Guano Apes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guano Apes
Description de cette image, également commentée ci-après

Sandra Nasic avec Guano Apes au Open Flair de 2015, en Allemagne.

Informations générales
Surnom Guano Babes
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Rock alternatif[1], nu metal[2], punk rock, funk metal[3], pop rock, post-grunge
Années actives 19962005, depuis 2009
Labels GUN/Supersonic Records, RCA Records, Columbia Records
Site officiel www.guanoapes.org
Composition du groupe
Membres Sandra Nasić
Henning Rümenapp
Stefan Ude
Dennis Poschwatta

Guano Apes est un groupe de rock et heavy metal allemand, originaire de Göttingen. Leur mélange de grunge et de heavy metal fait d'eux l'un des plus fructueux groupe de rock allemand.

Guano Apes est formé en 1990 avec le guitariste Henning Rümenapp, le bassiste Stefan Ude et le batteur Dennis Poschwatta. La chanteuse Sandra Nasic rejoint le groupe en 1994. La carrière du groupe est lancée en 1996 après la victoire d'un concours local avec le titre Open Your Eyes. Cette chanson a également été leur premier single remportant le plus de succès. On retrouve ce titre dans leur premier album Proud Like a God sorti en 1997. Deux albums : Don't Give Me Names and Walking on a Thin Line, suivirent respectivement en 2000 et 2003. Le groupe se sépare après la parution de leur compilation Planet of the Apes et une dernière tournée en février 2005.

À la suite de cette séparation, Dennis Poschwatta abandonne la batterie et forme le groupe Tamoto. Il y sera entre autres rejoint par Henning Rümenapp et Stefan Ude. De son côté, Sandra Nasic entame une carrière solo dont le premier album est sorti en 2007. En 2009, le groupe se reforme à nouveau pour une série de concerts et de festivals à travers l'Europe. D'après le site officiel, ils seraient de retour en studio pour un nouvel album. Ils assurent la première partie des concerts de Scorpions durant la tournée française de ces derniers en novembre 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts (1994–2005)[modifier | modifier le code]

Guano Apes sur scène aux Pays-Bas en 2009.

Guano Apes est formé en 1994 à Göttingen, en Allemagne, par le guitariste Henning Rümenapp, le bassiste Stefan Ude et le batteur Dennis Poschwatta. La chanteuse Sandra Nasić se joint au groupe la même année.

La carrière du groupe est propulsée en 1996 après avoir remporté la compétition Local Heroes, organisée par Viva TV, face à 1 000 compétiteurs avec la chanson Open Your Eyes[1]. La chanson est leur premier single mais également le mieux accueilli, qui est suivi en octobre 1997 par un premier album, Proud Like a God, publié chez BMG et GUN/Supersonic Records. L'album atteint la quatrième place des classements allemands et est certifié disque de platine[1]. Les chansons Lords of the Boards et Rain sont aussi publiées comme singles. Lords of the Boards est utilisée par l'European Snowboarding Championship de 1998[1].

La sortie de leur premier album est suivie par une tournée européenne et américaine de 18 mois. Open Your Eyes apparaît dans les films Fifty (1999) et Crusty 2000: The Metal Millennium (2000) de Warren Miller. Le single à part, Don't Turn Your Back on Me contribue à la bande-son de Meschugge en 1999.

En novembre 2000, Guano Apes publie son deuxième album studio, Don't Give Me Names chez BMG et GUN/Supersonic Records. Les chansons Big in Japan, No Speech, Living in a Lie et Dödel Up sont publiées comme singles. Big in Japan (une reprise de la chanson homonyme d'Alphaville) et No Speech sont diffusés à la radio. Leur troisième album, Walking on a Thin Line, est publié en mars 2003 chez BMG et GUN/Supersonic Records. L'album est soutenu par les singles You Can't Stop Me, Pretty in Scarlet et Quietly. En novembre 2003, Guano Apes publie l'album Guano Apes - Live. L'édition limitée comprend un DVD bonus de 80 minutes. En novembre 2004, le groupe sort un best-of intitulé Planet of the Apes. La compilation comprend aussi le single, Break the Line. Guano Apes se met en pause après une tournée en février 2005.

Pause (2006–2009)[modifier | modifier le code]

Sandra Nasić en 2003.

Après leur pause, une compilation, Lost (T)apes, est publiée en décembre 2006. Lost (T)apes comprend des démos exclusives enregistrées entre 1994 et 1995. Dennis Poschwatta se consacrera à son nouveau groupe, Tamoto, dans lequel il joue de la guitare puis de la batterie aux côtés du chanteur Markus Gumball (G-Ball). Stefan Ude participera aussi à l'enregistrement du premier album de Tamoto.

En 2006, Rümenapp, Ude et Poschwatta se réunissent et forment un nouveau groupe appelé IO, avec le chanteur américain Charles Simmons. Le groupe part en concert et publie son premier album For the Masses le 1er août 2008, mais se séparera temporairement après la reformation de Guano Apes en 2009.

Retour et Bel Air (2009–2014)[modifier | modifier le code]

En 2009, Guano Apes se réunit et joue quelques concerts en Europe, à commencer par Sofia, en Bulgarie, puis Braga (Portugal)[4], Nickelsdorf (Autriche), le Przystanek Woodstock (Pologne)[5], le Rock am Ring[6] et le Rock im Park[7] (Allemagne), et Bucarest (Roumanie)[8]. À Bucarest, le groupe annonce un nouvel album[9]

En avril 2011, le groupe publie son quatrième album studio, Bel Air, au label Columbia Europe[10]. L'album atteint la première place des classements allemands[11]. Ils y publient quatre singles : Oh, What a Night, Sunday Lover, This Time et When the Ships Arrive.

Offline (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Le 28 février 2014, Guano Apes publie son premier single en deux ans, intitulé Close to the Sun, et publie une bande-annonce de son cinquième album studio, Offline sur YouTube[12]. En avril 2014, Offline est annoncé pour le 30 mai 2014.

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Gogan
  • 1997 : Open Your Eyes
  • 1997 : Rain
  • 1998 : Lords of the Boards
  • 1999 : Don't You Turn Your Back on Me
  • 2000 : Big in Japan
  • 2000 : No Speech
  • 2000 : Living in a Lie
  • 2001 : Dödel Up
  • 2001 : Kumba Yo! (en tant que Guano Babes avec Michael Mittermeier)
  • 2003 : You Can't Stop Me
  • 2003 : Pretty in Scarlet
  • 2003 : Quietly
  • 2004 : Break the Line
  • 2011 : Oh, What a Night
  • 2014 : Close to the Sun

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Guano Apes, « Guano Apes | Music Biography, Credits and Discography », AllMusic (consulté le 12 juin 2014)
  2. (en) Joel McIver, Nu Metal: The Next Generation of Rock & Punk, Omnibus Press, (ISBN 978-0-7119-9209-2), p. 59.
  3. (en) Encyclopedia of Popular Music, Oxford University Press, (ISBN 978-0-1953-1373-4), « Guano Apes », This German quartet's funk metal style comes across as a heavier and more explosive version of No Doubt's ska-influenced rock.
  4. (de) Guano Apes events in LastFM http://www.lastfm.com/music/Guano+Apes/+events
  5. http://www.en.wosp.org.pl/woodstock/
  6. (en) « Rock am Ring 2009 no Nürburgring (Nürburg) em 5 Jun 2009 – Last.fm », Lastfm.com.br (consulté le 12 juin 2014)
  7. (de) « Rock im Park no Zeppelinfeld (Nürnberg) em 5 Jun 2009 – Last.fm », Lastfm.com.br (consulté le 12 juin 2014)
  8. (en) « Tuborg Green Fest at Parcul Izvor (Bucharest) on 4 Sep 2009 – », Last.fm (consulté le 12 juin 2014)
  9. (en) « Guano Apes annouce [sic] a new album », YouTube,‎ (consulté le 12 juin 2014)
  10. (en) « Bel Air »,‎ .
  11. (de) « Guano Apes auf Anhieb auf Platz eins », Rheinische Post,‎ (consulté le 18 avril 2011).
  12. (en) « Guano Apes - Offline - Highlights », YouTube,‎ (consulté le 12 juin 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]