Victoria Ravva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Victoria Ravva
Image illustrative de l’article Victoria Ravva
Fiche d’identité
Nom complet Victoria Ravva
Nationalité Drapeau de la France France
Drapeau de la Géorgie Géorgie
Naissance (46 ans)
à Tbilissi
Taille 1,89 m
Poids 75 kg
Surnom Vica
Caractéristiques
Attaque 315 cm
Contre 302 cm
Latéralité Droitière
Poste Centrale
Parcours professionnel
SaisonClub Pts
1989-1990 BZBK Bakou
1990-1991 BZBK Bakou
1991-1992 BZBK Bakou
1992-1993 BZBK Bakou
1993-1994 Ankara Vakifbank
1994-1995 Ankara Vakifbank
1995-1996 RC Cannes
1996-1997 RC Cannes
1997-1998 RC Cannes
1998-1999 RC Cannes
1999-2000 RC Cannes
2000-2001 RC Cannes
2001-2002 RC Cannes16,9
2002-2003 RC Cannes13,9
2003-2004 RC Cannes12,6
2004-2005 RC Cannes13,8
2005-2006 RC Cannes13,8
2006-2007 RC Cannes11,6
2007-2008 RC Cannes14,0
2008-2009 RC Cannes13,2
2009-2010 RC Cannes13,1
2010-2011 RC Cannes
2011-2012 RC Cannes
2012-2013 RC Cannes
2013-2014 RC Cannes
2014-2015 RC Cannes
Sélections en équipe nationale
AnnéesÉquipe Ma.
1987 URSS junior
* Azerbaïdjan
* Géorgie
2004-2007 France16

Victoria Ravva est une joueuse de volley-ball d'origine géorgienne née le à Tbilissi, Géorgie (ex-URSS). Elle fait ses débuts au volley en 1980, à douze ans elle joue le championnat d'URSS senior avec un club de Tbilissi et deux ans plus tard alors qu'elle est déjà professionnelle elle part pour le BZBK Bakou. En 1994, elle dispute le Championnat du monde avec l'Azerbaïdjan où elle finira 9ème. Ravva mesure 1,89 m. Naturalisée française en 2002 (le ), Ravva a joué en équipe de France entre 2004 et 2007 au poste de centrale. Sa première sélection a lieu le à Lyon contre l'Autriche (victoire 3-0). Elle met un terme à sa carrière en 2015. Elle est considérée comme l'une des meilleures joueuses d'Europe à son poste.

Clubs[modifier | modifier le code]

Club Pays De À
BZBK Bakou Drapeau de l'URSS Union soviétique/Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 1989-1990 1992-1993
Ankara Vakifbank Drapeau de la Turquie Turquie 1993-1994 1994-1995
RC Cannes Drapeau de la France France 1995-1996 2014-2015

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Sacrée meilleure joueuse du Final Four de la Ligue des champions 2002, 2003 et 2006
  • Sacrée meilleure attaquante de la Ligue des champions 2003/2004
  • Sacrée meilleure marqueuse du Final Four de la Ligue des champions 2005

Œuvres[modifier | modifier le code]

En , Victoria Ravva publie un livre intitulé Moment « volley »[1]. Dans cet ouvrage, elle revient sur sa carrière de joueuse mais aussi sur sa vie privée, notamment avec Alexandre Jioshvili, son mari également volleyeur professionnel à Nice, et sur l'interruption de sa carrière pour donner naissance à des jumelles — Nina et Kallista — en .

Personnalité cannoise[modifier | modifier le code]

Le , le soir de sa nouvelle victoire dans le championnat de France au sein du Racing Club de Cannes, Victoria Ravva, Karine Salinas et Yan Fang inaugurent leur nouveau restaurant "le Heater" (anciennement « Soleado ») dans la rue Jean-Daumas à Cannes. Un nom qui signifie "smash" en argot anglais et qui aurait été choisi par la capitaine du RC Cannes[2].

En , elle fait la couverture du Point, sous le titre : « Ils font bouger Cannes », décrivant de nombreuses personnalités cannoises. Outre son palmarès impressionnant, l'article revient sur son enfance dans sa Géorgie natale[3].

En , elle arrête sa carrière sportive et entre comme stagiaire en management marketing au Racing Club de Cannes[4]. Le , pour son dernier match au sein du club, après y avoir passé vingt saisons, Victoria Ravva termine brillamment en gagnant le championnat de France et part donc sur un 19e titre de champion de France avec le RC Cannes, qui s'ajoute à ses 18 Coupes de France et deux Ligues des champions (2002, 2003)[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En , Victoria Ravva fait partie des 21 candidats de personnalités azuréennes ayant marqué l'année qui s'achève[6].

Le , Victoria Ravva dévoile une plaque en son honneur accrochée dans l'entrée principale du palais des Victoires, en présence de ses parents, son époux Alexandre Jioshvili, de ses deux filles, d'Anny Courtade, ancienne président du RC Cannes, de son entraîneur fétiche Yan Fang, du maire de Cannes, David Lisnard, du député Bernard Brochand[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierrick Taisne, « Chronique livre : Victoria Ravva - Moments «Volley» », dans Sports365.fr, 8 mars 2007, VICTORIA RAVVA - MOMENTS « VOLLEY »
  2. Katherine Natton, « Cannes : Jour de fête au Palais des Victoires », dans Nice-Matin, 28 avril 2008, en ligne dans www.cannes.maville.com
  3. Laurence Giudicelli, Audrey Levy, « Ils font bouger Cannes - Victoria Ravva : puissance de frappe », dans Le Point, N° 1964, 16 mai 2010
  4. Kathrine Natton, « Vica Ravva : "Ma vie sportive a été géniale" », dans Nice-Matin, 7 mai 2015.
  5. « Volley: 20e sacre pour le RC Cannes, vainqueur du Cannet pour la sortie de Ravva», dans Nice-Matin, 10 mai 2015, en ligne sur le site web de Nice-Matin
  6. « Elisez l'Azuréen de l'année ! », dans Nice-Matin, 23 décembre 2015
  7. K. Natton, « Victoria Ravva, reine de "son" Palais », dans Nice-Matin, 13 décembre 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]