Bibliothèque (Pseudo-Apollodore)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bibliothèque (homonymie).

Bibliothèque
Image illustrative de l’article Bibliothèque (Pseudo-Apollodore)
Page du Tome 1 de la traduction établie par Étienne Clavier (1805).

Auteur Pseudo-Apollodore
Pays Empire romain
Genre Recueil de mythes
Version originale
Langue Grec ancien
Titre Βιβλιοθήκη
Lieu de parution Empire romain
Date de parution IIe siècle

La Bibliothèque (en grec ancien Βιβλιοθήκη / Bibliothēkē), également connu sous le nom de Bibliothèque d'Apollodore, est une compilation de mythes grecs, composée aux alentours du IIe siècle. L'auteur, qui est inconnu, est communément appelé Apollodore ou Pseudo-Apollodore.

Composition et résumé[modifier | modifier le code]

Livre I[modifier | modifier le code]

Le Livre I de la Bibliothèque se divise en deux parties :

  • l'origine des dieux (1.1–6.3) ;
  • l'origine des hommes et la lignée de Deucalion (7.1–9.28).

Livre II[modifier | modifier le code]

À partir du Livre II de la Bibliothèque, Apollodore traite de la lignée d'Inachos (II.1.1–III.9.2). Il commence par décrire la branche qui s'étend de Bélos jusqu'aux Héraclides (l'objet de ce second livre) et synthétise tous les mythes s'y rattachant, à savoir : le mythe des Danaïdes (1.4–1.5), les mythes concernant les jumeaux Acrisios et Proétos (2.1–2.2), le mythe de Bellérophon (3.1–3.2), le mythe de Persée (4.1–4.4), les mythes se rapportant aux descendants de Persée (4.5–4.7), ainsi que les mythes entourant la légende d'Héraclès (4.8–7.7) et de sa descendance, les Héraclides (7.8–8.5).

Livre III[modifier | modifier le code]

Au Livre III de la Bibliothèque, Apollodore poursuit son examen de la lignée d'Inachos et s'attaque à la branche du frère de Bélos, Agénor (1.1–7.7). Dans cette branche, deux enfants d'Agénor sont mis à l'honneur : Europe (1.2–3.2) et Cadmos (4.1–7.7). L'évocation de Cadmos et de sa lignée est l'occasion pour l'auteur d'évoquer les mythes appartenant à l'histoire de la ville de Thèbes, dont les plus connus sont le mythe d'Œdipe (5.7–5.9), la guerre des Sept Chefs (6.1–6.8) et les Épigones (7.2–7.4). Apollodore conclut son exposé de la lignée d'Inachos avec la branche de Pélasgos (8.1–9.2).

Après Inachos, l'auteur s'attaque à la lignée d'Atlas (10.1–12.6.3).

Puis, il s'intéresse à la lignée d'Asopos (12.6.4–13.8) avant de traiter les rois légendaires d'Athènes (14.1–16.2). Le livre III s'interrompt au mythe de Thésée.

Épitomé[modifier | modifier le code]

L'Épitomé se divise en 3 parties :

  • La suite du récit des rois légendaires d'Athènes (E1) ;
  • La lignée de Pélops (E2) ;
  • et le cycle troyen (E3–E7).

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Consultez la liste des éditions de cette œuvre :
Bibliothèque (Apollodore).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]