Léon de Wailly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wailly (homonymie).
Léon de Wailly
Nom de naissance Armand François Léon de Wailly
Naissance
Paris
Décès (à 59 ans)
Paris
Activité principale
écrivain, traducteur, librettiste, romancier, dramaturge
Auteur
Genres
roman, théâtre

Armand François Léon de Wailly (Paris, - Paris ) est un romancier, auteur dramatique, adaptateur et traducteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d'écrivains et d'universitaires, il devient un grand ami d'Alfred de Vigny et travaille comme secrétaire de Sosthènes de La Rochefoucauld au département des Beaux-Arts[1]. Il se fait connaître par ses nombreuses traductions d'auteurs anglais (poésie) et sa collaboration avec Pierre-Jules Hetzel alias P.-J. Stahl dans l'adaptation de classiques britanniques (dont William Shakespeare).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Mort dans l’embarras (comédie nouvelle, en 3 actes et en vers, avec Gustave de Wailly), 1825
  • Benvenuto Cellini (opéra en 2 actes avec Auguste Barbier et Alfred de Vigny, musique de Hector Berlioz), 1834
  • Angelica Kauffmann, 2 vol., A. Dupont, 1838
  • L’Héritage de vie, 1844
  • Pensées morales et maximes, 1848
  • Stella et Vanessa, Hachette, 1854
  • L'oncle Tom (drame en cinq actes et neuf tableaux), Michel Lévy, 1855
  • Les Deux filles de M. Dubreuil, Hachette, 1860
  • Le Doyen de Saint-Patrick (drame en 5 actes, en prose avec Louis Ulbach), Dentu, 1862

Traductions[modifier | modifier le code]

On lui doit des traductions des œuvres de Matthew Gregory Lewis (Le Moine), Jonathan Swift, Shakespeare, Henry Fielding (Tom Jones, ou l’Enfant trouvé), Robert Burns (Poésies complètes), Laurence Sterne (Vie et opinions de Tristram Shandy, gentilhomme, Voyage sentimental) ou encore Fanny Burney (Evelina).

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • Mary Bell, William et Lafaine. La vie des enfants en Amérique, Adapté de l'anglais par P.-J. Stahl et de Wailly, Hetzel, 1895
  • Les Vacances de Riquet et de Madeleine, Adapté de l'anglais par P.-J. Stahl et de Wailly, Hetzel, 1908-1909

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Polet, Patrimoine littéraire européen, 2000, p. 591
  • Florian Balduc (éd.), Fantaisies Hoffmaniennes, Éditions Otrante, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Correspondance d'Alfred de Vigny: août 1830-septembre 1835, 1989, PUF, p.555

Liens externes[modifier | modifier le code]