Église Saint-Martin d'Hangest-en-Santerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint-Martin d'Hangest-en-Santerre
Image illustrative de l'article Église Saint-Martin d'Hangest-en-Santerre
Présentation
Type église paroissiale
Rattachement diocèse d'Amiens
Début de la construction 1927
Fin des travaux 1931
Architecte Godefroy Teisseire
Protection  Inscrit MH (1994, décor intérieur)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie Picardie
Région Hauts-de-France
Département Somme
Ville Hangest-en-Santerre
Coordonnées 49° 45′ 15″ nord, 2° 36′ 24″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Martin d'Hangest-en-Santerre

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Église Saint-Martin d'Hangest-en-Santerre

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Église Saint-Martin d'Hangest-en-Santerre

L'église Saint-Martin d'Hangest-en-Santerre est située au centre du village d'Hangest-en-Santerre, dans le département de la Somme, à l'est d'Amiens.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église actuelle remplace une église antérieure dont la construction remontait au Moyen Âge et qui avait été détruite pendant la Première Guerre mondiale. La construction s'effectua à l'emplacement de l'ancienne église de 1927 à 1931. Le décor intérieur est protégé au titre des monuments historiques : inscription par arrêté du 21 octobre 1994[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'architecte de la nouvelle église fut Godefroy Teisseire qui conçut et dirigea la reconstruction des église de Chaulnes et de Lamotte-Warfusée. Le bâtiment est en béton armé, revêtu extérieurement en pierre de taille. Le style de l'édifice est inspiré par l'esthétique romano-byzantine : son plan est celui d'une croix grecque, le centre est couvert d'une coupole sur pendentifs, surmontée d'un clocher. Le décor intérieur a été réalisé par Raphaël Lardeur pour les vitraux et par le Rouennais, Georges Lecomte, pour les peintures murales[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]