Bou Sellam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bou Sellam
Image illustrative de l'article Bou Sellam
Caractéristiques
Longueur 65 km
Bassin 4 500 km2
Bassin collecteur Soummam
Débit moyen 25 m3/s
Régime pluvial
Cours
Source versants sud du Mont Megris
· Localisation ouest de Sétif
· Altitude 1 000 m
· Coordonnées 36° 11′ 29″ N, 5° 20′ 09″ E
Confluence Oued Soummam
· Localisation Akbou
· Altitude 200 m
· Coordonnées 36° 25′ 39″ N, 4° 32′ 34″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche El main, Boutouab, Oued Khelil, Oued Mehadjar
Pays traversés Drapeau de l'Algérie Algérie
Régions traversées Sétif, Béjaia
Principales localités Sétif, Khelil, Hammam Guergour, Akbou

L'oued Bou Sellam est une rivière du nord de l'Algérie née des versants sud du mont Megris. Elle se jette dans la Soummam à Akbou.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le bassin du Bou Sellam est fermé, au nord, à partir du confluent de la rivière avec l'oued Sahel, par le mont Gueldamane. L'oued Bou Sellam descend des versants sud du mont Megris ; il est formé de cinq ruisseaux, l'oued Mahouan, l'oued Mohammed el Hannach, oued Ouricia, l'oued Goussimet et l'oued Fermatou, qui se réunissent au nord de Sétif. La rivière prend alors le nom d'oued Bou Sellam ; elle court d'abord au sud-sud-ouest, passe à trois kilomètres à l'ouest de Sétif, et vient franchir la chaîne dans laquelle elle prend sa source entre djebel Tafat et le Guergour.

l'Oued Bou Sellam reçoit l'oued Malah, prenant sa source à Aïn Arnat dans le barrage Aïn Zada. Après avoir traversé le barrage d'Aïn Zada, il traverse la commune de Khelil par l'Est et y reçoit deux nouveaux affluents, l'oued Khelil, qui s'y déverse depuis la rive gauche a Besbassa à mi-chemin entre El Kherba et le barrage Aïn Zada et l'oued Taissa peu avant sur la rive droite.

Dans toute cette partie de son cours, le Bou Sellam arrose la riche plaine des Ameur, des Ouled Mosli et Gherazla. À partir des gorges du Guergour, il coule au contraire dans un pays très accidenté, arrive au pied des Guifsar, il tourne brusquement à l'ouest et se jette dans l'oued Sahel en face du pic d'Akbou.

Environnement[modifier | modifier le code]

L'Oued Bou Sellam possède 36 % des espèces de poissons des eaux continentales algériennes (15 espèces)[1]

Aménagements[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Laurent-Charles Féraud, Harmattan, 2007, 245 p

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]