Nicolas Tabary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Tabary
Description de cette image, également commentée ci-après

Nicolas Tabary à la Marche des auteurs lors du Festival d'Angoulême 2015.

Nom de naissance Nicolas Tabary
Naissance (50 ans)
Paris, France
Nationalité Française
Profession
Famille
Jean Tabary (son père), Jacques Tabary (son oncle)

Nicolas Tabary, né le à Paris, est un graphiste, dessinateur humoristique, auteur de bande dessinée français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jean Tabary, il apprend le dessin au côté de son père. Travaillant d'abord dans la création publicitaire et dans la communication, il occupe divers postes au sein des Éditions Tabary : chargé de communication, responsable artistique, rédacteur en chef de Corinne et Jeannot magazine, graphiste, coloriste, etc. Il travaille ainsi sur Iznogoud, Totoche, Grabadu et Gabaliouchtou ou Corinne et Jeannot[1]. En 2005, à la mort de sa mère, il reprend la gérance de l'entreprise[2]

En 2008, il reprend Iznogoud et publie Les mille et une nuits du calife. Il s'agit du premier Iznogoud réalisé sans l'intervention d'un des créateurs originaux. Scénarisé par Stéphane Tabary et Muriel Tabary-Dumas, son frère et sa sœur, le livre est préfacé par Anne Goscinny[3].

Jean Tabary meurt en août 2011, alors que Nicolas prépare son deuxième album d'Iznogoud. Iznogoud président, scénarisé par Nicolas Canteloup et Laurent Vassilian, est publié en 2012 par les éditions IMAV.

Depuis 2015, Nicolas réalise chaque semaine un dessin de presse dans l’Hebdo de Charente-Maritime.

En 2016, il dessine l’adaptation BD du roman philosophique d’Alexandre JOLLIEN « Éloge de la faiblesse » avec son vieil Ami CORBEYRAN, au scénario.

Logo de l'atelier Nicolas Tabary.

L'atelier Nicolas Tabary, agence de design et de communication, créé en 1991, est basé à Pont-l'Abbé-d'Arnoult, là où se trouvait la résidence et la maison d'édition de son père.

Un de ses oncles, Jacques Tabary était également dessinateur de bande dessinée, il a principalement officié dans Pif Gadget, comme assistant de son frère et membre du studio de l'éditeur[4]. Un autre de ses oncles, Pierre Tabary (qui signait Peter Glay, était peintre et illustrateur, notamment pour le journal Pilote[5]).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les aventures d'Orick et de la Mouette trieuse - L'île aux trois couleurs, scénario de Muriel Tabary-Dumas et Nicolas Tabary, Cap L'Orient, 2003
  • Tête de Com' - Le petit monde de Gigapôle, scénario de Jean-Pierre Cétou, JMD Conseil :
  1. Tome 1, 2004
  2. Tome 2, 2006
  1. Iznogoud Président, scénario de Nicolas Canteloup et Laurent Vassilian, 2012
  2. De père en fils, scénario de Laurent Vassilian, 2015

Éloge de la Faiblesse, Auteur Alexandre Jollien et scénario de Corbeyran, Éditions Marabulles, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]