Annabel Lee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Annabel Lee
Annabel Lee fair copy Poe 1849.jpg
Informations générales
Titre
Annabel LeeVoir et modifier les données sur Wikidata
Auteur
Pays d'origine
Création
Publication
Daily Tribune (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Date
Type
Traducteur
Contenu
Incipit
« It was many and many a year ago,… »Voir et modifier les données sur Wikidata
Explicit
« …⁠In her tomb by the sounding sea. »Voir et modifier les données sur Wikidata

Annabel Lee est le dernier des poèmes écrits par Edgar Allan Poe. Rédigé en 1849, il n'a été publié qu'après la mort de Poe, intervenue cette même année. Le poème a été traduit en français par Stéphane Mallarmé.

Comme de nombreux poèmes de Poe, il évoque le thème de la mort d'une belle femme. Écrit à la première personne, le poème relate l'amour tragique entre le narrateur et une belle jeune fille nommée Annabel Lee. Le narrateur est uni à Annabel Lee par un amour si profond que les anges en conçoivent de la jalousie, et tuent la jeune fille. Après sa mort, le narrateur ne cesse de l'aimer. Son amour unit son âme à celle d'Annabel Lee par delà la mort.

On ne sait de manière certaine qui a fourni l'inspiration pour la figure d'Annabel Lee. La femme de Poe, Virginia Poe, est toutefois généralement considérée comme l'inspiration la plus probable.

Postérité littéraire[modifier | modifier le code]

Le poème a été traduit en russe par Dmitri Sadovnikov et publié en 1879[1].

Dans le roman Lolita de Vladimir Nabokov, l'amour de jeunesse de Humbert Humbert s'appelle « Annabel Leigh ». Lolita est d'ailleurs truffé d'allusions au poème de Poe.

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • 1914 : La Conscience vengeresse (The Avenging Conscience ou Thou Shalt Not Kill) de D. W. Griffith.
  • Joan Baez a chanté Annabel Lee sur son album Joan paru en 1967. Le poème a été mis en musique par Don Dilworth.
  • Adaptation d'Annabel Lee par le groupe pop-rock espagnol Radio Futura sur l'album La canción de Juan Perro en 1987.
  • Martin Destrée a chanté Annabel Lee sur son album Entre Chien et Loup paru en 1990.
  • Le groupe de folk hongrois Kaláka a composé, et chanté une chanson intitulée Lee Annácska en 1994.
  • Le groupe de Gothic-rock germano-suédois Lucyfire a également écrit une chanson sous le même titre : elle figure dans l'unique album This Dollar Saved My Life at Whitehorse (2001).
  • Le chanteur Lou Reed fait mention de Annabel Lee à la fin de son morceau Edgar Allan Poe, sur l'album The Raven en 2003.
  • Le groupe post-hardcore La Dispute reprend le poème dans son EP Here, Hear. en 2008.
  • Le groupe coréen Adult Child reprend le poème en chanson sur l'album Dandelion en 2009.
  • Le groupe sweatcore Alesana s'est inspiré du poème Annabel Lee dans la création de leur troisième album The Emptiness paru en .
  • Le groupe de rock américain Black Rebel Motorcycle Club a publié, en 2010, une chanson intitulée Annabel Lee, disponible uniquement sur la version iTunes de l'album Beat The Devil’s Tattoo.
  • Hubert-Félix Thiéfaine a consacré une chanson à son personnage éponyme : Trois Poèmes pour Annabel Lee, dans son seizième album studio Suppléments de mensonge (2011).
  • Stevie Nicks a adapté le poème en chanson sur son dernier album In Your Dreams en 2011.
  • Emily Hamilton, dans L'Ombre du mal (2012), cite une partie du poème à Edgar.
  • Le groupe de rock progressif Far From Your Sun reprend le poème dans un titre de plus de 12 minutes en 2014.
  • Le groupe de metal gothique allemand Lord of the Lost a chanté le poème, mis en musique, dans son album Swan Songs paru en 2015.
  • Cassandra Clare, dans The Mortal Instruments - Renaissance (2016), utilise ce poème pour l'intrigue de son histoire ainsi que pour les titres de ses chapitres.
  • Dans le film : PS:i still love you (adapté du livre de Jenny Han du même nom) Peter utilise une partie du poème.
  • Dans l'épisode 8 de la saison 2 de Carbone modifié, mlle Fouille prend le nom d'Annabel Lee en l'honneur de l'oeuvre d'Edgard Allan Poe qui lui rappelle son ami Poe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]