Bougaa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bougaa
Bougaa
Vue du centre historique de Bougaa.
Noms
Nom arabe بوڨاعة
Nom berbère ⴱⵓⴳⴰⵄⴰ / Bugaɛa
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Petite Kabylie
Wilaya Sétif
Daïra Bougaa[1]
Président de l'APC
Mandat
Ammar Bouzidi
2018-2022
Code postal 19300
Code ONS 1943
Démographie
Population 30 987 hab. (2008[2])
Densité 443 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 19′ 57″ nord, 5° 05′ 19″ est
Altitude Min. 650 m
Max. 1 250 m
Superficie 70 km2
Localisation
Localisation de Bougaa
Localisation de la commune dans la wilaya de Sétif.
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bougaa
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bougaa
Liens
Site de la commune www.bougaa.com

Bougaa (en arabe : بوڨاعة) est une commune de la wilaya de Sétif en Algérie. Elle s'appelait Lemwahba (Chorfa), puis Douar Bougaa, et en 1886 durant la période française La Fayette.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville de Bougaa est situé à 45 km au nord-ouest de Sétif et à 80 km au sud de Béjaïa.

Relief et hydrographie[modifier | modifier le code]

Bougaa est une région tampon entre la Petite Kabylie et les Hauts Plateaux.

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

Lors du découpage administratif de 1984, la commune de Bougaa est constituée des localités suivantes[3] :

  • Bougaa
  • Trounat
  • Chaaba
  • Mount
  • Bakhbakh
  • Bouaïssaoui
  • Gheniat
  • Tabakha
  • Ouled Si Ahmed
  • El Guettar
  • Ouled Bougaa
  • Sidi Ali
  • Kouadi
  • Guessasma
  • Khanoussa
  • Tafrent
  • Lemouahba
  • Dar El Chorfa
  • Douar El Souk
  • Hemamcha
  • Oum Laalou
  • Ouled Khebab
  • Tala Troumit
  • Kef El N'Cir

Histoire[modifier | modifier le code]

La première famille installée à Bougaa, dans sa dimension géographique actuelle est la famille Louhab, venue de Bou Saâda (actuelle wilaya de M'Sila) dans les années 1750. Le douar a ensuite connu l'installation d'autres familles comme : Hammachi, Zaghbach, Bougaa, Aissaoui, Taklit... . Les premiers Français sont arrivés dans la région de Douar Bougaa en 1840 et ont découvert que le douar est riche de ressources naturelles[réf. nécessaire]. Les colons ont donc fait ramener quelques autres familles de Aïn El Hammam (ex Michelet) dans l'actuelle wilaya de Tizi-Ouzou, pour faire l'intermédiaire entre les colons français et les habitants de la région dans le but de l'extraction des gisements de fer situés à Khenoussa. À partir de 1886, le Douar Bougaa devient La Fayette, dépendant de la commune mixte de Guergour.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2002 2007 Messaoud Benachour FLN  
2017 2022 Amar Bouzidi FLN  

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret executif n° 91-306 du 24 août 1991 fixant la liste des communes animées par chaque chef de daïra. 19 - Wilaya de Sétif », Journal officiel de la République Algérienne, (consulté le ), p. 1304
  2. « Wilaya de Sétif : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  3. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret no 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes. Wilaya de Sétif, page 1525.