Anse cervicale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir anse.
Anse cervicale
Description de cette image, également commentée ci-après
Schéma du nerf hypoglosse, de l'anse cerviale et des premières racines cervicales droits.
Données
Nom latin Ansa cervicalis (TA +/-)

L'anse cervicale, en anatomie, est un nerf du cou formant une anastomose entre le nerf hypoglosse et le plexus cervical. Elle permet l'innervation de muscles intervenant dans la phonation.

Anatomie[modifier | modifier le code]

L'anse cervicale est constituée de trois parties : une racine supérieure, une boucle et une racine inférieure.

La racine supérieure est issue de la gaine du nerf hypoglosse. Les recherches micro-anatomiques tendent à montrer que la racine supérieure de l'anse cervicale ne partage pas de fibres nerveuses avec le nerf hypoglosse, mais contient uniquement des fibres issues de la première racine cervicale (C1)[1]. Cette branche émerge néanmoins de la partie supérieure de l'arc du nerf hypoglosse, sous le muscle digastrique. Puis, la racine supérieure chemine obliquement sur le bord médial de la gaine jugulo-carotidienne.

La partie la plus caudale de l'anse cervicale forme une boucle entre la racine supérieure et la racine inférieure. Celle-ci est positionnée dans le fascia cervical moyen, en arrière du muscle omo-hyoïdien. Classiquement décrite au-dessus du muscle omo-hyoïdien, la majorité des boucles de l'anse cervicale sont situées, en fait, en dessous du muscle omo-hyoïdien, latéralement par rapport à son tendon intermédiaire[2]. Des branches efférentes motrices pour les muscles infra-hyoidiens sont issues de cette boucle. Du plus médial au plus latéral, on retrouve un nerf moteur pour le chef supérieur du muscle omo-hyoïdien, un nerf pour le muscle sterno-hyoïdien, un nerf pour le muscle sterno-thyroïdien et enfin un nerf pour le chef inférieur du muscle omo-hyoïdien.

La racine inférieure relie la boucle de l'anse cervicale aux racines cervicales. Son trajet est vertical le long du bord latéral de la gaine jugulo-carotidienne. Les racines cervicales concernées sont généralement C2 et C3. Mais, il n'est pas rare que les racines C1 voire C4 participent également à la formation de la racine inférieure[3].

Fonction[modifier | modifier le code]

Grâce à ses nerfs efférents, l'anse cervicale a une action motrice sur les muscles infra-hyoidiens. Elle permet donc l'abaissement du larynx et le raccourcissement des cordes vocales. L'anse cervicale a donc un rôle dans la phonation, en particulier pour la voix chantée et criée.

Ainsi, toute lésion de l'anse cervicale comme lors d'un abord chirurgical latéral du cou (chirurgie ORL, opération de la thyroïde et surtout des parathyroïdes), surtout en cas de lésion bilatérale, aura un retentissement fonctionnel sur la voix[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Caliot P, Dumont D, Bousquet V et al., « A note on the anastomoses between the hypoglossal nerve and the cervical plexus », Surg Radiol Anat, 1986, vol. 8, p. 75-79
  2. (en) Bellier A, Cavalié G, Chaffanjon P, « Relationship between the ansa cervicalis and the omohyoid muscle: clinical consequences in parathyroid surgery », Surg Radiol Anat, 2013 (lien Pubmed)
  3. (en) Chhetri DK, Berke GS, « Ansa cervicalis nerve: review of the topographic anatomy and morphology », Laryngoscope, 1997, vol. 107, p. 1366–1372
  4. (en) Bellier A, Cavalié G, Chaffanjon P, « Relationship between the ansa cervicalis and the omohyoid muscle: clinical consequences in parathyroid surgery », Surg Radiol Anat, 2013, (lien Pubmed)
  5. (en) Chaffanjon P, Brichon PY, Sarrazin R, « Bilateral oblique approach to parathyroid glands », Annals Of Surgery, 2000, vol. 231, p. 25-30