Adam et Ève (Dürer, 1507)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ne doit pas être confondu avec la gravure sur cuivre homonyme réalisée par Dürer en 1504.
Adam et Ève
Albrecht Dürer - Adam and Eve (Prado) 2.jpg
Artiste
Date
1507
Type
Peinture
Technique
Huile sur bois de pin
Dimensions (H × L)
209 chacun × 81 chacun cm
Mouvement
Collection
N° d’inventaire
RF 2382
Localisation
Musée du Prado, Madrid (Espagne)

Adam et Ève est un tableau en deux parties (mais pas un diptyque) d'Albrecht Dürer réalisé en 1507.

Description[modifier | modifier le code]

Adam et Ève sont représentés frontalement, grandeur nature ; l'arrière-plan est noir, le sol est brun, empierré. Leurs parties génitales sont recouvertes par des petites branches. À droite, à côté d'Ève, le serpent s'enroule autour d'une branche d'arbre et lui offre le fruit défendu. Une date et un monogramme sont peints sur un panneau à gauche d' Ève, au-dessous de son pubis. Un deuxième monogramme est sculpté dans le sol aux pieds d'Adam. Cette représentation d'Adam et Éve est conforme à l'idéal selon la théorie des proportions de Dürer[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1516 les tableaux appartenaient à un évêque de Breslau. Plus tard ils ont fait partie de la collection de l'empereur Rodolphe II de Habsbourg. Pendant la Guerre de Trente Ans, ils ont été confisqués et apportés à Stockholm. En 1654, ils ont été offerts par la reine Christine de Suède au roi Philippe IV d'Espagne. C'est au XIXe siècle que Johann David Passavant les a redécouverts en Espagne comme une œuvre de Dürer. Ces tableaux sont considérés comme les premiers nus en peinture réalisés au nord des Alpes. Plus tard d'autres représentations grandeur nature d'Adam et Ève ont été peintes, en particulier par Lucas Cranach l'Ancien et Hans Baldung.

Précédent et copie[modifier | modifier le code]

En 1504 Dürer avait réalisé un gravure sur le même thème, avec toutefois une forêt et un paysage de montagne en arrière-plan ainsi que des animaux comme une souris, des chats, un lièvre, des bœufs, un orignal, un perroquet et des chamois[2].

Une copie réalisée dans l'atelier de Dürer est exposé au musée du Land de Mayence (numéros d'inventaire 438 a et b). Ces copies étaient exposés jusqu'en 1801 à la salle du conseil municipal de Nuremberg puis les commissaires artistiques de l'armée révolutionnaire française les avaient apportés à Paris. Dés 1803, ils ont été offerts à la ville de Mayence dans le contexte de l'arrêté Chaptal du 14 fructidor an IX.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Christian Schoen: Albrecht Dürer: Adam und Eva. Die Gemälde, ihre Geschichte und Rezeption bei Lucas Cranach d. Ä. und Hans Baldung Grien. Berlin, Reimer 2001, (ISBN 3-496-01244-7)
  • (de) Katharina Siefert: Adam und Eva-Darstellungen der deutschen Renaissance, Karlsruhe 1994 (thèse)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de)Les copies au musée du Land à Mayence
  2. (de)Margit Stadlober: Der Wald in der Malerei und der Graphik des Donaustils. Böhlau-Verlag, 2006 (ISBN 978-3-205-77472-3) page 218

Sur les autres projets Wikimedia :