Carl Cort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carl Cort
Image illustrative de l’article Carl Cort
Biographie
Nom Carl Edward Richard Cort
Nationalité Drapeau : Guyana Guyanien
Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Naissance (40 ans)
Lieu Southwark, Londres (Angleterre)
Taille 1,93 m
Poste Avant-centre
Parcours junior
Saisons Club
?-1996Drapeau : Angleterre Wimbledon
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1996-2000Drapeau : Angleterre Wimbledon 073 (16)
1997 Drapeau : Angleterre Lincoln City 006 0(1)
2000-2004Drapeau : Angleterre Newcastle United 022 0(7)
2004-2007Drapeau : Angleterre Wolverhampton Wanderers 094 (31)
2007-2008Drapeau : Angleterre Leicester City 014 0(0)
2008Drapeau : Espagne UD Marbella 007 0(1)
2008-2009Drapeau : Angleterre Norwich City 012 0(1)
2009-2011Drapeau : Angleterre Brentford 031 0(6)
2012-2014Drapeau : États-Unis Rowdies de Tampa Bay 018 0(3)
Total 277 (66)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1997-2000Drapeau : Angleterre Angleterre espoirs 014 0(8)
2011-2012Drapeau : Guyana Guyana 006 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 12 juillet 2015

Carl Edward Richard Cort, couramment appelé Carl Cort, né le à Southwark en Londres, est un footballeur puis entraîneur anglo-guyanien. Évoluant au poste d'avant-centre, il est principalement connu pour ses saisons à Wimbledon, Newcastle United et Wolverhampton Wanderers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Natif du quartier de Southwark à Londres, d'origine guyanienne, il est repéré adolescent par Wimbledon dont il intègre le centre de formation. Il y passe professionnel en 1996 avant d'être prêté un mois à Lincoln City en février 1997. À son retour, il joue son premier match avec son club formateur, le , contre Aston Villa[1].

Il marque son premier but le , dans une victoire 3-1 à l'extérieur contre Newcastle United. Il enchaîne les bonnes performances et reçoit des sélections en Angleterre espoirs. Un autre grand moment avec Wimbledon est d'avoir inscrit un coup du chapeau contre Sunderland en League Cup en octobre 1999[2].

Pendant l'été 2000, il est engagé par Bobby Robson, le manager de Newcastle United, dans un transfert d'un montant de 7 millions de £ pour un contrat de 5 ans, alors que Tottenham Hotspur et Leicester City avaient aussi manifesté leur intérêt pour recruter Cort[3]. Il joue son premier match sous ses nouvelles couleurs à l'extérieur contre Manchester United[4] et marque son premier but la semaine suivante, pour son premier match à domicile, contre Derby County[5].

Il est malheureusement ensuite embêté par ses ischio-jambiers et doit subir une opération très peu de temps après son arrivée à Newcastle United. Il reste indisponible plusieurs mois et ne revient dans l'équipe qu'en mars 2001, marquant ensuite 5 buts en 10 matches pour finir la saison.

De nouvelles blessures à la hanche et au genou gâchent sa saison 2001-2002 et il va aux États-Unis pour y recevoir les soins du spécialiste qui avait déjà soigné son co-équipier Joleon Lescott. Malgré cela, il semble ne pas réussir à retrouver le même impact qu'auparavant et il a du mal à s'imposer durablement dans l'effectif au point que Newcastle United accepte de le vendre à Wolverhampton Wanderers en janvier 2004 pour 2 millions de £.

Il inscrit 5 buts pour les Wolves dans cette deuxième partie de saison mais ne peut empêcher le club d'être relégué en Championship. Au cours de la saison 2004-2005, sa forme revient et il inscrit 16 buts en 40 matches. Pour la saison 2005-2006, après un début tonitruant de 9 buts en 11 matches pour Cort, des blessures viennent encore le gêner et il n'inscrit que deux buts supplémentaires jusqu'à la fin de la saison. La saison suivante est encore marquée par des blessures à répétition au point que Wolverhampton Wanderers ne le libère de son contrat en mai 2007.

Le , il signe donc libre un contrat de deux ans pour Leicester City[6]. Il n'y marque qu'un seul but, lors d'une défaite 3-4 contre Chelsea en League Cup, le [7]. Face à son peu de réussite, Leicester City le place sur la liste des transferts le [8] avant de finalement le libérer de son contrat le [9], ce qui lui permet de s'engager librement, le , avec le club espagnol d'UD Marbella qui joue en Division 3[10].

Il y reste presque un an avant de revenir en Angleterre en s'engageant le pour la fin de la saison 2008-2009 pour Norwich City[11]. Il inscrit son premier but pour les Canaries le , à l'occasion d'un match nul 3-3 contre son ancien club des Wolverhampton Wanderers[12]. Cela faisait presque 3 ans qu'il n'avait plus marqué de but en championnat anglais, depuis son dernier inscrit en mars 2006 pour les Wolves contre Hull City[13]. Malheureusement, Norwich City est relégué à l'issue de la saison 2008-2009 et ne peut prolonger le contrat de Cort qui se retrouve de nouveau sur le marché des transferts[14].

Il passe un test non concluant avec Wycombe Wanderers[15] mais s'engage pour cinq mois avec Brentford qui prolongera son contrat jusqu'à la fin de la saison 2009-2010[16]. Il inscrit son premier but avec Brentford le contre Swindon Town. Il marque un total de 6 buts en 26 matches[17]. En juin 2010, il signe une prolongation de contrat d'un an mais est finalement libéré en janvier 2011. C'est à cette époque qu'il se décide, tout comme son frère Leon Cort, de jouer au niveau international pour le pays dont il est originaire, le Guyana. Il y obtient 6 sélections.

Après s'être entraîné avec l'AFC Wimbledon (le successeur de son club formateur de Wimbledon), il décide de quitter l'Angleterre et de tenter sa chance aux États-Unis en s'engageant pour le club de NASL des Rowdies de Tampa Bay, le [18].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Son grand frère, Wayne, a joué au football à haut niveau en non-league football. Son petit frère, Leon Cort, a aussi joué professionnellement en Premier League et est aussi international guyanien. Son demi-frère est Ruben Loftus-Cheek, international anglais de Chelsea[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dons undone by Milosevic », The Independent, (consulté le 4 septembre 2012)
  2. (en) « Cort answers Olsen's call to arms », The Guardian, (consulté le 4 septembre 2012)
  3. Cort costs Magpies £7m
  4. (en) « Fergie's men on the march », BBC, (consulté le 4 septembre 2012)
  5. (en) « Nervous Newcastle beat Derby », BBC, (consulté le 4 septembre 2012)
  6. (en) « Leicester swoop for striker Cort », BBC Sport,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Chelsea 4–3 Leicester », BBC Sport,‎ (lire en ligne)
  8. Holloway begins clear-out, Sky Sports 23 décember 2007. Consulté le 24/12/2007.
  9. (en) « Cort Leaves Foxes », Leicester City F.C.,‎ (lire en ligne)
  10. UD Marbella sign ex Premier League player.
  11. (en) « Cort joins Canaries », Norwich City F.C.,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « Wolves 3–3 Norwich », BBC Sport,‎ (lire en ligne)
  13. http://www.canaries.co.uk/page/NewsDetails/0,,10355~1544782,00.html
  14. Striker Cort leaves Carrow Road www.bbc.co.uk
  15. (en) « No Wycombe deal for Cort », Sky Sports,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Brentford land Cort », Sky Sports,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Brentford 2 – 3 Swindon », BBC,‎ (lire en ligne)
  18. http://www.rowdiessoccer.com/index.php?id=52&newsid=3013
  19. (en) Marc Higginson, « Chelsea 1-1 Liverpool », BBC Sport,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]