Český Těšín

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Český Těšín
Český Těšín
Český Těšín : l'hôtel de ville.
Blason de Český Těšín Drapeau de Český Těšín
 
Administration
Pays Drapeau de la Tchéquie Tchéquie
Région Flag of Moravian-Silesian Region.svg Moravie-Silésie
District Karviná
Maire Vít Slováček (KDU-ČSL)
Code postal 737 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 24 069 hab. (2021)
Densité 712 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 44′ 39″ nord, 18° 37′ 24″ est
Altitude 270 m
Superficie 3 380 ha = 33,8 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte administrative de Tchéquie
City locator 14.svg
Český Těšín
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte topographique de Tchéquie
City locator 14.svg
Český Těšín
Liens
Site web www.tesin.cz

Český Těšín (/ˈtʃɛskiː ˈcɛʃiːn/, en polonais : Czeski Cieszyn[1], en allemand : Tschechisch-Teschen) est une ville du district de Karviná, dans la région de Moravie-Silésie, en République tchèque. Sa population s'élevait à 24 069 habitants en 2021[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Český Těšín se trouve à l'Est de la République tchèque, sur la frontière avec la Pologne. Elle est séparée de sa jumelle polonaise de Cieszyn par la rivière Olše (en polonais : Olza).

Český Těšín est située à 14 km au sud-sud-est de Karviná, à 28 km au sud-est d'Ostrava et à 202 km à l'est de Prague[3].

La commune est limitée par Albrechtice et Chotěbuz au nord, par la Pologne à l'est, par Třinec, Ropice et Vělopolí au sud, et par Třanovice et Těrlicko à l'ouest[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention de la ville date de 1155.

La ville fait historiquement partie du duché de Cieszyn puis de la Silésie autrichienne. Elle n'est en fait qu'un faubourg de la ville de Cieszyn. En 1849, elle représente 14,9 % du total des habitants de la ville, 24 % en 1880 et 33,4 % en 1910, suivant ainsi le phénomène typique d'explosion urbaine au XIXe siècle.

En 1918, à la suite de l'effondrement de l'Autriche-Hongrie, les conseils municipaux locaux décident de rejoindre la Pologne ou la Tchécoslovaquie en fonction des frontières linguistiques. Mais cette décision n'est pas entérinée par Prague qui, profitant de ce que la Pologne est en guerre avec l'Armée rouge — elle-même combat le régime des soviets de Béla Kun en Slovaquie —, envahit a partir du le territoire de la Silésie jusqu'à la rivière Olše.

En 1920, sur décision de la conférence des ambassadeurs qui fait suite au traité de Saint-Germain pour résoudre le problème du partage de la Silésie entre la Tchécoslovaquie et la Pologne, cette situation de ville divisée est entérinée.

En 1938, profitant à son tour de l'effondrement de la Tchécoslovaquie à la suite des accords de Munich, la Pologne pose un ultimatum le 30 septembre qui est accepté par Prague le 1er octobre. La ville est annexée le 2 octobre par les armées polonaises.

Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie, la ville est rattachée au Protectorat de Bohême-Moravie et fait partie du Reich. La situation prévalant en 1920 est réitérée en 1945 et le gouvernement communiste polonais rend la ville de Český Těšín à la Tchécoslovaquie.

Administration[modifier | modifier le code]

La commune se compose de sept quartiers :

  • Český Těšín
  • Dolní Žukov
  • Horní Žukov
  • Koňákov
  • Mistřovice
  • Mosty
  • Stanislavice

Population[modifier | modifier le code]

Historiquement, à l'instar de la plupart des villes de l'Autriche-Hongrie, Český Těšín est marquée par un fort métissage culturel. Y vit une importante communauté juive (1 500 personnes à Cieszyn et 1 300 personnes à Český Těšín) qui est décimée par la politique raciale du Troisième Reich.

La population allemande de la ville est forcée d'émigrer en 1945 à la suite des décrets Beneš.

Aujourd'hui, la ville compte une forte minorité (16,5 % de la population lors du recensement de 2001) de culture et de langue polonaises. Il n'y a plus de tensions ethniques entre les communautés — si tant est qu'il y en ait jamais eu : les déchirements connus par la ville furent le fait des ambitions territoriales des différents États — et la ville possède un lycée polonais. Le Théâtre de Těšín joue des pièces dans les deux langues comprises par la population de cette ville frontalière. La signalisation routière bilingue utilise les langues tchèque et polonaise.

Recensements (jusqu'en 2001) ou estimations (à partir de 2015) de la population de la commune dans ses limites actuelles[5] :

Évolution démographique
1869* 1880* 1890* 1900* 1910* 1921* 1930*
5 4237 4398 49210 65613 21414 55917 620
1950* 1961* 1970* 1980* 1991* 2001* 2014
17 03618 46218 54922 15527 72126 42925 000
2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
24 90724 78724 65024 59924 43824 29724 069

Économie[modifier | modifier le code]

Située à la frontière polono-tchèque, Český Těšín collabore à plusieurs projets avec sa ville-sœur Cieszyn, située de l'autre côté de la frontière. La ville est également un important centre touristique en raison de sa position dans les montagnes des Beskides silésiennes. La proximité des deux importants centres industriels de Katowice et Ostrava favorise un rapide développement économique et limite le chômage.

Transports[modifier | modifier le code]

Par la route, Český Těšín se trouve à 16 km de Karviná, à 36 km d'Ostrava, à 41 km de Bielsko-Biała (Pologne) et à 377 km de Prague[6].

La ville est desservie par l'autoroute D48 (R48 jusqu'en 2014) BělotínFrýdek-Místek – Český Těšín.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Le polonais est la seconde langue officielle de la commune.
  2. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2021.
  3. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  4. D'après geoportal.gov.cz.
  5. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 718-719 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la République tchèque au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).
  6. Selon viamichelin.fr. Distances suivant l'itinéraire le plus court.

Articles connexes[modifier | modifier le code]