Aéroport de Sétif - 8 Mai 1945

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aéroport de Sétif - 8 mai 1945
Vue aérienne de l'aéroport de Sétif
Vue aérienne de l'aéroport de Sétif
Localisation
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Ville Sétif
Coordonnées 36° 10′ 43″ nord, 5° 19′ 48″ est
Altitude 1 015 m (3 330 ft)
Géolocalisation sur la carte : Algérie
(Voir situation sur carte : Algérie)
QSF
QSF
Pistes
Direction Longueur Surface
09/27 3 000 m (9 843 ft) Béton bitumineux
Informations aéronautiques
Code AITA QSF
Code OACI DAAS
Nom cartographique SETIF / 8 MAI 45[1]
Type d'aéroport Civil et Militaire
Gestionnaire EGSA de Constantine

L'aéroport de Sétif - 8 mai 1945[2] (code AITA : QSF • code OACI : DAAS) est un aéroport international mixte algérien situé à Ain Arnat 12 km à l'ouest de la ville de Sétif.

Présentation[modifier | modifier le code]

L’aéroport de Sétif est un aéroport civil international desservant la ville de Sétif dans la région des Hauts Plateaux au sud de la Kabylie, et sa région (wilayas de Sétif et de Bordj-Bou-Arreridj). L’aéroport est géré par l'EGSA de Constantine.

Cet aéroport est également un aéroport militaire car on retrouve sur ce même terrain le 9e régiment d'hélicoptères d'entraînement (4eRHE) des forces aériennes algériennes, ainsi que d'un centre d'instruction de l'infanterie et du 4e régiment de parachutistes commandos (4e RPC) des forces terrestres algériennes.

Historique[modifier | modifier le code]

Avant 1939[modifier | modifier le code]

Le terrain d'aviation s'ouvre en 1919 alors que le territoire fait partie de l'Algérie française. Le 36e régiment d'aviation d'afrique est composé de trois Groupes d'Aviation d'Afrique (GAA) ; le 3e GAA est basé au terrain d'aviation de Sétif, avec les Escadrilles 544 et 549[3].

Avant 1962[modifier | modifier le code]

La base devient Base aérienne 144 Sétif-Aïn Arnat. Le 1er octobre 1947 le 3e Groupe d'Aviation d'Artillerie (GAOA 3) installe ses avions[4]. Le 29 avril 1955, le Groupe d'Hélicopères n°2 (GH 2) stationne ses appareils. Le 2 août 1959, la base d'hélicoptères n°101 est créée[5]. La base est dissoute en 1962.

Depuis 1962[modifier | modifier le code]

Le terrain est nommé, après l'indépendance de l'Algérie, « 8 mai 1945 » en référence aux massacres de Sétif, Guelma et Kherrata qui eurent lieu à cette date.

L'aéroport de Sétif est un aéroport militaire de l'indépendance jusqu'à 1993, en effet les travaux de réalisation de l’aérogare débutent cette même année ; l'aéroport reçoit alors une vocation nationale[6].

En 1993, la piste avait une longueur de 1 925 m par 45 m de largeur et l’aérogare avait une surface de 2 900 m2, suite aux travaux d’extension en 2002 la piste est passée de 1 925 m à 2 400 m puis à 3 000 m en 2014[6].

Entre 2005 et 2007 l’aérogare a subi une extension passant donc de 2 900 m2 à 6 590 m2, permettant ainsi à l'aérogare d'augmenter sa capacité à 200 000 passagers/an[6].

Situation[modifier | modifier le code]

L'aéroport est situé dans la ville de Aïn Arnat, plus précisément sur la localité de Khalfoune, à l'ouest de Sétif

Infrastructures liées[modifier | modifier le code]

Pistes[modifier | modifier le code]

L’aéroport dispose d'une piste en béton bitumineux d'une longueur de 3 000 m

Aérogare[modifier | modifier le code]

L’aérogare dispose de cinq portes d'embarquement et est actuellement en cours d'extension et devrait être livré en 2020[7].

La nouvelle aérogare passera d’une superficie d'environ 1 500 m2 à une surface de 6 000 m2. L’aérogare sera divisé en deux parties, le national d'un côté et l'international de l'autre[7].

Avec l'agrandissement des guichets d’enregistrement qui passeront de 6 à 10 guichets. De plus l’espace qu’occupe la Police Aux Frontières (PAF) sera également agrandi pour une meilleure fluidité des passagers[7].

Et l'aéroport sera rénové et modernisé de manière générale avec le remplacement des carrousels à bagages ainsi que de l'aménagement de free shops et de nouvelles boutiques[7].

On retrouve également à proximité de l'aérogare un pavillon d’honneur, permettant la réception de responsables politiques de tous le pays lors de leurs déplacements aéroportés.

Accès[modifier | modifier le code]

L’accès a l’aéroport par la route se fait par la route de wilaya W140, laquelle est reliée à la route nationale 5. On peut aussi accéder à l'aéroport par l'autoroute Est-Ouest.

L'aéroport est également desservi par bus et par taxi.

Compagnies aériennes et destinations[modifier | modifier le code]

CompagniesDestinations
Drapeau de l'Algérie Air Algérie Alger-H. Boumédiène, Lyon-Saint-Exupéry, Paris-Orly

En saison: Marseille-Provence[8]

Drapeau de l'Algérie Tassili Airlines Alger-H. Boumédiène[9], Oran - A. Ben Bella
Drapeau de la France Transavia France Paris-Orly

Édité le 04/02/2018

Statistiques[modifier | modifier le code]

Évolution du trafic de 2006 à 2016
Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Trafic 90 768[10] 180 227[10] 203 791[10] 218 056[10] 197 791[10] 203 856[10] 208 955[10] 222 827[10] 218 818[10] 236 512[10] 87 053[10]
Évolution en augmentation+98.56% en augmentation+13.07% en augmentation+20.99% en augmentation+7% en diminution-9.29% en augmentation+3.07% en augmentation+2.5% en augmentation+6.64% en augmentation+6.14% en augmentation+8.09% en diminution-63.19%

La baisse de passagers en 2016 était due à la réfection de la piste atterrissage de l'aéroport, en effet l'aéroport a fermé ses portes 10 mois[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]