Énergie éolienne en Belgique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Parc éolien de Belwind sur le Bligh Bank, 2 octobre 2012.

L’énergie éolienne en Belgique est gérée partiellement par les régions et partiellement par le gouvernement fédéral. Les producteurs d’énergie éolienne des régions flamande et wallonne reçoivent des certificats mais selon des critères différents.

La Belgique était en 2017 le 13e producteur d’électricité éolienne d'Europe et le 13e pour la puissance installée ; elle se situait au 10e rang européen pour la puissance installée par habitant. L'éolien couvrait 5,9 % de la consommation d'électricité belge en 2016-17. Le développement de l'éolien se fait en grande partie en mer : 31 % de la puissance installée fin 2017.

Production[modifier | modifier le code]

La Belgique est en 2017 le 13e producteur d’électricité éolienne d'Europe, avec 6 174 GWh, en progression de 13,6 % par rapport à 2016, loin derrière le leader allemand : 104 900 GWh[1].

L'éolien couvrait 5,9 % de la consommation électrique belge sur la période de mi-2016 à mi-2017 ; ce taux atteignait 41,2 % au Danemark, 15,3 % en Allemagne, 12,1 % au Royaume-Uni, 7,8 % aux Pays-Bas et 4,15 % en France[2].

Production d'électricité éolienne en Belgique[3]
Année Production (GWh) Accroissement Part prod.élec.
2005 227 0,26 %
2006 366 +61 % 0,43 %
2007 491 +34 % 0,55 %
2008 637 +30 % 0,8 %
2009 996 +56 % 1,1 %
2010 1 292 +30 % 1,4 %
2011 2 312 +79 % 2,6 %
2012 2 751 +19 % 3,3 %
2013 3 687 +34 % 4,4 %
2014 4 615 +25 % 6,3 %
2015 5 574 +21 % 7,9 %
2016[1] 5 436 -2,5 %
2017[1] 6 174 +13,6 %

Puissance installée[modifier | modifier le code]

La Belgique se classe au 13e rang européen fin 2017 pour sa puissance installée de 2 843 MW, soit 1,7 % du total de l'Union européenne ; les nouvelles installations de 2017 atteignent 426 MW, soit un accroissement du parc de 19,6 %[4].

La Belgique se situait en 2017 au 10e rang européen pour la puissance installée par habitant : 250,6 W/hab, juste après le Royaume-Uni, et devant les Pays-Bas, la France et l'Italie, alors que la moyenne de l'Union européenne était de 330,2 W/hab[1].

La puissance installée est passée de 49 MW en 2005 à 2 848 MW en 2017. À la fin 2017, 1098 éoliennes étaient répertoriées en Belgique, dont 866 sur terre et 232 en mer ; 836 MW situés en Wallonie, 1 136 MW en Flandre et 877 MW en mer du Nord[5].

Évolution de la puissance installée éolienne (MW)[5]
Année éolien terrestre éolien offshore Puissance totale évolution
2010 695 28 723 +234
2011 874 194 1068 +345
2012 986 379 1365 +297
2013 1066 625 1691 +326
2014 1214 712 1926 +235
2015 1495 712 2207 +281
2016 1671 712 2383 +176
2017 1972 877 2848 +465

Éolien en mer[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des fermes éoliennes en mer.
Parc éolien de Thorntonbank, turbines D1 à D6.

Les parcs offshore prennent une part croissante : Parc éolien de Thorntonbank (325 MW) au large d'Ostende, Parc éolien de Belwind (165 MW) et parc éolien de Northwind (216 MW) au large de Zeebruges.

La Belgique se classe au 5e rang européen avec une puissance installée de 877 MW fin 2017, derrière le Royaume-Uni : 6 836 MW, l'Allemagne : 5 355 MW, le Danemark : 1 271 MW et les Pays-Bas : 1 118 MW ; les nouvelles installations de 2017 s'élèvent à 165 MW ; aucune installation n'a été réalisée en 2015 ni en 2016. Au niveau mondial, elle se situait en 2017 au 6e rang mondial, avec 4,7 % du total mondial, la Chine occupant le 3e rang avec 2 788 MW[4].

Le domaine maritime sous juridiction de la Belgique a été découpé en sept concessions : du sud au nord : Norther, C-Power, Rentel, Northwind, Seastar, Belwind et Mermaid ; cette dernière, la 7e, a été attribuée en [6].

Principaux parcs éoliens[modifier | modifier le code]

Parc éolien d'Estinnes, 10 octobre 2010.

Des éoliennes fonctionnent depuis plus de 10 ans sur les jetées du port de Zeebruges.

La base de données The Windpower recense 154 parcs éoliens belges totalisant 2 956 MW en mars 2018[7], et donne leur liste exhaustive[8] ; les principaux sont :

Le parc de Rentel (294 MW) est en construction au large de Zeebrugge[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d [PDF] Baromètre éolien 2018, EurObserv'ER, février 2018.
  2. Bilan électrique 2017 - Les taux de couverture européens, RTE.
  3. (en)Belgium : Electricity and Heat for 2014, Agence internationale de l'énergie, octobre 2016.
  4. a et b [PDF] (en) « Global Wind Statistics 2017 », Global Wind Energy Council (GWEC),
  5. a et b Observatoire éolien, APERe, 15 janvier 2015
  6. Concessions domaniales en Mer du Nord, sur le site de la CREG, août 2012.
  7. (en) Countries, The Windpower, consulté le 2 avril 2018.
  8. (en) Wind farms - Belgium, The Windpower, consulté le 2 avril 2018.
  9. BELWIND fournit un site-test pour la toute nouvelle éolienne Haliade d'ALSTOM - Bruxelles, 12 février 2013, sur le site de Belwind Offshore Energy consulté le 18 septembre 2013.
  10. L’éolienne offshore Haliade 150 d’Alstom embarque à Ostende sur le site alstom.com, consulté le 12 février 2014
  11. Parc éolien, site dédié à Northwind Energy.
  12. (en)Northwind, 4C-offshore.
  13. STX France : La fondation de la sous-station Rentel installée au large de la Belgique, 27 septembre 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]