Équipe cycliste Bianchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bianchi
Janullrich teambianchi.jpg
Informations
Statut
Équipe proVoir et modifier les données sur Wikidata
Code UCI
TBI
Discipline
Pays
Création
1899
Disparition
2003
Marque de cycles
Dénomination
1899-1900
1905-1908
1909
1910-1913
1914
1915-1918
1919-1920
1921
1922
1923-1926
1927-1928
1928
1929-1932
1933-1948
1949-1950
1951-1959
1960-1964
1965-1966
1973-1977
1978-1979
1980-1984
1985-1986
1987-1989
1993
2003
2004
2005-2006
Bianchi
Bianchi
Bianchi-Pirelli
Bianchi
Bianchi-Dei
Bianchi
Bianchi-Pirelli
Bianchi-Dunlop
Bianchi-Salga
Bianchi
Bianchi-Pirelli
Mirandola-Bianchi-Pirelli
Bianchi-Pirelli
Bianchi
Bianchi-Ursus
Bianchi-Pirelli
Bianchi
Bianchi-Mobylette
Bianchi-Campagnolo
Bianchi-Faema
Bianchi-Piaggio
Sammontana-Bianchi
Gewiss-Bianchi
Bianchi-Freetime
Bianchi
Alessio-Bianchi
Liquigas-Bianchi

L'équipe cycliste Bianchi est une équipe cycliste italienne sur route, ayant pour sponsor le fabricant de cycles Bianchi. L'équipe a existé avec différents co-sponsors en 1899 et 1900, puis de 1905 à 1966, puis à partir de 1973 et ce jusqu'en 1989. La marque italienne refait deux apparitions dans le monde du cyclisme en 1993 et de 2003 à 2006. Elle sponsorise également dans les années 1990 et 2000 des coureurs en VTT.

Histoire de l'équipe[modifier | modifier le code]

En 1899, Gian Ferdinando Tomaselli remporte les premières victoires internationales pour Bianchi lors de compétitions sur piste : les Grand Prix de Paris et de l'UVF[1] .

L'équipe engage de nombreux cyclistes célèbres au cours de son existence. En 1945, Fausto Coppi rejoint l'équipe et en reste membre jusqu'en 1956, puis il revient une dernière année en 1958. L'équipe du milieu des années 1940 est construite autour de Coppi[2]. Pendant ce temps, le Tour de France est disputé par équipes nationales. Coppi remporte le Tour en 1949 et 1952. Il remporte également le Tour d'Italie pour l'équipe en 1947, 1949, 1952 et 1953. Il devient le premier coureur de l'histoire à réaliser le doublé Giro-Tour la même année. Il est considéré à l'époque comme le plus grand cycliste de l'histoire[3]. L'équipe, est, durant cette période faste, dirigée par Giovanni Tragella et Franco Aguggini.

Le maillor de l'équipe Bianchi-Campagnolo.

Dans les années 1970, Bianchi revient en tant que sponsor principal dans le peloton, au sein de l'équipe Bianchi-Campagnolo. Elle compte dans ses rangs, les champions du monde 1972 et 1973 Marino Basso et Felice Gimondi. Elle est l'héritière directe de l'équipe Salvarani avec qui Gimondi avait commencé sa carrière. Bianchi est dirigée pour sa première année par l'ancien champion du monde Vittorio Adorni. Il est assisté par Giancarlo Ferretti en 1973, qui reprend les rênes comme principal directeur sportif de l'équipe l'année suivante. Cette équipe comprend également le quadruple vainqueur du Tour de Colombie, le Colombien Martin Emilio Rodriguez qui compte également des victoires d'étapes sur le Tour d'Italie.

Une équipe Bianchi réapparait en 2003 comme sponsor principal lors de l'édition du centenaire du Tour de France. Team Coast n'ayant plus les moyens de payer leurs coureurs, le fabricant de cycles Bianchi décide de sponsoriser l'équipe. L'équipe avait récemment fait signer Jan Ullrich à la suite de son départ de l'équipe Telekom après un contrôle positif aux amphétamines. Au Tour de France 2003, avant le déclassement de Lance Armstrong, Ullrich se classe second derrière l'Américain pour seulement 61 secondes, soit la plus petite marge d'avance pour Armstrong pendant ses sept Tours victorieux.

Bianchi avait prévu de continuer son sponsoring en tant qu'équipe professionnelle, mais les départs d'Ullrich, qui retourna chez Telekom, et d'Ángel Casero, les deux leaders de l'équipe, conduisent à la disparition de l'équipe qui ne pouvait plus justifier son rôle d'équipe de premier plan. Bianchi devient alors co-sponsor de l'équipe Alessio-Bianchi, puis de l'équipe Liquigas-Bianchi pour les saisons 2005 et 2006. En 2005, Bianchi est également co-sponsor de l'équipe norvégienne Maxbo Bianchi - une équipe de troisième division - jusqu'à la fin de la saison 2010[4] . En octobre 2011, Bianchi devient le fournisseur de vélo de l'équipe Vancansoleil-DCM sur un contrat de deux ans à partir de 2012[5].

Bianchi est également impliqué dans le sponsoring en VTT dès le début des années 1990. Bruno Zanchi remporte le premier championnat du monde de descente juniors en 1991. Deux ans plus tard, Dario Acquaroli devient champion du monde de cross-country juniors[6]. De 2000 à 2006, les équipes Bianchi (Bianchi-Motorex et Bianchi-Agos) dominent la discipline avec José Antonio Hermida et le multiple champion du monde Julien Absalon[7]. Ce dernier devient champion olympique en 2004. En 2007, l'équipe est rebaptisée Gewiss-Bianchi[8].

Principaux résultats[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Contrairement aux autres courses, les championnats du monde de cyclisme sont disputés par équipes nationales et non par équipes commerciales.

médaille d'or, Jeux olympiques Jeux olympiques

Jersey rainbow.svg Championnats du monde

Classiques[modifier | modifier le code]

Courses par étapes[modifier | modifier le code]

Bilan sur les grands tours[modifier | modifier le code]

L'équipe Bianchi, vainqueur du classement par équipes du Tour d'Italie 1911.
  • Tour d'Espagne
    • 0 participation
    • 0 victoire d'étape
    • 0 victoire finale
    • 0 classement annexe

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bianchi 1891-1899 », Bianchi USA,‎ (consulté le 5 novembre 2007)
  2. (en) « News Aug 3 1998, Interview with Felice Gimondi », Cyclingnews.com (consulté le 16 décembre 2007)
  3. « Coppi le plus grand routier de tous les temps ? », L'Équipe du 26 juillet 1949, page 1
  4. [1]
  5. [2]
  6. (en) « Legend », Bianchi.it (consulté le 5 novembre 2007)
  7. (en) « Legend », Bianchi.it (consulté le 5 novembre 2007)
  8. (en) « Official Team Gewiss-Bianchi », Bianchi.it,‎ (consulté le 5 novembre 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]