Aïn Taghrout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aïn Taghrout
Noms
Nom algérien عين تاغروت
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Bordj-Bou-Arreridj
Daïra Aïn Taghrout
Code postal 34010
Code ONS 3408
Démographie
Population 12 906 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 36° 07′ 44″ N 5° 04′ 36″ E / 36.128794, 5.07652836° 07′ 44″ Nord 5° 04′ 36″ Est / 36.128794, 5.076528
Altitude 932 m
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj
Localisation de la commune dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Taghrout

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Taghrout

Aïn Taghrout (arabe : عين تاغروت) est une commune de la wilaya de Bordj-Bou-Arreridj en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 33 kilomètres à l'ouest de la ville de Sétif, à 32 kilomètres de la chef lieu de la wilaya de Bordj Bou Arréridj et à 267 kilomètres de la capitale Alger.

La daïra de Ain Taghrout abrite deux communes: Ain Taghrout et Tixter.

La chaîne de montagne Draa el Haddad surplombe la ville à 1 016 mètres de moyenne avec le pic Kef Della à 1 044 mètres d'altitude.


Communes limitrophes de Aïn Taghrout
KhelilRas el Ain Beni Hocine (Sétif) Aïn Abessa (Sétif)
Bir Kasdali Aïn Taghrout Aïn Arnat (Sétif)
Aïn Tesra Tixter Mezloug (Sétif)

Localités et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La ville possède les Douars suivants:

  • Achacha
  • Belhout
  • Benina
  • Cherchar
  • Djouaha
  • El Aouinat
  • El Guebaiel
  • Ksar El Ghoul
  • Ledjouahar
  • Leghrazla
  • Lehouissi
  • Ouled Bounab
  • Ouled Laib

Climat[modifier | modifier le code]

La wilaya se caractérise par un climat semi-aride sec et froid, qui offre des températures chaudes en été et très froides en hiver, parmi les plus basses d’Algérie[réf. nécessaire]. La pluviométrie annuelle est de 300 à 700 mm[réf. nécessaire].

Données climatiques de la ville de Bordj Bou Arreridj.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) 6 6 9 11 16 22 26 26 21 15 10 6 14
Précipitations (mm) 32 26 27 35 41 16 11 11 63 33 35 31 360
Source : Weatherbase, statistiques sur 19 ans[2].


Hydrographie[modifier | modifier le code]

La ville possède une source principale, l'Aïn Taghrout.

La ville possède une partie de la rive ouest du lac formé par le Barrage d'Aïn Zada. La station de traitement D’Ain Zada a une capacité de 1 000 l/s partagée comme suit : 600 l/s vers Sétif, 300 l/s vers Bordj Bou Arreridj et 100 l/s vers Bougaa.

La commune est traversée par l'oued Bou Sellam qui forment le lit de ce barrage.

Au total, six Oueds traversent la commune pour se déverser dans le lac du barrage Aïn Zada: Aïn Baabouch provenant de Khelil, l’oued Chernana provenant de Ouled Mosly (Tixter), l'oued Taghrout, un oued provenant de la source de Benina, un oued provenant de la source Aïn Lotaniya, un oued provenant de Tixter via une retenue collinaire, un oued provenant de Aïn Arnat et un provenant des hauteurs de la ville d'El Ouricia.

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Différents objets, tels que des armes en silex, des pointes de flèches et de lanceurs ainsi que des poteries, indique que la wilaya de Bordj Bou Arreridj était peuplé au Mésolithique et au Néolithique[3].

De l'époque romaine au XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Durant la période de l'Empire romain la région de Bordj s'appelait « Tamanouna[3] ». Elle est partie intégrante de la province romaine de la Maurétanie Césarienne devenue la Maurétanie Sitifienne.

Période française de 1870 à 1962[modifier | modifier le code]

Aïn Taghrout compte parmi les plus vieilles communes de l'Algérie, puisqu'elle fut élevée à ce statut à la faveur du découpage de 1896.

Depuis l'Indépendance en 1962[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2008, la population totale de la commune est de 12 906 habitants. Les localités et lieux-dits possèdent 39% des habitants, soit 4426 habitants.

Évolution démographique
1999 2005 2008
11 132 13 466 12 906
(Source : recensement[4])


Économie[modifier | modifier le code]

Une zone industrielle gérée par la SGP-ZI - EST (Société de Gestion des Participations de l’Etat Zones Industrielles - Est) et comprend une usine de véhicules deux-roues qui assemble des scooters, des motos et des quads[5].

Une nouvelle zone industrielle va être construite à cheval sur les territoires de la daïra de Bir Kasdali, la daïra d'Aïn Taghrout et la daïra de Ras El Oued[6]. Cevital sera la première entreprise en y installant une usine de fabrication de fenêtres à double vitrage.

Sur les berges du Barrage Aïn Zada, il y a une exploitation aquacole ainsi qu'une unité de transformation de poissons d’eau.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route nationale 103 qui croise la route menant direction sud à l'autoroute Est-Ouest (à 4 km) et jouxte la Route nationale 5 (Algérie). Elle relie Bir Kasdali et au nord-ouest et Tixter au sud. La route wilayale 38 relie à Bir Kasdali et Ras el Oued.

Aïn Taghrout est distante de 25 km de l'aéroport de Sétif - 08 Mai 1945.

La commune dispose d'une gare routière comprenant des taxis et des minibus à destination des villes avoisinantes.

Administration[modifier | modifier le code]

Aïn Taghrout est la commune chef-lieu de la Daïra d'Aïn Taghrout qui est composée d'elle-même et de Tixter.

La ville possède une Daïra (sous-préfecture), sa mairie, une brigade de la gendarmerie, un bureau de poste.

Les tribus principales de la ville sont les Ouled Thaïr et les Ouled Bounab.

Education[modifier | modifier le code]

La ville possède 4 écoles de l’enseignement primaire, deux collèges, un Lycée, un Centre de formation professionnel et d’apprentissage ainsi qu'une bibliothèque communale.

Santé[modifier | modifier le code]

La ville possède un centre municipale de santé.

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

La ville possède un ancien caravansérail.

Sports[modifier | modifier le code]

La commune possède un stade municipal de Football avec gazon naturel de 5000 places et une salle de sports.

L'équipe de Football de la ville est le CB Ain Taghrout, dépendant de la Ligue Régionale de Football de Batna, classée dans le Championnat d'Algérie de football D5

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Wilaya de Bordj Bou Arreridj— Population résidente par age et par sexe
  2. « Bejaia, Bordj Bu Arrerij », sur www.weatherbase.com (consulté le 21 mars 2011).
  3. a et b Monographie de la wilaya de Bibans sur le site gouvernemental www.bibans-info.gov.dz, consulté le 13 septembre 2013.
  4. (en) Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Bordj Bou Arreridj, sur le site de l'ONS.</]
  5. [1]
  6. Nouvelles Bordj Bou Arréridj dans El Watan du 24 septembre 2013.