Énergie éolienne aux Pays-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éoliennes nouvelle génération aux Pays-Bas.

L'énergie éolienne est devenue une source d'énergie importante aux Pays-Bas : l'éolien couvrait 9,7 % de la consommation électrique néerlandaise sur la période de mi-2017 à mi-2018, et sa progression est très rapide (triplement en dix ans de 2007 à 2017).

Les Pays-Bas étaient en 2018 au 10e rang européen pour la production d'électricité éolienne, et leur puissance installée fin 2018 (10e rang) représentait 2,4 % du total de l'Union européenne ; sur le segment offshore, ils étaient au 5e rang européen, avec 5,2 % du total européen.

Le pays se situait en 2017 au 11e rang européen pour la puissance installée par habitant : 250 W/hab (moyenne de l'Union européenne: 330,2 W/hab).

Production[modifier | modifier le code]

Éoliennes dans le parc industriel de Maasvlakte (port de Rotterdam).

Les Pays-Bas sont en 2018 le 10e producteur d’électricité éolienne d'Europe, avec 10 549 GWh, en recul de 0,2 % par rapport à 2016, loin derrière le leader allemand : 111 590 GWh[1].

L'éolien couvrait 9,7 % de la consommation électrique néerlandaise sur la période mi-2017 à mi-2018 ; ce taux atteignait atteignait 40,5 % au Danemark, 20,4 % en Allemagne, 14,1 % au Royaume-Uni, 11,2 % en Suède et 5,7 % en France[2].

Production d'électricité éolienne aux Pays-Bas[3]
Année Production (GWh) Accroissement Part prod.élec.
1995 317 0,4 %
2000 829 0,9 %
2005 2 067 2,1 %
2006 2 735 +32 % 2,8 %
2007 3 438 +26 % 3,3 %
2008 4 260 +24 % 4,0 %
2009 4 581 +8 % 4,0 %
2010 3 994 -13 % 3,3 %
2011 5 101 +28 % 4,5 %
2012 4 981 -2 % 4,8 %
2013 5 627 +13 % 5,5 %
2014 5 797 +3 % 5,6 %
2015 7 550 +30 % 6,9 %
2016 8 170 +8 % 7,1 %
2017[1] 10 569 +29 %
2018[1] 10 549 -0,2 %

Puissance installée[modifier | modifier le code]

Parc éolien de Noordoostpolder en 2004.

Les Pays-Bas ont installé 162 MW et déclassé 72 MW en 2018, portant la puissance installée de leur parc éolien à 4 292 MW, en progression de 2,1 %, au 10e rang européen avec 2,4 % du total de l'Union européenne[1].

Les Pays-Bas se classaient au 16e rang mondial fin 2017 pour sa puissance installée avec 4 341 MW, soit 0,8 % du total mondial ; les nouvelles installations de 2017 se sont limitées à 81 MW, soit un accroissement du parc de 0,3 % (en 2016 : +887 MW, soit +25,8 % ; en 2015 : 535 MW, soit +18,7 %)[4].

Les Pays-Bas se situaient en 2017 au 11e rang européen pour la puissance installée par habitant : 250,0 W/hab, loin derrière le Danemark (960,3 W/hab) mais devant la France (13e avec 202,3 W/hab), alors que la moyenne de l'Union européenne était de 330,2 W/hab[5].

Éolien en mer[modifier | modifier le code]

Parc éolien offshore Princesse Amalia (120 MW) en 2011.

Les éoliennes en mer totalisaient 957 MW fin 2018 selon EurObserv'ER, sans changement depuis 2016, au 5e rang européen avec 5,2 % du total européen, loin derrière le Royaume-Uni : 7 940 MW, l'Allemagne : 6 405 MW, le Danemark : 1 700,8 MW et la Belgique (1 178 MW)[1].

Fin 2017, selon GWEC, le parc éolien en mer néerlandais atteignait 1 118 MW, au 5e rang mondial, la Chine étant 3e avec 2 788 MW[4] ; les 600 MW connectés au réseau en 2016 (parc de Gemini, à 85 km au large des côtes néerlandaises) représentaient une augmentation de 168 % et donnaient aux Pays-Bas une part de 43 % dans le marché européen de 2016[6].

Le parc éolien en mer des Pays-Bas est composé de quatre parcs[6] :

  • Egmond aan Zee : 108 MW ;
  • Princess Amalia : 120 MW ;
  • Luchterduinen : 129 MW ;
  • Gemini : 600 MW.

Principaux parcs éoliens[modifier | modifier le code]

Champs d'éoliennes et de fermes à Zeewolde dans la province du Flevoland.

La base de données The Windpower recense 465 parcs éoliens néerlandais totalisant 4 305 MW en février 2016[7], et donne leur liste exhaustive[8] ; les principaux sont :

Parcs éoliens terrestres :

Parcs éoliens offshore :

  • Princesse Amalia : 120 MW, mis en service en 2008 par Eneco Energie ;
  • OWEZ (Offshore Windpark Egmond aan Zee) : 108 MW, mis en service en 2008 par Nuon et Shell.
  • Luchterduinen : 129 MW, mis en service en septembre 2015 par Eneco et Mitsubishi ;
  • Westermeerdijk buitendijks (Noordoostpolder-Westermeerwind), sur l'IJsselmeer : 144 MW, mis en service en mars 2016 par Westermeerwind BV.

Le parc éolien géant Gemini en construction en mer par le consortium Northland Power/Siemens/HVC Groep sera composé de 150 turbines Siemens de 4 MW, soit 600 MW au total.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e [PDF](en) « Wind energy barometer 2019 » [PDF], EurObserv'ER,
  2. Europe - Part de la consommation couverte par la production éolienne 2017-18, RTE, février 2019.
  3. (en)Netherlands : Electricity and Heat for 2016, Agence internationale de l'énergie, 21 septembre 2018.
  4. a et b [PDF] (en) « Global Wind Statistics 2017 », Global Wind Energy Council (GWEC),
  5. [PDF] Baromètre éolien 2018, EurObserv'ER, février 2018.
  6. a et b [PDF] EurObserv'ER Baromètre éolien 2017, février 2017.
  7. (en) Countries, The Windpower, consulté le 13 mars 2016.
  8. (en) Wind farms - Netherlands, The Windpower, consulté le 13 mars 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]