale Javeriana à Bogota et obtenu un doctorat de droit le , il alla à Rome (Italie) pour étudier le droit pénal à l'institut Ferri.

Carrière[modifier | modifier le code]

Misael Pastrana fut secrétaire de l'ambassade colombienne au Saint-Siège entre 1947 et 1949 sur désignation du président Mariano Ospina Pérez.

Membre du Parti conservateur (qu'il fera par la suite renommer Parti social conservateur), il a été secrétaire particulier du président Mariano Ospina Pérez (1949-1952) et trois fois ministre pendant la seconde présidence libérale de Alberto Lleras Camargo (1958-1962). Il a été ministre pendant le mandat du président Carlos Lleras Restrepo (1966-1968), et a porté au Congrès une réforme constitutionnelle. Il a été ambassadeur de Colombie à Washington de 1968 à 1969, date à laquelle il rentra en Colombie pour participer à la campagne présidentielle.

Nommé président du Prix Sasakawa du Programme des Nations unies pour l'environnement (Unep) en reconnaissance de son action pour promouvoir le premier Code environnemental des ressources naturelles, sa mémoire est célébrée lors de la conférence annuelle organisée par les Nations unies et qui porte son nom. Il a été vice-président du Prix Unesco de l'éducation pour la paix et a co-fondé, dans les années 1970 et avec Jean-Jacques Servan-Schreiber, le World Center of Computer Science, qui révéla de jeunes informaticiens comme Nicholas Negroponte.

Président de la République[modifier | modifier le code]

Le Misael Pastrana fut élu président de la Colombie avec 1.625.025 votes.

Dans son gouvernement ont commencé les opérations de l'Usine Renault de Envigado, et la première voiture produite ici fut la Renault 4. Le président Misael Pastrana a conçu une ligne de crédit confortable pour l'achat des voitures Renault.

On a introduit le système UPAC (Unité de pouvoir d'achat Constant) d'économie ; on a créé la Banque des Travailleurs ; la commutation de pensions s'est étendue et se sont étendues celles-ci pour les veufs et les orphelins ; on a consacré pour la première fois les pensions pour journalistes ; on a organisé la subvention familiale, en créant le Conseil Supérieur avec participation de personeros d'organisations syndicales ; il s'est commencé au système du médecin familial et il a été étendu à des secteurs agricoles et non dépendants ; les centres communautaires pour l'enfance se sont initiés et le Plan National de Nutrition ; on a modernisé le système fiscal avec l'utilisation du télétraitement ; on a pavé 2300 kilomètres du réseau relatif à la voie publique et se termine presque ce qui est Du tronc Occidentale ; on a réhabilité environ 700 kilomètres de chemin de fer ; on a doté les ports d'équipement avec des ressources locales et du crédit externe ; se on l'aéroport celui Doré et on a construit les aéroports Bucaramanga, Leticia, Montería et de Pitalito, et on a reconstruit 14 pistes d'aéroports ; on a entamé la construction des terminaux Carthagène et de Barranquilla et on a acquis les terrains et ils ont contracté les études d'ingénierie de celui de Rionegro ; on a augmenté dans 55.4% la génération d'énergie publique et on a signé le contrat d'association pour commencer à l'exploitation du Cerrejón ; on a inauguré la Centrale d'Approvisionnements de Bogota, le nouveau siège du Département Administratif de Sécurité (tu DONNES) et le pont monumental de Barranquilla.

Le gouvernement a exécuté l'opération Anorí contre l'ELN dans le département d'Antioquia. D'autre part, les exportations de manufactures ont crû de 98.8 millions de dollars à 526.1 millions ; on a produit un million de nouveaux postes de travail ; à travers le Plan de Développement Rural Intégré (DRI), on a structuré une politique pour aider à travers la réforme agricole aux paysans sans terre et les petits propriétaires ; le projet de réforme constitutionnelle s'est présenté au Congrès en accordant le droit au vote à partir des 18 années, projet approuvé deux années après son administration ; on a créé le Tribunal Disciplinaire ; et on a acquis des avions Mirage et sous-marins.

L'administration Pastrana a avancé des conversations avec le Venezuela (pays avec lequel il y a eu danger de confrontation militaire) sur la délimitation secteurs marins et sous-marins ; et il a signé une convention avec le Saint Siège pour la réforme du Concordato. Comme ex président, Misael Pastrana Borrero a fondé, le 24 janvier 1977, la revue Tiret ; a écrit plusieurs livres, entre eux « la Colombie : vocation bipartidista dans un siècle d'histoire » (1984), et a été président, dans plusieurs occasions, de l'Annuaire National Conservateur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :