Abe Segal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abe Segal
Carrière professionnelle
1954 – 1970
Nationalité Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Naissance
Drapeau : Afrique du Sud Johannesburg
Décès (à 85 ans)
Drapeau : Afrique du Sud Le Cap
Taille / poids 1,88 m (6 2) / 
Prise de raquette Gaucher, revers à une main
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/16 1/4 1/8
Double 1/4 F(2) 1/2 -
Mixte 1/4

Alan Abraham Segal, plus connu sous le nom de Abe Segal, né le à Johannesburg et mort le au Cap[1], est un ancien joueur de tennis sud-africain.

Adoptant un jeu de type service-volée, il s'est surtout distingué sur le gazon de Wimbledon. Ses plus belles victoires ont cependant été réalisées sur la terre battue de l'US Clay Court en battant Alex Olmedo en 1959 et Arthur Ashe en 1964. Il a fait partie des 20 meilleurs joueurs mondiaux en simple et des cinq meilleurs en double[2]

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est issu d'une famille de pauvres immigrants juifs d'origine polonaise.

En 2008, il publie ses mémoires sous le titre Hey Big Boy!: A Legacy of Laughs by an ex No. 1, préfacée par Sean Connery[3]. Il y révèle notamment ses liens avec le monde du cinéma. Il était effectivement très proche des acteurs Kirk Douglas, Lauren Bacall, Richard Burton ou encore Peter Ustinov[4].

Il a enseigné le tennis à Sun City jusqu'à l'âge de 77 ans.

Marié puis divorcé de l'ancienne joueuse de tennis Bermudienne Heather Nichols-Brewer (double demi-finaliste à Roland-Garros en 1955 et 1958), il avait deux filles : Susie et Nancy.

Carrière[modifier | modifier le code]

Au cours des années 1960, il a formé avec Gordon Forbes une des meilleures paires de double de l'époque. Il a déclaré qu'il était en mesure de remporter le tournoi de Wimbledon en double en 1963 s'il ne s'était pas blessé avant son match. Les deux joueurs ont remporté ensemble le tournoi d'Afrique du Sud à 4 reprises ainsi que le British Hard Court[5].

Il a participé à 19 rencontres de Coupe Davis avec l'Afrique du Sud entre 1955 et 1965. Il a atteint les demi-finales de la zone européenne en 1962 et 1963 et a battu Pierre Barthes à Roland-Garros en 1964 en cinq sets (3-6, 6-8, 8-6, 6-4, 6-4).

Il remporte son premier tournoi majeur à Cologne en 1956 contre Jack Arkinstall et le dernier lors des Championnats d'Afrique du Sud en 1964 contre Gordon Forbes. En 1957, il a atteint la finale du tournoi de consolation de Wimbledon et remporte la médaille d'or aux Maccabiades. Il est aussi demi-finaliste au Queen's en 1956 et 1958 et s'est imposé à 4 reprises à East London (1955, 1960, 1962 et 1963)[6]. Depuis 1965, il se contentait de jouer les tournois sud-africains mais il fait un bref retour en 1968 pour profiter de l'ère Open. Il participe à son dernier tournoi officiel en 1977.

Il a réalisé ses meilleures performances en Grand Chelem à Wimbledon en atteignant à 4 reprises les huitièmes de finales ainsi que les quarts de finale en 1964. Cette année-là, il est aussi quart de finaliste en double mixte avec Renee Haygarth.

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

Finale en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 30-03-1964 Drapeau : Afrique du Sud South African ChampionshipsJohannesburg NC Drapeau : Afrique du Sud Gordon Forbes 4-6, 6-3, 6-4, 7-9, 6-2

Finales en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 20-05-1958 Drapeau : France Internationaux de France
 Paris
G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Australie Ashley Cooper
Drapeau : Australie Neale Fraser
Drapeau : Australie Robert Howe 3-6, 8-6, 6-3, 7-5 Parcours
2 13-05-1963 Drapeau : France Internationaux de France
 Paris
G. Chelem Terre (ext.) Drapeau : Australie Roy Emerson
Drapeau : Espagne Manuel Santana
Drapeau : Afrique du Sud Gordon Forbes 6-2, 6-4, 6-4 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1951 2e tour (1/32) Drapeau : Suède S. Stockenberg
1954 2e tour (1/8) Drapeau : Australie K. Rosewall 1er tour (1/64) Drapeau : Australie K. Rosewall
1955 3e tour (1/16) Drapeau : Belgique P. Washer 1/8 de finale Drapeau : Danemark K. Nielsen
1956 1/8 de finale Drapeau : États-Unis H. Richardson 1/8 de finale Drapeau : Australie R. Emerson
1957 3e tour (1/16) Drapeau : Italie G. Merlo 2e tour (1/32) Drapeau : France R. Haillet
1958 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni J. Drobný 1/8 de finale Drapeau : Australie A. Cooper
1959 2e tour (1/32) Drapeau : Brésil C. Fernandes 3e tour (1/16) Drapeau : Chili L. Ayala
1960 2e tour (1/32) Drapeau : France R. Haillet 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni R. Becker
1961 1er tour (1/64) Drapeau : Belgique J. Brichant 1/8 de finale Drapeau : Royaume-Uni M. Sangster
1962 3e tour (1/16) Drapeau : Italie N. Pietrangeli 1er tour (1/64) Drapeau : Australie F. Stolle
1963 2e tour (1/32) Drapeau : France P. Darmon 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni R. Taylor
1964 1/4 de finale Drapeau : États-Unis C. McKinley
1965 2e tour (1/32) Drapeau : Australie B. Carmichael
1966 2e tour (1/32) Drapeau : France F. Jauffret 2e tour (1/32) Drapeau : Danemark J. Leschly
1967 3e tour (1/16) Drapeau : République fédérale d'Allemagne W. Bungert
1968 2e tour (1/32) Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Ž. Franulović 1er tour (1/64) Drapeau : Australie K. Rosewall
1969 1er tour (1/64) Drapeau : France J-L. Rouyer 2e tour (1/32) Drapeau : Australie T. Roche
1970 1er tour (1/64) Drapeau : Italie E. Di Matteo
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1958 Finale
Drapeau : Australie R. Howe
Drapeau : Australie A. Cooper
Drapeau : Australie N. Fraser
1963 Finale
Drapeau : Afrique du Sud G. Forbes
Drapeau : Australie R. Emerson
Drapeau : Espagne M. Santana
1/2 finale
Drapeau : Afrique du Sud G. Forbes
Drapeau : Mexique R. Osuna
Drapeau : Mexique A. Palafox
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tennis legend Abe Segal dies », sur iol.co.za, 5 avril 2016
  2. « Abe Segal a 'big boy' in all respects», sur sport24.co.za, 8 avril 2016
  3. Former tennis pro visiting Stonington serves up opinions on sport he loves, theday.com
  4. ABE SEGAL : Tennis Legend and Raconteur, sur hartford.co.za, 26 février 2009
  5. « SA tennis legend Abe Segal dies » sur sport24.co.za, 5 avril 2016
  6. Abe Segal sur tennisarchives.com

Liens externes[modifier | modifier le code]