Colla (Bordj Bou Arreridj)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sous les pics de Blidah se cache le Nador ;

Ainsi que sous l’Hedjlar, la vierge recueillie,

A nos yeux dans ses monts s’offre la Kabyle

POÉSIES ALGÉRIENNES LES

MOGHRABINES 1853 sur l'Hedjlar (azerou kolla)

PAR ÉDOUARD AUBAS

ياتوا على قلل الجبال تحرسهم غلب الرجال لا تنفعهم قلل

Colla
Noms
Nom arabe القلة
Administration
Pays Algérie
Wilaya Bordj-Bou-Arreridj
Daïra Djaafra
Code ONS 3425
Démographie
Population 6 123 hab. (2008)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 15′ 46″ nord, 4° 39′ 43″ est
Superficie 50 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Colla
  • Voir la carte administrative d'Algérie
modifier

Colla (en berbere ⵛⵄⵓⵍⴰ en arabe القلة ) était un douar commune de la wilaya de Bordj-Bou-Arreridj en AlgérieLocalisée en Petite Kabylie l biban, Colla est une douar commune Kabylophone.sous le verai nom at kollal guelal) (اث لقلال)

ancien centre commune mixte oued marsa 1863 circonscription bougie département Constantine (Recueil des actes administratifs] / [Département d'Alger] ) localisation exacte selon L'Oued-Sahel : journal politique, littéraire, commercial et agricole - 1887-1930 après INSURRECTION DES MOKRANI création la commune mixte de biban 1882 SON a Tniet elhkmis

Tizdekhet le siège de la mairie COLLA

Colla signifie col en français (romain) ou des collines

en arabe قلة اي تلة والقلل هي التلال وقيممها

en berbère AGNI (ⴰⴳⴻⵏⵉ)

compose des beaux villages éparse très isoles se sont:

Azrou jider (roche d'aigle)ou (azrou kollal)حجر النسر

Ifersen (Tazrout), Toukal , Achrah

Tazalemet(tamzirt) ,Bouayache , Agni

Colla village (tigite)

Amdouh Tigttat(taghzout) Lgouari Taksoubet

Igedaren boukhtala Tighramete

c'est des petits village isole sur une massif roucheuse et les montagnes de draa (ighil : lahad ,ouchen ,assera (moerisane), tegite ,almoten)

Géographie[modifier | modifier le code]

situation géographique sur une chemin communal liée aux route wilaya N43 limite aux

  • Nord par les commune Djaafra et Ighil ali Bejaia
  • Sud par les communes Hasnaoua et Madjana
  • Est par une commune de Djaafra
  • Ouest par les communes Teniet lkhmise et Madjana

Caractérise par des sources naturel refroidisseur sulfureuse (منابع مائية طبيعية كبريتية)

  • Ikhef le3insser ou thite al3inesser ثيط العنصر
  • Ahammam احمام
  • Jaoua جاوا Taksoubt
  • une source sur une belle sommet de tarkebet source d'azerou jider

des bons grotte talque:

  • les deux mines de bouhamdoune
  • et le feuil et la grotte d’if ri odarar la source anini d'almouten
  • et les bons champs d'olivier

les montagnes de Colla sont:

  • monts de tigetes
  • montagnes de bondaet djaafra avec une belle sommet de tafighoute djaafra centre et un très bon foret des pins marabout
  • petite foret fruit-aire et fameux roche d'ikherbane a Tibhirine
  • les monte de l'amoutene et ifri odrar
  • la sommet de tazrout
  • la sommet de tarkabet
  • le dra de serra 'morisane) par une fameuse de roche de taksoubet
  • petit revire ou oued hadjar 'm'hajar sont l'eau sale alimenté le grand barrage de TICHY-HAF (El-MAIN ,BOUHAMZA D'AKBOU) est ancien moluk (rakaate moluk) ancien mulucha
  • source terminal hammam ibnianin (at hala) commune el main

un roche fameuse se forme pyramide trapézoïdale ou nom de jamaa amokran (الجامع امقران) ancien kalaa de madjana et le grand mosquée de bni yadel castiluim (castilia) قسطيلية talus

la tour ancien kalaa sur colla tigite (BORDJ HAMZAH) histoire de la province de constantine bordj et setif boussaada M'sila charles feraud 1872

anciens Castillum AUZIENNE après Maduim après le transformation le corps municipal d'auzia en 260 après JC selon livre dictionnaire géographique administratif postal de la France tome 2 LAURENT ADOLPH

Histoire[modifier | modifier le code]

CULLAH parmi des villes principales avant au commencement du dix-huitième siècle c'est une principal ville de la régence d’Alger selon livre conquête d’Alger tel qu'il est de cette régence Domingo Cian par M D C CRAPANI seconde edition 1830

Durant l'Algérie française, Colla était un douar (fraction de la tribu des Beni-Yadel (at YADEL) et nomé historiquement AT MOKRAN oueled mokrane)(اث مقران ناث عيدل) de la commune mixte des Bibans dans l'arrondissement de Sétif (Département de Constantine), arretE de 1957 COMMUNE

les ruins de 3jissa (دار عجيسة) anciens castilluin

azerou Kollal la résidence et le siégé officiel le seigneurie maître des kaiadats de la madjana selon le journal courrier de sétif (jeudi décembre 1882) et dictionnaire géographique administratif postal de la France tome 2 LAURENT ADOLPH ET livre guide et catalogue portier Alger 1874 est l'anciens centre de Madjana indigène

satorin ancien ville romain (azerou sator) selon charles feraud

Hedjlar HaMMAR (nommé par les turck ostmane) roche rouge الحجر لحمر (centre teitry douche hadjar hammar)

مركز تيطري دوش selon shaw voyage a la régence d'Alger

Personnages historiques de colla

Mulucha ou molek (cha en hebro kha)chef berberoisrealite l’époque AJC .ENTRE 150 ET 200 AVJ

le roi rébellion JUGURTHA selon bellum jugurthinum (les anciens historien Gauis crispuis salustuis et SON LIVRE entre 85-35 avant JC (traduit en arabe Agoune)

AUZIAS pophete de dieu (allah) des fils d'isreal en afrique des nord chez les berbers assassiné son époque entre le roi salemon et jus christ portait le nom castllum auzienne jusqu'aux l’Anne entre 200 -300 NJC ruinée après une guerre les évêques exilé et le roi romains(ancien auzia) transfert a Sour ghoslan

saint satornin evuqeue romaine exilé jusqu'aux jour port le nom sator (azrou sator)

azrou est un mot berbere signifie un roche et le village Sator construite au dessus cette roche

saint satur

le roi igmancen les rois IRPBAS

les deux chef : auzai et djaoua (djraoua) les fils de kahina selon l'histoire des beberes d'ibn khaldoune

bni yamloul et yahya ibou bekeur les chef fatimids

Mansour aladal (منصور العدال)

sidi abderrhman et son fils amdan et ahmed

les mokrani

ibn basar (kolli)

ahmed kolli bey selon feraud l'histoire de province constantine

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ↑ Wilaya de Bordj Bou Arreridj— Population résidente par age et par sexe [archive]

2-POÉSIES ALGÉRIENNES LES MOGHRABINES 1853 sur l'Hedjlar (azerou kolla) PAR ÉDOUARD AUBAS

3-histoire des berberes baron selan

4-voyage a la régence d'Alger par docteur Shaw

5-bellum jugurthinum (les anciens historien Gauis crispuis salustuis et SON LIVRE entre 85-35 avant JC (traduit en arabe Agoune)

6- (Recueil des actes administratifs] / [Département d'Alger] journal officiel

7-L'Oued-Sahel : journal politique, littéraire, commercial et agricole - 1887-1930

8-livre dictionnaire géographique administratif postal de la France tome 2 LAURENT ADOLPH

9- livre guide et catalogue portier Alger 1874

10-l'histoire des provinces constantine bordj bou arreridj m'sila bousaada par charle feraud

11-l'histoire des berberes par IBN khaldoune

12-recherche sur l'histoire de biban (colla Cantila) par Tubache younes

Colla est une commune de la wilaya de Bordj-Bou-Arreridj en Algérie. Localisée en Petite Kabylie, Colla est une commune Kabylophone.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant l'Algérie française, Colla était un douar (fraction de la tribu des Beni-Yadel) de la commune mixte des Bibans dans l'arrondissement de Sétif (Département de Constantine).

Notes et références[modifier | modifier le code]