Équipe du Guyana de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cet article traite de l'équipe masculine. Pour l'équipe féminine, voir Équipe du Guyana de football féminin.
Drapeau : Guyana Équipe du Guyana
Écusson de l' Équipe du Guyana
Généralités
Confédération CONCACAF
Couleurs Jaune et vert
Surnom Golden Jaguars (Les Jaguars Dorés)
Stade principal Providence Stadium
Classement FIFA en diminution 178e (25 juillet 2019)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Brésil Márcio Máximo
Plus sélectionné Charles Pollard (80)
Meilleur buteur Nigel Codrington (18)
Rencontres officielles historiques
Premier match Guyane britannique Drapeau : Guyane britannique 1 - 4 Flag of Trinidad and Tobago (1889–1958).svg Trinité-et-Tobago
()
Plus large victoire Guyana Drapeau : Guyana 14 - 0 Flag of Anguilla.svg Anguilla
()
Plus large défaite Costa Rica Drapeau : Costa Rica 7 - 0 Drapeau : Guyana Guyana
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Gold Cup Phases finales : 1
1er tour en 2019
Coupe caribéenne Phases finales : 3
Quatrième en 1991

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe du Guyana de football est une sélection des meilleurs joueurs guyaniens sous l'égide de la Fédération du Guyana de football. Elle concourt dans la zone CONCACAF au même titre que le Suriname bien que situés tous les deux en Amérique du Sud.

Le Guyana ne s'est jamais qualifié à une phase finale de Coupe du monde de football mais va participer pour la première fois à la Gold Cup en 2019.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Avant l'indépendance du pays du Royaume-Uni, le Guyana joua sous le nom de Guyane britannique dont le premier match eut lieu le contre Trinité-et-Tobago, et qui se solda par une défaite à domicile 1-4[2].

En octobre 1971, l'équipe guyanienne dispute ses premières rencontres de compétition officielle lors de la phase préliminaire de la Coupe des nations de la CONCACAF 1971, et est battue deux fois par le Suriname (4-1 à Paramaribo et 2-3 à Georgetown). Elle participe régulièrement à tous les tournois de qualification de la Coupe du monde entre 1978 et 1998, sans grand succès. Elle est notamment éliminée trois fois par sa voisine et bête noire du Suriname, même si elle parvient à la vaincre à Georgetown 2-0, le , sa première victoire en éliminatoires de la Coupe du monde[3].

De la Coupe caribéenne des nations 1991 à celle de 2010[modifier | modifier le code]

Le Guyana réussit une bonne performance à l'occasion de la Coupe caribéenne des nations 1991, en Jamaïque, en se hissant en demi-finales, mais voit son parcours stoppé par Trinité-et-Tobago, qui s'impose 3-1. Les Guyaniens devront attendre 2007 pour disputer une deuxième phase finale du tournoi régional.

Suspendu par la FIFA, le Guyana ne peut participer aux éliminatoires du Mondial 2002. Les campagnes de qualification aux coupes du monde de 2006 et 2010 sont ponctuées de deux éliminations face à la Grenade et à nouveau le Suriname, respectivement.

Entre le et le , le Guyana réalise la meilleure série de victoires de son histoire, en enchaînant treize victoires consécutives, onze d'entre elles en 2006, année où le Guyana remporte tous les matchs qu'il dispute[4]. Cette série victorieuse lui permet de se qualifier à la phase de groupes de la Coupe caribéenne des nations 2007, mais rate les demi-finales d'un but de différence par rapport à Cuba. Les Guyaniens disputent pour la troisième fois la phase finale de la Coupe caribéenne des nations en 2010, mais sont à nouveau éliminés lors de la phase de groupes.

Éliminatoires des Coupes du monde 2014 et 2018[modifier | modifier le code]

Sous la houlette du coach trinidadien Jamaal Shabazz, les Golden Jaguars réalisent leur meilleure performance en éliminatoires de la Coupe du monde, en se hissant jusqu'au 3e tour préliminaire des qualifications pour le Mondial 2014. Ils parviennent notamment à arracher un match nul 2-2 au stade Cuscatlán à San Salvador, avec une performance remarquée de Trayon Bobb, auteur des deux buts de l'équipe[5]. Cependant, ils subissent aussi la pire défaite de leur histoire, contre le Costa Rica, le , à San José, sur un score de 7-0[6].

Rapidement éliminés dès le 1er tour de qualifications à la Coupe caribéenne des nations 2014, les Guyaniens sont opposés à l'équipe de Saint-Vincent-et-les-Grenadines lors du 2e tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Ils restent invaincus à l'issue des deux matches (2-2 à Kingstown puis match nul épique 4-4 à Providence) et ne sont éliminés qu'en vertu de la règle des buts marqués à l'extérieur[7].

Qualification historique à la Gold Cup 2019[modifier | modifier le code]

Classement FIFA[modifier | modifier le code]

Classement FIFA de l'équipe de Guyana
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Classement mondial 136 154 162 153 168 161 171 183 178 169 182 182 167 100 128 131 127 109 91 124 150 167 161 132 165 177

Parcours[modifier | modifier le code]

Parcours de l'équipe du Guyana de football en compétitions internationales

Coupe du monde de football Coupe des nations de la CONCACAF / Gold Cup Coupe caribéenne des nations
  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Non inscrit
  • 1954 : Non inscrit
  • 1958 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1966 : Non inscrit
  • 1970 : Non inscrit
  • 1974 : Non inscrit
  • 1978 : Tour préliminaire
  • 1982 : Tour préliminaire
  • 1986 : Tour préliminaire
  • 1990 : Tour préliminaire
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 2002 : Suspendue par la FIFA
  • 2006 : Tour préliminaire
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2014 : Tour préliminaire
  • 2018 : Tour préliminaire
  • 2022 :
  • 1963 : Non inscrit
  • 1965 : Non inscrit
  • 1967 : Non inscrit
  • 1969 : Non inscrit
  • 1971 : Tour préliminaire
  • 1973 : Non inscrit
  • 1977 : Tour préliminaire
  • 1981 : Tour préliminaire
  • 1985 : Tour préliminaire
  • 1989 : Tour préliminaire
  • 1991 : Tour préliminaire
  • 1993 : Tour préliminaire
  • 1996 : Tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 2000 : Tour préliminaire
  • 2002 : Tour préliminaire
  • 2003 : Tour préliminaire
  • 2005 : Forfait
  • 2007 : Tour préliminaire
  • 2009 : Tour préliminaire
  • 2011 : Tour préliminaire
  • 2013 : Tour préliminaire
  • 2015 : Tour préliminaire
  • 2017 : Tour préliminaire
  • 2019 : 1er tour
  • 1978 : Tour préliminaire
  • 1979 : Non inscrit
  • 1981 : Non inscrit
  • 1983 : Tour préliminaire
  • 1985 : Tour préliminaire
  • 1988 : Tour préliminaire
  • 1989 : Disqualifiée
  • 1990 : Tour préliminaire
  • 1991 : 4e place
  • 1992 : Tour préliminaire
  • 1993 : Tour préliminaire
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1995 : Tour préliminaire
  • 1996 : Tour préliminaire
  • 1997 : Tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 1999 : Tour préliminaire
  • 2001 : Tour préliminaire
  • 2005 : Forfait
  • 2007 : 1er tour
  • 2008 : 2d tour préliminaire
  • 2010 : 1er tour
  • 2012 : 2d tour préliminaire
  • 2014 : 1er tour préliminaire
  • 2017 : 3e tour préliminaire

Joueurs[modifier | modifier le code]

Les membres actuels de l'équipe nationale[modifier | modifier le code]

Groupe des sélectionnés pour la Gold Cup 2019.

Sélections et buts actualisés le 1 juin 2019.

Sélectionneur Drapeau : Jamaïque Michael Johnson (football, 1973)
Nom Date de naissance Sélections (buts) Club
Gardiens
0 Akel Clarke (31 ans) 060 (0) Drapeau : Suriname Walking Boyz Company
Quillan Roberts (25 ans) 000 (0) Drapeau : Canada Forge FC
? Alex Murray (27 ans) 030 (0) Drapeau : Guyana Santos Georgetown
Défenseurs
10 Samuel Cox (29 ans) 130 (0) Drapeau : Angleterre Hampton & Richmond Borough
0 Terence Vancooten (21 ans) 030 (0) Drapeau : Angleterre Stevenage FC
0 Kevin Layne (21 ans) 030 (0) Drapeau : Guyana New Amsterdam United
0 Kadell Daniel (25 ans) 050 (1) Drapeau : Angleterre Dover Athletic
Matthew Briggs (28 ans) 010 (0) Drapeau : Angleterre Maldon & Tiptree FC
Ronayne Marsh-Brown (35 ans) 030 (0) Drapeau : Angleterre Whitehawk FC
Jordan Dover (24 ans) 000 (0) Drapeau : États-Unis Pittsburgh Riverhounds
Liam Gordon (20 ans) 000 (0) Drapeau : Angleterre Dagenham & Redbridge
Milieux
12 Pernell Schultz (25 ans) 100 (2) Drapeau : Guyana Western Tigers
14 Warren Creavalle (29 ans) 040 (0) Drapeau : États-Unis Philadelphia Union
27 Daniel Wilson (26 ans) 260 (1) Drapeau : Guyana Western Tigers
0 Neil Danns (36 ans) 080 (6) Drapeau : Angleterre Bury FC
0 Elliot Bonds (19 ans) 020 (0) Drapeau : Angleterre Dagenham & Redbridge
Stephen Duke-McKenna (19 ans) 020 (0) Drapeau : Angleterre Bolton Wanderers
Attaquants
0 Callum Harriott (25 ans) 010 (0) Drapeau : Angleterre Reading FC
Emery Welshman (28 ans) 110 (7) Drapeau : Canada Forge FC
Terell Ondaan (26 ans) 000 (0) Drapeau : Pays-Bas SC Telstar
Sheldon Holder (28 ans) 250 (7) Drapeau : Trinité-et-Tobago Morvant Caledonia United
Keanu Marsh-Brown (27 ans) 010 (0) Drapeau : Pays de Galles Newport County
Anthony Jeffrey (25 ans) 010 (0) Drapeau : Angleterre Dover Athletic

Principaux joueurs[modifier | modifier le code]

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le 8 avril 2019).
  2. (en) Barrie Courtney, « Trinidad and Tobago - List of International Matches », sur rsssf.com, (consulté le 4 septembre 2015).
  3. (ru) « Guyana 2-0 Suriname, feuille de match », sur allworldcup.narod.ru (consulté le 4 septembre 2015).
  4. (en) Barrie Courtney, « Guyana - List of International Matches », sur rsssf.com, (consulté le 4 septembre 2015).
  5. (en) « Salvador 2-2 Guyana, feuille de match », sur caribbeanfootballdatabase.com (consulté le 4 septembre 2015).
  6. (en) « Costa Rica 7-0 Guyana, feuille de match », sur caribbeanfootballdatabase.com (consulté le 4 septembre 2015).
  7. « Guyana 4-4 Saint-Vincent-et-les-Grenadines, feuille de match », sur fr.fifa.com, (consulté le 4 septembre 2015).