Cevital

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Groupe Cevital
logo de Cevital
illustration de Cevital

Création 1998
Fondateurs Issad Rebrab
Forme juridique SPA
Slogan « Une dynamique de croissance »
Siège social Îlot D, N° 6 Zhun Garidi II
Kouba 16005 Alger
Drapeau d'Algérie Algérie
Direction Malik Rebrab (PDG)[1]
Activité Industrie agroalimentaire
Services et manufactures
Construction
Distribution
Industries primaires
Filiales Mediterranean Float Glass, Groupe Brandt, EvCon, Numilog, Oxxo Evolution
Effectif 18 000 (2018)[2]
Site web www.cevital.com

Chiffre d'affaires 4 milliards de dollars (2015)[3]

Le Groupe Cevital est un conglomérat algérien de l'industrie agroalimentaire, la grande distribution, l'industrie et les services. Créé par l'entrepreneur Issad Rebrab en 1998, Cevital est le premier groupe privé algérien, présent également à l'international[4] et la troisième entreprise algérienne par le chiffre d'affaires[5]. Il emploie 18 000 salariés[6]. Le groupe Cevital est le leader du secteur agroalimentaire en Afrique[7].

Historique[modifier | modifier le code]

Siège social du groupe Cevital à Kouba.

Cevital est créée par Issad Rebrab en 1998 à Béjaïa, spécialisée dans l'industrie agroalimentaire, elle possède une raffinerie d'huile et de sucre.

En 2007, Mediterranean Float Glass est créée, spécialisée dans la production, la transformation et distribution du verre pour la construction, les applications solaires et certaines industries spécialisées (électroménager, applications high-tech). Le 28 mai 2007, l'usine MFG de Larbaâ est inaugurée par le président de la République Abdelaziz Bouteflika[8].

En 2007, Numilog est créée, elle est spécialisée dans logistique et la gestion de la chaîne logistique (supply chain management).

Le 31 mai 2014, Cevital rachète le Français Oxxo, spécialisée dans la menuiserie PVC[9].

Le , Cevital reprend les activités françaises du groupe Fagor-Brandt[10]. Le groupe Cevital prévoyait de reprendre également les activités espagnoles et polonaises du groupe Fagor, mais l'offre de reprise de l'activité en Espagne n'a pas été retenue par la justice espagnole et l'usine polonaise du groupe Fagor a finalement été reprise par BSH[11].

Activités[modifier | modifier le code]

L'entreprise possède le complexe agroalimentaire de Béjaïa en Kabylie[12]. En 2012, 450 000 t d'huile, essentiellement destinées au marché national, ont été produites par Cevital Agro Industries.

Dans le domaine du sucre, en 2013, 1,6 million de tonnes sont attendues, dont 1 million pour le marché local, estimé à 1,1 million de tonnes. Cette année-là, il était prévu d'exporter 600 000 t vers une vingtaine de pays, en Afrique de l'Ouest, pour des clients tels que Coca-Cola, mais aussi vers l'Europe (Ferrero Rocher) et le Moyen-Orient. En 2010, première année de vente à l'export, 150 000 t seulement avaient quitté le territoire algérien. Premier exportateur du pays hors hydrocarbures, le groupe veut produire deux millions de tonnes de sucre en 2014, soit un gain de productivité de 400 000 t. Il s'appuie pour cela sur du matériel unique dans le pays, comme deux grues montées sur quatorze roues et capables de charger et décharger 36 t de sucre par coup de mâchoire. Cevital fournit aussi du sucre liquide à l'industrie algérienne des boissons. L'entreprise, qui envisage de produire du sucre roux, est la seule en Algérie à avoir utilisé un « bobo» (bulk in, bags out), navire-usine de 30 à 40 000 t qui permet de charger en vrac au départ et de décharger emballé à l'arrivée[13]. La capacité de production en sucre blanc est de deux millions tonnes par an, soit 180 % des besoins algériens et 2,7 millions de tonnes par an d’ici 2014. Il est exporté vers le Maghreb et le Moyen-Orient.

L'entreprise produit aussi des huiles végétales avec une capacité de production de 570 000 tonnes par an, soit 140 % des besoins algériens, et l'entreprise exporte vers les pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Pour les margarines et les graisses végétales, la capacité est de 180 000 tonnes par an, soit 120 % des besoins algériens, sur plusieurs gammes de produits dont une exportation vers l'Europe, le Maghreb et le Moyen-Orient. Elle a en projet une unité de trituration de graines oléagineuses de trois millions de tonnes par an.

Pour les eaux minérales et boissons gazeuses, la capacité de production est de trois millions de bouteilles par jour. L'entreprise fabrique aussi des jus de fruits et des conserves (jus, soda, confitures, tomates en conserve).

Cevital est présent dans la logistique avec des silos portuaires et un terminal de déchargement de 2 000 tonnes par heure. Cevital a également intégré la logistique et le transport routier dans sa chaîne de valeurs par la création de la filiale Numilog. La filiale compte trois plateformes logistiques d'une surface totale de stockage d’environ 130 000 m2, trois agences de transport, une flotte en nom propre de plus de 450 véhicules (maraichers, porte-conteneurs, plateaux, camions frigo, etc.) ainsi qu’un réseau de distribution de vingt-cinq centres logistiques régionaux réparti sur le territoire algérien pour écourter les délais de mise à disposition des marchandises.

Développement à l'international[modifier | modifier le code]

En 2014, Cevital reprend une partie de l'activité de Fagor-Brandt, leader de l'électroménager en France, et d'Oxxo Evolution basée à Cluny en Saône-et-Loire, l'entreprise est le spécialiste français des portes et fenêtres en PVC pour le logement collectif[14]. L'objectif de Cevital est de donner à Fagor-Brandt France renommé Groupe Brandt les moyens de se développer à l'international et de devenir un acteur majeur en Europe et dans le monde[15]. Pour y parvenir, le Groupe Brandt entend d'abord relancer l'innovation en misant sur ses quatre marques (Sauter, Vedette, De Dietrich, Brandt). En France, elles produisent notamment de l'électroménager haut de gamme, des appareils de cuisson, des lave-linge et des fours connectés.

Mais c'est surtout grâce à la complémentarité entre l'Algérie et la France que Cevital veut créer un groupe avec un portefeuille diversifié. L'Algérie complétera cette offre avec des produits européens fabriqués dans le pays. Cevital ouvrira en 2016 une deuxième usine à Sétif. Le complexe de Sétif, d'une surface de 95 000 m2, a nécessité un investissement de 250 millions d’euros et produira annuellement, à partir du premier trimestre 2017, huit millions d'appareils dont le taux d’intégration sera de 70 à 80 %. Il emploiera dans un premier temps pas moins de quatre mille travailleurs. Il est en mesure de produire annuellement 500 000 appareils[16] (téléviseurs, cartes électroniques lave-linge, cuisinières et climatiseurs) dont 90 % destinés à l’exportation[17]. Avec cette usine de Sétif, le groupe Cevital espère devenir le plus grand exportateur d'électroménager d'Europe et de la région MENA[17]. Il mise aussi sur le potentiel international de Brandt et De Dietrich, déjà exportés en Asie et en Afrique du Nord[18],[19].

Le rachat d'Oxxo Evolution a pour objectif de créer un géant français, puis européen de la menuiserie, avec notamment le rachat d’autres fabricants de fenêtres en France et dans d’autres pays d’Europe. En Espagne, Cevital a repris pour 8,5 millions d'euros une usine d'aluminium à Ciao, dans le nord du pays, qui appartenait au groupe Alas Aluminium, spécialisé dans la transformation d'aluminium[20].

Depuis l'entrée en production de son usine de verre plat de Mediterranean Float Glass (MFG), Cevital s'est doté de deux plateformes logistiques aux standards européens, d'une surface de 25 000 m2 chacune, à Valence en Espagne, et à Savona, près de Gênes en Italie, d'où il exporte le plus gros de sa production de verre plat en Europe, essentiellement vers l'Espagne, la France, l'Italie, l'Allemagne et l'Autriche. L'infrastructure de Tanger Med sert à approvisionner le Maroc et certains pays de l'Afrique de l'Ouest. MFG exporte également vers la Tunisie et de nombreux pays d'Afrique, la production part pour 70 % à l’export, après avoir obtenu le label CE (Certification européenne) pour ses produits. Avec une capacité de 600 t/j, MFG dispose de l'une des plus grandes usines de verre plat d'Afrique[21].

En 2014, Cevital reprend les aciéries de Lucchini Piombino situées en Toscane, en Italie, déclarées insolvables en 2012 et mises sous administration spéciale depuis deux ans. L'entreprise italienne est connue pour être le deuxième producteur d'acier en Italie avec 2,5 millions de tonnes par an[22]. En 2018, Cevital la cède au groupe indien JSW Steel[23].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Usine SAMHA[modifier | modifier le code]

Dans une interview, le 23 septembre 2015[24],[25], Issad Rebrab accuse les autorités, notamment le ministre de l’Industrie, Abdeslam Bouchouareb, « d'employer le double langage […], de bloquer ses investissements et de favori[ser] les investisseurs étrangers au détriment des investisseurs nationaux ». La polémique porte sur l'un des plus grands ateliers du groupe (orienté à 99 % à l’exportation dont la production est évaluée à 80 millions d’euros par an) — SAMHA à Sétif, ravagé par un incendie en été 2014, mettant 650 salariés au chômage technique. Le patron de Cevital avait déposé au ministère de l'Industrie, en novembre 2014, une demande d’autorisation d’importation d’une ligne de production de machines à laver neuves. Il explique n'avoir reçu aucune réponse et se plaint des « blocages répétés des autorités politiques ».

Lors d'une conférence de presse du 28 septembre[26], le ministre Abdessalem Bouchouareb, lui reproche de vouloir « importer des pièces usagées » pour son usine d’électroménager de Sétif : « il veut duper l’État algérien en surfacturant les équipements ». Il aurait, selon le ministre, « voulu introduire les vieux équipements de l’usine française Brandt en Algérie pour un montant de 5,7 millions d’euros alors que leur valeur ne dépasserait pas les 2,5 millions d'euros ». Pour le ministre de l’Industrie, « la réglementation interdit cela ». « S’il (Rebrab) préfère octroyer les équipements neufs au peuple français et je n’ai pas à m’immiscer dans cela, par contre pour le peuple algérien, il se contente de lui envoyer de vieux équipements et en plus à un montant qui est le double de l’acquisition de tout l’actif ».

Le patron de Cevital répond via une autre interview le lendemain[27] : pour lui, « Bouchouareb est un menteur »[28]. Il dit envisager de porter plainte en diffamation contre le ministre. Pour lui, « il n’y a jamais eu de surfacturation », que l'usine va perdre un an, et qu'il invite le ministre et les journalistes à visiter les usines aussi bien en France qu'en Algérie.

Dans le cadre d'un voyage d'affaire au Brésil, le 6 octobre[29] il accuse le gouvernement « de vouloir [l]’arrêter pour [le] faire taire ». Pour le ministre de la Communication Hamid Grine[30], « Il n’y a aucun mandat d’arrêt contre M. Rebrab ». Pour le patron de Cevital : « Ces gens là n’ont pas besoin d’un mandat pour m’arrêter. J’ai eu des informations de source sûre qui ils vont m’arrêter dès que je rentre en Algérie. », dans une déclaration à El Watan[31].

Une marche de 3 600 travailleurs de Cevital en soutien du patron est prévue à Béjaïa afin « de dénoncer tout ce qui se passe contre Cevital et son PDG et pour dénoncer cet acharnement que les autorités exercent contre lui »[32]. Les organisateurs comptent mobiliser quelque trente mille personnes dans cette marche qui verra la participation des étudiants et de la société civile[31].

El Khabar[modifier | modifier le code]

Avec la chute des recettes publicitaires et la diminution du tirage, le groupe El Khabar (le journal et sa chaine de télévision KBC), est frappé de plein fouet par la crise, fortement dépendant de la manne publicitaire publique. Le journal a décidé dans ces conditions de négocier en mars 2016 avec plusieurs hommes d’affaires pour la cession totale ou partielle du capital. Le journal a finalement parvenu à un accord avec le groupe Cevital. Le montant de la transaction avoisine quatre milliards de dinars, mais le gouvernement algérien conteste cette transaction qui avait fait l’objet d’une plainte du ministère de la Communication qui demande son annulation en s’appuyant sur les articles 17 et 25 du Code de l’information[33],[34].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.jeuneafrique.com/mag/772894/economie/algerie-malik-rebrab-propulse-a-la-tete-de-cevital/
  2. https://www.liberation.fr/france/2018/11/07/300-millions-d-investissement-en-projet-sur-un-site-vacant-de-psa_1690584
  3. https://www.algerie-focus.com/2014/12/issad-rebrab-le-chiffre-daffaires-de-cevital-passera-a-25-milliards-de-dollars-a-lhorizon-2025/
  4. « Issad Rebrab, le milliardaire qui dérange », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. Cevital : troisième en Algérie, Liberté, 23 avril 2014
  6. « Chiffres clés », sur Cevital.com
  7. Projets de Cevital en Italie : La BA autorise le transfert de capitaux, El Watan, 27 janvier 2015
  8. http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5236052
  9. « Oxxo passe dans le giron de l’Algérien Cevital », sur Usine nouvelle (consulté le 3 juin 2013)
  10. Le spécialiste de l'électroménager FagorBrandt sauvé Le Figaro, 15 avril 2014
  11. « Plus petit, Brandt réussit le pari de la relance », sur lesechos.fr, (consulté le 19 juillet 2017)
  12. Cevital entre au capital de NCA-Rouiba, El Watan, 10 décembre 2014
  13. Algérie : reportage dans l’antre de Cevital, Jeune Afrique, 27 novembre 2013
  14. Cevital, un géant algérien aux activités multiples, Les Échos, 14 avril 2014
  15. Cevital s'offre le fabricant français FagorBrandt, Le Matin, 16 avril 2014
  16. « Brandt, déjà un mastodonte de l’électroménager », Liberté, 3 juin 2016
  17. a et b Groupe Cevital : Mise en service du complexe Brandt à Sétif, El Watan, 2 juin 2016
  18. Cevital veut faire de l'ex-FagorBrandt un champion mondial, Le Figaro, 14 juillet 2014
  19. liberte-algerie.com, « Issad Rebrab, P-DG du groupe Cevital : “L’Algérie peut devenir l’atelier de l’Europe”: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com », sur http://www.liberte-algerie.com/ (consulté le 23 juin 2019)
  20. L’algérien Cevital accélère en Espagne, Jeune Afrique, 31 octobre 2013
  21. Cevital renforce sa plateforme logistique dans le port marocain de Tanger Med (média), Maghreb Emergent, 14 septembre 2014
  22. Cevital reprend les aciéries Lucchini en Italie, El Watan, 26 novembre 2014
  23. https://www.elwatan.com/edition/actualite/cevital-signe-un-accord-avec-lindien-jsw-04-03-2018
  24. Issad Rebrab dénonce et accuse, TSA, 23 septembre 2015.
  25. Algérie : Issad Rebrab ne veut pas finir comme Khalifa et s'en prend au pouvoir, France Télévision, 7 octobre 2015.
  26. Bouchouareb répond à Rebrab, l’accuse de surfacturation, TSA, 28 septembre 2015.
  27. Issad Rebrab répond à Abdes lam Bouchouareb, TSA, 29 septembre 2015.
  28. Rebrab exige des excuses publiques de Bouchouareb, El Watan, 3 octobre 2015.
  29. Issad Rebrab : « Ils veulent m’arrêter pour me faire taire », TSA, 6 octobre 2015.
  30. Hamid Grine : « Il n’y a aucun mandat d’arrêt contre M. Rebrab », TSA, 7 octobre 2015.
  31. a et b Rebrab : « ces gens-là n’ont pas besoin d’un mandat pour m’arrêter », El Watan, 7 octobre 2015.
  32. Les travailleurs de Cevital s’organisent pour dénoncer « l’acharnement » contre Rebrab, TSA, 7 octobre 2015.
  33. En crise, le groupe de presse El Khabar cherche un sauveur, TSA, 16 mars 2016
  34. Rachat d’El Khabar : les détails de la transaction révélés, TSA, 5 mai 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]