Alphaville (groupe allemand)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alphaville.
Alphaville
Description de cette image, également commentée ci-après
Alphaville, en concert en 2005.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical New wave, synthpop, Neue Deutsche Welle
Années actives Depuis 1984
Labels Warner Music, Atlantic Atlantic, A Different Drum, Metropolis Atlantic
Site officiel www.alphaville.info
Composition du groupe
Membres Marian Gold
Dave Goodes
Jakob Kiersch
Carsten Brocker
Alexandra Merl
Anciens membres Bernhard Lloyd
Frank Mertens
Ricky Echolette
Robbie France (†)
Martin Lister (†)
Maja Kim

Alphaville est un groupe de new wave allemand, originaire de Münster. Il débute sa carrière au début des années 1980. Le groupe était composé à l'origine de Marian Gold, Bernhard Lloyd et Frank Mertens.

Le nom du groupe est choisi en référence au film Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution de Jean-Luc Godard sorti en 1965.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années 1980–1990[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en 1981 sous le nom « Nelson Community » mais ils ne sont connus qu'en 1984 avec la sortie de leur premier album Forever Young, qui est un succès mondial grâce aux chansons Big in Japan (N°1 en Allemagne et en Suisse en avril 1984, N°1 en Suède, N°2 en Italie, N°4 en Autriche et en Irlande, N°8 en Grande-Bretagne, N°5 en Afrique du Sud et aux Pays-Bas, N°13 en France et N°66 aux États-Unis toujours en 1984), Sounds Like a Melody (tube de l'été 1984 en Allemagne et en Autriche, placé N°3 et N°2 en Italie et en Afrique du Sud, et N°10 en France) et Forever Young (N°4 en Allemagne en 1984, N°3 en Italie, N°7 en Afrique du Sud, N°13 en France en 1985, et N°65 aux États-Unis en 1988 lors de sa réédition). Après la sortie du disque, Frank Mertens quitte le groupe, remplacé immédiatement par Ricky Echolette.

Alphaville publie en 1986 son deuxième album Afternoons in Utopia et c'est à nouveau le succès grâce notamment au single Dance with Me (classé au Top 20 en Allemagne, France, Suisse, Afrique du Sud, etc., et N°25 en Autriche). Sort ensuite Breathtaking blue en 1989, mais cet album et ses singles Romeos, Summer rain et Mysteries of love ne rencontrent que peu de succès.

Avec Prostitute, en 1994, Alphaville change de style. L'album connait un succès moindre. Leur production suivante, Salvation, paraît en 1997 ; il est beaucoup moins sensible, mais plus dance que les précédents.

Années 2000–2010[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, Marian Gold est désormais le seul membre d'origine d'Alphaville restant, même si depuis le départ de Frank Mertens, Ricky Echolette puis Bernhard Lloyd, il s'est associé avec d'autres musiciens tels que Rainer Bloss et Martin Lister pour continuer l'aventure.

En septembre 2010, Alphaville connaît un retour en grâce inattendu auprès du grand public allemand avec le succès de son nouveau single I Die For You Today, massivement diffusé sur certaines grosses radios allemandes. L'album dont il est extrait, Catching Rays on Giant, sort le 19 novembre 2010 et se classe N°9 des ventes d'albums en Allemagne ; ce qui représente le meilleur classement album que le groupe ait obtenu en Allemagne depuis sa "grande époque", au milieu des années 1980. Cet album se distingue par un retour aux arrangements et à la sensibilité mélodique qui forgèrent le succès d'Alphaville, au cœur des années 1980.

Le samedi 27 septembre 2014, Alphaville a produit un concert exceptionnel à Paris pour fêter les 30 ans de la fondation du groupe. Le 21 mai 2014, Martin Lister décède soudainement, décès annoncé par le groupe via leur site internet quelques jours plus tard.[1],[2] Il est remplacé par Carsten Brocker.

En 2016, la bassiste Maja Kim quitte le groupe afin de relever de nouveaux défis et Alexandra Merl prend la relève. Le septième album du groupe (Strange attractor) est sorti le 7 avril 2017.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Marian Gold - chant (depuis 1982)
  • David Goodes - guitares (depuis 2003)
  • Jakob Kiersch - batterie (depuis 2003)
  • Carsten Brocker - claviers (depuis 2014)
  • Alexandra Merl - basse (depuis 2016)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Bernhard Lloyd - claviers (1982–2003)
  • Frank Mertens - claviers (1982–1984)
  • Ricky Echolette - claviers, guitares (1985–1997)
  • Robbie France - batterie (1995 ; décédé en 2012)
  • Martin Lister - claviers (2003–2014 ; décédé en 2014)
  • Maja Kim - basse (2011–2016)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Anthologies[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Hommages, apparitions et reprises[modifier | modifier le code]

  • Sandra a adapté Big in Japan en allemand sous le titre Japan ist weit peu de temps après l'original.
  • Laura Branigan a repris Forever Young sur son album Hold Me en 1985
  • Guano Apes ont repris Big in Japan dans leur second album, Don't Give Me Names en 2000.
  • Le groupe australien Youth Group reprend Forever Young en 2006.
  • Jay-Z reprend Forever Young sur son album The Blueprint 3 en duo avec Mr. Hudson en 2009
  • Adrien Gallo (de BB Brunes) et Keren Ann ont repris Big en Japan dans l'émission Taratata en mars 2011.
  • Ane Brun, artiste norvégienne, a repris 'Big in Japan' dans son album 'Changing of the Seasons', sorti en 2008.
  • One Direction, groupe anglais et irlandais, enregistre une reprise de Forever Young en 2010.
  • Brandy Carlile, Live at Benaroya Hall with the Seattle symphony, reprise de Forever Young.
  • Kim Wilde reprend Forever Young en 2011 dans son album de reprises Snapshots
  • Le titre Forever Young apparaît dans le film espagnol Trois mètres au-dessus de ciel
  • La branche espagnole de Peugeot utilisera la partie instrumentale de la version maxi de Sounds Like A Melody, pour promouvoir la victoire de la marque en championnat du monde des rallyes en 1985. La campagne publicitaire se compose de diverses images fortes des passages de la voiture selon les rallyes de la saison passée. Elle fait ainsi également la promotion de la Peugeot 205 Turbo 16, engagée officiellement lors du Tour de Corse 1984[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Martin Lister (Alphaville) est mort », sur Obsküre Mag,
  2. « Alphaville Keyboardist Martin Lister Dies », sur theMusic.com.au,
  3. holgersp, « 1985 Peugeot 205 T16 Commercial », (consulté le 22 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]