Hans Baldung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans Baldung
Hans Baldung, Self-Portrait 2.jpg

Autoportrait

Naissance
Décès
Activité
Maître
Mouvement
Renaissance, Maniérisme
Influencé par
Lucas Cranach, Jan Gossaert[1]
Œuvre réputée

Hans Baldung, dit Grien (en raison de sa prédilection pour la couleur verte), est un graveur, dessinateur, peintre et vitrailliste allemand de la Renaissance. Il est né en 1484 ou 1485 à Schwäbisch Gmünd, (anciennement Gmünd en Allemagne), ville libre d'Empire, en Souabe d'où son père était originaire[N 1] et est mort à Strasbourg en .

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Son père ayant depuis 1492 la charge de conseiller juridique de l'évêque de Strasbourg (Albert de Bavière) et sa famille habitant dans cette ville, le jeune Hans Baldung y fit son apprentissage, auprès d'un artiste demeuré inconnu. Il perfectionna son art dans l'atelier d'Albrecht Dürer à Nuremberg entre 1503 et 1507[3],[4] Il peignit le retable de la cathédrale de Fribourg-en-Brisgau[5], puis passa l'essentiel de sa vie à Strasbourg où il obtint les droits de bourgeois de la cité. Il y possédait une maison ainsi qu'à Illkirch. Il entra en 1510 dans la corporation de l’Échasse à Strasbourg en qualité de peintre où il fonda son propre atelier, quelques années plus tard il en deviendra l'échevin[6]. Il fit également un séjour à Fribourg-en-Brisgau en 1513-1516 où il réalisa entre autres le retable de la cathédrale. Plusieurs de ses tableaux allégoriques sont énigmatiques et ont fait l'objet de ré-attributions et de changements de titres au cours de l'histoire.

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

Triptyque de Saint Sébastien, panneau central.
Portrait d'un homme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Quelques auteurs situent sa naissance à Weyersheim près de Strasbourg[2], où son père était fonctionnaire du prince-évêque.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] L’exposition « Attraits subtils, Dürer, Baldung Grien et Cranach l’Ancien » page 6
  2. Revue d'Alsace tome XLVIIP, Manuscrits alsatiques de la Bibliothèque de la ville de Strasbourg, en ligne sous forme numérisée Université de Chicago
  3. "Dürer", Peter Strieder, Ed. F. Nathan 1978, p. 32-34
  4. [2] L’exposition « Attraits subtils, Dürer, Baldung Grien et Cranach l’Ancien ».
  5. a et b Rose-Marie et Rainer Hagen, La Peinture du XVIe siècle, Taschen, (ISBN 3-8228-5559-6), p. 18-27.
  6. Biographie de Baldung dans le catalogue de L’exposition « Attraits subtils, Dürer, Baldung Grien et Cranach l’Ancien », 2007-2008, Palais des Rohan, Strasbourg.
  7. Chevalier, jeune fille et mort, 1505, Paris.
  8. Triptyque de Saint Sébastien, 1507, Nuremberg.
  9. Adoration des Mages, 1507, Berlin.
  10. Repos pendant la Fuite en Egypte, 1512, Vienne.
  11. Retable du Couronnement de la Vierge, 1516, Fribourg.
  12. La jeune fille et la Mort, 1517, Bâle.
  13. Deux sorcières, 1523, Francfort.
  14. Adam et Ève, 1524 Budapest.
  15. Prudence, 1529, Munich.
  16. Portrait de femme, 1530, Madrid.
  17. Pyrame et Thisbé, v. 1530, Berlin.
  18. Cupidon avec la flèche enflammée, v. 1530, Fribourg.
  19. Noli me tangere, 1539, Darmstadt
  20. Vierge à la treille, 1541, Strasbourg.
  21. Trois Graces, 1541, Madrid.
  22. Trois âges et la mort, 1540, Madrid.
  23. Adam et Eve, 1545, Offices.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anny-Claire Haus, Céline Edel et Clarisse Bouillet, Dürer, Baldung Grien, Cranach l'Ancien : collection du cabinet des estampes et des dessins (exposition Attraits subtils, Dürer, Baldung Grien et Cranach l'Ancien, Galerie Heitz du Palais Rohan, Strasbourg, 13 décembre 2007-9 mars 2008), Éd. des Musées de la Ville de Strasbourg, 2008, 231 p. (ISBN 978-2-35125-039-6) (catalogue d'exposition)
  • Théodore Rieger, Hans Baldung Grien en Alsace, pour le 500e anniversaire de sa naissance, CRDP, Strasbourg, 1986, 56 p.
  • Jean Rott et Gert von der Osten, « Baldung dit Grien (ou Grien dit Baldung) Hans (Johannes, Grienhans) », in Nouveau Dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 2, p. 95
  • (de) Sabine Söll-Tauchert, Hans Baldung Grien (1484/85-1545) : Selbstbildnis und Selbstinszenierung, Böhlau, Köhlau, 2010, 349 p. + pl. (ISBN 978-3-412-20481-5) (texte remanié d'une thèse)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]