Église Saint-Jean Baptiste de Villard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Jean Baptiste.
Église Saint-Jean Baptiste
Villard church.JPG
Présentation
Type
Destination initiale
Dédicataire
Style
Construction
XVIe/XIXe
Religion
Propriétaire
Commune
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Haute-Savoie
voir sur la carte de Haute-Savoie
Red pog.svg

L'église Saint-Jean Baptiste est une église catholique située à Villard dans le département de la Haute-Savoie, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jean Baptiste est située dans le département français de la Haute-Savoie au sein de la commune de Villard .

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier lieu de culte de Villard est signalé en 1302 lors de son érection en paroisse[2]. À l'origine, il s'agit d'une chapelle placée sous le patronage de saint Jean-Baptiste et rattachée au prieuré de Burdignin[2]. Elle est agrandie et devient l'église de la paroisse en 1305[2]. Hormis le premier curé, les suivants ne résident pas dans la commune[3].

Au début du XVe siècle, l'église est vétuste[3]. L'évêque de Genève oblige le curé de la paroisse à la faire restaurer[3]. L'église comportait trois petites chapelles placées sous les vocables de la Vierge Marie, sainte Catherine et saint Grat[3].

Sous la période révolutionnaire le retable du XVIIIe siècle est protégé derrière un mur[4]. Une nouvelle église est reconstruite entre 1820 et 1826, et le clocher l'est deux ans plus tard[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le baptême du Christ

L'église, caractérisée par son bulbe, est rebâtie au XIXe siècle dans le style néo-classique dit « sarde »[1],[Note 1]. Elle est construite selon les plans d'une croix latine[4] dont le dôme central est réalisé par le sculpteur italien Ploruto[4]. Le sanctuaire est aveugle. Le clocher à flèche est ajouté à l'édifice en 1828[4].

Mobilier[modifier | modifier le code]

L'église est remarquable par son mobilier et ses décorations murales :

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le style néoclassique est régulièrement qualifié de style « sarde » en Savoie afin de souligner son origine étrangère à la Savoie et que « cela produit des édifices un peu conventionnels »[5], voire « rigide[s] »[6]. Il fait son apparition à la suite de la Restauration de la Maison de Savoie en Savoie à partir de 1815.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Paul Guichonnet, Nouvelle encyclopédie de la Haute-Savoie : Hier et aujourd'hui, La Fontaine de Siloé, , 399 p. (ISBN 978-2-8420-6374-0), p. 92.
  2. a b et c Histoire des communes savoyardes 1980, p. 280.
  3. a b c et d Histoire des communes savoyardes 1980, p. 281.
  4. a b c d et e Histoire des communes savoyardes 1980, p. 282.
  5. Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, Parc naturel régional du Massif des Bauges, Les Bauges : entre lacs et Isère. Histoire et patrimoine, vol. 107, Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, coll. « Mémoires et Documents », , 350 p. (ISBN 978-2-85092-000-4), p. 119.
  6. Art et archéologie en Rhône Alpes, n°4, 1988, p.134.
  7. Notice no PM74000541, base Palissy, ministère français de la Culture.
  8. Notice no PM74000542, base Palissy, ministère français de la Culture.