Anne-Louise Trividic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anne-Louise Trividic
Naissance (58 ans)
Nationalité France
Profession scénariste

Anne-Louise Trividic est une scénariste française née le 17 mars 1962[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un DEA de littérature anglaise et cinq années d’enseignement, Anne-Louise Trividic se consacre totalement à l’écriture de scénarios. Elle écrit avec Pascale Ferran L'Âge des possibles, un téléfilm Arte, premier volet d’une série qui met en scène les élèves du Théâtre national de Strasbourg.

Elle coécrit ensuite avec Pierre Trividic un programme pour France 3 dans le cadre de la collection Un Siècle d’Écrivains consacré à Howard Phillips Lovecraft.

Puis c’est le début de son travail avec Patrice Chéreau. Elle coécrit le scénario d'Intimité (Intimacy) une adaptation de textes de l’écrivain anglo-pakistanais Hanif Kureishi. Le film est tourné à Londres, en langue anglaise. À sa sortie en 2001, le film est récompensé à la Berlinale où il obtient l'Ours d'or et l'Ours d'argent de la Meilleure Actrice pour Kerry Fox et le Prix de l'Ange Bleu. Le film obtient la même année le Prix Louis-Delluc.

Anne-Louise Trividic travaille ensuite avec Tonie Marshall, sur Au plus près du paradis, un film avec Catherine Deneuve et William Hurt dans les rôles principaux.

Puis en 2003, elle travaille à nouveau aux côtés de Patrice Chéreau. Son frère au départ un téléfilm Arte, qui sort ensuite en salles la même année. Son interprétation dans Son frère offre à Bruno Todeschini une nomination au César du Meilleur Acteur dans un Premier Rôle.

L'année suivante, l'adaptation d'une nouvelle de Joseph Conrad donne naissance à Gabrielle de Patrice Chéreau, avec Isabelle Huppert et Pascal Greggory.

En 2006, Anne-Louise Trividic écrit le scénario de La pluie des prunes, un téléfilm Arte, première réalisation du metteur en scène de théâtre Frédéric Fisbach.

En 2007, elle participe, comme dialoguiste, au téléfilm en deux parties produit par Canal+, d’après un scénario de Jacques Maillot et réalisé par Lucas Belvaux, sur l’affaire Elf : Les Prédateurs.

Elle est membre du Collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité sexuelle et de genre dans le cinéma et l’audiovisuel[2],[3].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Anne-Louise Trévidic », sur scenaristesdecinemaassocies.fr
  2. « Femmes dans le cinéma : "La parité n'est pas qu'un problème de nana !" », sur LExpress.fr, (consulté le 3 avril 2020)
  3. « Le collectif 5050 », sur collectif5050.com (consulté le 5 avril 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]