Anjoubus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis AnjouBus)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anjoubus
Image illustrative de l’article Anjoubus
Logo d’Anjoubus.

Image illustrative de l’article Anjoubus
Bus de la ligne 11.

Situation Maine-et-Loire, France
Type Autocar
Entrée en service réseau actuel en
Fin de service 27 février 2019 (remplacé par Aléop)
Longueur du réseau 4 millions de kilomètres par an
Lignes 37 sur l'ensemble du réseau
Fréquentation 680 000 voyages par an
Propriétaire Conseil général de Maine-et-Loire
Exploitant SERI 49 (Cordier-CAA) - Voisin - Richou
Réseaux connexes Irigo, Choletbus, Saumur Agglobus et TER Pays de la Loire

Le réseau Anjoubus était le réseau de transport interurbain du département de Maine-et-Loire géré par le Conseil départemental de Maine-et-Loire. Cependant, à partir de 2018, la gestion du réseau revient à la région Pays de la Loire. En 2011, il compte un total de 37 lignes principales desservant l'ensemble du département à l'exception des agglomérations urbaines d'Angers, Saumur et Cholet qui possèdent leur propre réseau.

Il est remplacé en 2019 par le réseau régional Aléop, géré par la région Pays de la Loire, qui remplace les réseaux départementaux existants[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le réseau départemental de transport interurbain a été créé en septembre 1981. En 2003, de nouvelles lignes voient le jour afin de renforcer la mobilité interdépartementale. À l'échéance des conventions entre transporteurs et Département, un nouveau réseau voit le jour en 2011[2] avec de nouvelles lignes à la demande, une hiérarchie des lignes et une nouvelle numérotation. En 2008, la Direction des transports scolaires et de voyageurs du Département de Maine-et-Loire reçoit le label AFAQ. Elle est la seule Direction des transports à être certifiée ISO 9001[3]. Un nouveau schéma de transport a été réalisé en septembre 2011[4]. Le , le réseau départemental est fusionné avec les autres réseaux départementaux des Pays de la Loire au sein du réseau régional Aléop en conservant les lignes du réseau.

Organisation et budget[modifier | modifier le code]

Le réseau comporte 37 lignes réparties en six lots détenus par trois groupements de plusieurs transporteurs. SERI 49 est composée de la Compagnie des Autocars de l'Anjou (C.A.A.) du groupe Véolia transports, les Voyages Cordier et Audouard voyages. Le mandataire les Transports voisin est associé aux sociétés Voyages Michel et Archambault frères, qui font toutes parties du groupe REUNIR (groupement associatif de transporteurs), un sixième lot est détenu par les Voyages Richou. Le budget transport du Conseil Général est de 30 millions d'euros par an[3].

Lignes[modifier | modifier le code]

Les anciennes lignes Anjoubus qui deviennent le des lignes Aléop sont référées dans l'article ci-dessous :

Transport scolaire[modifier | modifier le code]

Le département de Maine-et-Loire transporte quotidiennement 27 000 scolaires inscrits sur les lignes Anjoubus[5].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Le flocage représentant les logos sur fond bleu (Logo 1) puis sur fond violet (Logo 2) ont été posés jusqu'en 2019.

Le logo d'Aléop devrait remplacer le logo Anjoubus sur les autocars courant 2019[6].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pays de la Loire. Aléop, le nouveau nom des transports régionaux pour embarquer tout le monde », sur https://www.ouest-france.fr, (consulté le 27 février 2019)
  2. « Historique », sur anjoubus.fr (consulté le 6 juin 2011)
  3. a et b « Politique de transport », sur anjoubus.fr (consulté le 6 juin 2011)
  4. Schéma départemental des transports 2011-2021
  5. « Anjou - Département de Maine-et-Loire: Anjoubus », sur www.maine-et-loire.fr (consulté le 3 juillet 2016)
  6. « Pays de la Loire. Aléop, le nouveau nom des transports régionaux pour embarquer tout le monde », sur www.ouest-france.fr, Journal, (consulté le 28 février 2019)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]