(500) jours ensemble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(500) jours ensemble
Description de cette image, également commentée ci-après
Joseph Gordon-Levitt et Zooey Deschanel à la première du film en mars 2009.
Titre québécois (500) jours avec Summer
Titre original (500) Days of Summer
Réalisation Marc Webb
Scénario Scott Neustadter
Michael H. Weber
Acteurs principaux
Sociétés de production Fox Searchlight Pictures
Watermark
Dune Entertainment III
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie romantique
Durée 95 minutes
Sortie 2009


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

(500) jours ensemble ou (500) jours avec Summer au Québec ((500) Days of Summer) est un film américain réalisé par Marc Webb, sorti en 2009.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La voix off prévient en ouverture du film : « c'est l'histoire d'un garçon qui rencontre une fille ; ce n'est pas une histoire d'amour ». En dépit de cet avertissement, les deux protagonistes principaux se lancent dans une valse-hésitation amoureuse, chacun ayant un regard différent sur leur relation.

Tom Hansen a fait des études d'architecture mais s'est reconverti dans l'écriture de cartes de vœux, une tâche qu'il accomplit sans passion. Il fait la connaissance d'une collègue, Summer Finn, la nouvelle assistante de son chef de service. Tom est un jeune homme romantique qui écoute beaucoup de pop britannique. Summer est au contraire désenchantée, ne croit pas à l'amour et refuse d'être la petite amie de quiconque. Le film relate dans le désordre les 500 jours qui suivent leur rencontre, de leurs débuts embarrassés à leur idylle, en passant par des moments de doute. Car si Tom considère qu'ils forment un couple, Summer préfère que leur liaison reste superficielle par crainte de s'engager.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Le film suite une narration non-linéaire, les scènes se succédant allant et revenant le long des 500 jours de relation de Tom, de sa rencontre avec Summer à sa rupture. Un encart indique régulièrement à quel jour se situe l'action.

Tom Hansen, un new-yorkais dans la vingtaine, est un jeune homme romantique, partageant auprès de ses amis Paul et McKenzie, et sa jeune sœur Rachel, son rêve de rencontrer la femme idéale. Selon lui, elle devrait partager les mêmes goûts, des films ou la pop britannique. Dans la société où il travaille comme rédacteur de cartes de vœux, il rencontre Summer Finn, la nouvelle assistante de son supérieur. Il tombe instantanément amoureux d'elle, lorsqu'il se rend compte qu'il partage les mêmes goûts, comme lorsqu'elle reconnaît There Is a Light That Never Goes Out the The Smiths.

Lors d'une soirée d'entreprise, McKenzie vend la mèche et révèle à Summer que Tom a le béguin pour elle. Espérant que l'ébriété de chacun aurait fait oublié ce moment, le lendemain il tente de s'excuser auprès de Summer mais celle-ci l'embrasse.

Leur relation amoureuse grandit plutôt sur de la complicité : elle lui chante le thème de K2000 au téléphone, ils crient "Pénis" de plus en plus fort au parc, s'échangent des mixtapes, débattent de pourquoi Ringo Starr est le moins apprécié des Beatles, jouent dans un magasin Ikea comme dans une maison de poupée géante, tentent de reproduire une scène d'un film pour adultes qu'ils achètent ; Summer pousse Tom à reprendre ses études d'architecte qu'il avait abandonnées. Mais si Tom croit à l'amour, Summer n'y croit pas.

Plusieurs mois après le début de leur relation, ils ont leur première grande dispute : Tom frappe dans un bar un yuppie lourdingue qui tente de draguer maladroitement Summer, chose qu'elle n'approuve pas du tout. Bien qu'ils fassent la paix, leur relation se détériore, Summer devenant absente. Un soir, après avoir visionné Le Lauréat, Summer est en larmes - ce qui surprend Tom qui a toujours pensé que c'était une comédie romantique - et Tom tente de la consoler en l'emmenant manger des pancakes dans un diner. Summer finit par mettre fin à cette relation, non-amoureuse, tout en prétendant que Tom est toujours son meilleur ami.

Summer quitte précipitamment la société, et Tom sombre dans la dépression. Quelques mois plus tard, Tom se rend au mariage de sa collègue Millie et rencontre Summer, plus joviale. Espérant renouer sa relation, il accepte une invitation à une fête, avant de se rendre compte que c'était pour fêter ses fiançailles.

Tom sombre encore plus dans la dépression, pique des crises dans le bus, ne se nourrit que confiseries à l'épicerie, sombre dans l'alcoolisme, arrive débraillé et cerné au travail. Alors qu'il était amoureux, son travail était plus qu'apprécié, il est transféré par son supérieur au département "Condoléances". Il quitte sur un coup de tête son emploi. Avec l'aide de son entourage, il prend soudainement conscience que tout n'était pas si rose dans se relation, et il y avait des signes avant-coureurs de sa rupture. Rassemblant son courage, il sort de sa dépression, et se redonne comme objectif de faire un portfolio de croquis d'immeubles et s'apprête à passer des entretiens dans des cabinets d'architecture.

Alors qu'il prend du temps dans son endroit préféré de la ville, un surplomb où il peut admirer le panorama de New-York, il y rencontre Summer : il ne croit plus en l'amour, mais elle oui puisqu'elle est désormais mariée. En rencontrant son mari, elle est devenue sûre de ce dont elle était incertaine avec Tom. A peine deux semaines plus tard, précisément le 500ème jour après avoir rencontré Summer, Tom rencontre dans un hall d'attente une jeune candidate concurrente séduisante. Elle pense l'avoir vu au surplomb. Tom l'invite à prendre un café, qu'elle décline, avant de se raviser et donner son nom : Autumn.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : version française (VF) sur Voxofilm[1]

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

(500) jours ensemble fut globalement bien reçu par les critiques professionnels dans les pays anglophones, avec un pourcentage de 87 % sur le site Rotten Tomatoes, basé sur 204 commentaires et une note moyenne de 7,610[2] et une moyenne de 76100 sur le site Metacritic, basé sur 36 commentaires[3].

Le long-métrage se retrouve même classé dans le top dix des meilleurs films des critiques de l'année 2009 :

Parution Classement
About.com 2[4]
Associated Press 7[5]
BBC Radio 1 3[6]
The Capital Times 2[7]
Chicago Reader 8[8]
Entertainment Weekly 6[8]
Hollywood Reporter 7[8]
Miami Herald 5[8]
National Board of Review N/A[9]
New York Daily News 7[8]
Premiere 7[8]
Richard Roeper 4[8]
Rolling Stone 9[8]
St. Louis Post-Dispatch 1[8]
USA Today 6[8]

Box-office[modifier | modifier le code]

Distribué dans un premier temps avec un nombre de salles limitées aux États-Unis, le film a rapporté 8,6 millions de dollars de recettes en trois semaines [10], avant de connaître une distribution en salles sur l'ensemble du territoire américain, ce qui lui permet d'atteindre sa meilleure place (9e) lors de sa quatrième semaine d'exploitation et 14,9 millions de dollars de recettes durant cette même semaine, lui permettant de dépasser son budget initial de 7,5 millions de dollars[10]. Au total et sur une durée de dix-neuf semaines, (500) jours ensemble a rapporté 32,3 millions de dollars aux États-Unis[10], obtenant un succès surprise pour un film indépendant.

Le film rencontre un succès dans certains pays de l'étranger, notamment en Grande-Bretagne, où il totalise 919 803 entrées[11] (7,5 millions de dollars de recettes[12]) et en Australie avec plus de 4,3 millions de dollars de recettes[13]. Les recettes mondiales avoisinent les 60,8 millions de dollars[14].

En France, le film totalise 210 161 entrées[15].

Bande originale[modifier | modifier le code]

  1. A Story of Boy Meets Girl interprété par Mychael Danna et Rob Simonsen
  2. Us interprété par Regina Spektor
  3. There Is A Light That Never Goes Out interprété par The Smiths
  4. Bad Kids interprété par Black Lips
  5. Please, Please, Please Let Me Get What I Want interprété par The Smiths
  6. There Goes the Fear interprété par Doves
  7. You Make My Dreams Come True interprété par Hall & Oates
  8. Sweet Disposition interprété par The Temper Trap
  9. Quelqu'un m'a dit interprété par Carla Bruni
  10. Mushaboom interprété par Feist
  11. Hero interprété par Regina Spektor
  12. Bookends interprété par Simon et Garfunkel
  13. Vagabond interprété par Wolfmother
  14. She's Got You High interprété par Mumm-Ra
  15. Here Comes Your Man interprété par Meaghan Smith
  16. Please, Please, Please Let Me Get What I Want interprété par She and Him
  17. Here Comes Your Man interprété par Joseph Gordon-Levitt
  18. Sugar Town interprété par Zooey Deschanel
  19. At Last interprété par Kevin Michael
  20. She's like the wind interprété par Patrick Swayze

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film », sur Voxofilm.fr (consulté le ).
  2. (en) « (500) Days of Summer», sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  3. (en) « (500) Days of Summer », sur Metacritic (consulté le ).
  4. Rebecca Murray, « Top 10 Movies of 2009 », About.com (consulté le )
  5. (en) David Germain, « ‘Up,’ ‘Hurt Locker’ among year’s best films », Associated Press,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. James King, « 2009 Movie Review », BBC Radio 1 (consulté le )
  7. Thomas, Rob, « Best movies of 2009 », The Capital Times (consulté le )
  8. a b c d e f g h i et j « Film Critic Top Ten Lists 2009 », Metacritic, CBS (consulté le )
  9. « Awards for 2009 », National Board of Review (consulté le )
  10. a b et c (en) « « (500) Days of Summer» : Weekly », sur Box Office Mojo.com (consulté le ).
  11. (fr) « « (500) Days of Summer » - Box-office GB », sur Base de données Lumière (consulté le ).
  12. (en) « « (500) Days of Summer » - Box-office UK », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  13. (en) « « (500) Days of Summer » - Box-office Australie », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  14. « (500) Days of Summer (2009) - Financial Information », sur The Numbers (consulté le ).
  15. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=10912

Liens externes[modifier | modifier le code]