Althée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Althea
image illustrant la mythologie grecque
Cet article est une ébauche concernant la mythologie grecque.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dans la mythologie grecque, Althée (en grec ancien Ἀλθαία / Althaía), fille de Thestios et d'Eurythémis, est l'épouse d'Œnée (roi de Calydon). Elle est la mère de Méléagre, Tydée, Mélanippe, Déjanire et Agélas.

Puissante et conséquente, elle est un symbole du matriarcat[réf. nécessaire], et un exemple tragique d'infanticide[1],[2].

À la naissance de Méléagre, les Moires lui prédirent qu'il mènerait une vie glorieuse, le temps que les tisons du foyer familial soient consumés par le feu. Althée éteignit alors immédiatement la bûche et la dissimula afin de protéger la vie de son fils.

Parvenu à l'âge adulte, au cours d'une dispute, Méléagre tue ses oncles, Plexippe et Toxée, les deux frères d'Althée. Les sentiments de sœur d'Althée l'emportèrent sur ceux de mère, et elle jeta la bûche dans l'âtre pour venger ses frères, causant ainsi la mort de son fils. Se souvenant de la prophétie, elle sombra dans la folie et se donna la mort.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Clotilde Thouret, « La merveilleuse irrésolution d'Althée sur la mort de Méléagre », Littératures classiques no 67, 2008/3, p. 59-70 [lire en ligne].
  2. Sénèque l'évoque dans Médée, III, 3: "tes mains impies, ô Méléagre, ont détruit les frères de ta mère qui a vengé leur mort par la tienne."