École européenne supérieure d'art de Bretagne (Quimper)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'École européenne supérieure d'art de Bretagne - site de Quimper se situe 8 esplanade François Mitterrand, à Quimper.

Historique[modifier | modifier le code]

12 novembre 1946 : création de la Société d’éducation artistique de Cornouaille pour l’enseignement et la diffusion des beaux-arts et arts appliqués à Quimper et dans sa région. Cette nouvelle école est financée par la ville, l’État, les communes alentours et la faïencerie HB Henriot.

C'est à l'initiative d'un petit groupe de personnalités locales, artisans, chefs d'entreprises, artistes, et que durant les vacances scolaires de 1946 ceux-ci élaborent un programme pédagogique pour que débutent en novembre 1946 les premiers cours, après une réunion publique à l'hôtel de ville avec le maire Yves Wolfarth. Ce comité provisoire se compose d'un secrétaire : A. Pouch tapissier-décorateur, ainsi que du peintre Jean Caveng (1905-1993) et de Mr Rodallec, commerçant, ainsi que d'Abel Villard (1871-1969), peintre et industriel qui avait déjà fondé les cours artistiques municipaux gratuits et l'Union artistique de Quimper.

Les premiers cours seront donnés dans le local du gymnase de la rue Jean-Jaurès puis, en février 1947, dans des locaux de la rue Verdelet avec de nouveaux enseignants, messieurs Hamet et Rondet, puis un mois plus tard dans les locaux de l'ancienne école Paul-Bert attribués à l'école des beaux-arts, avec un renforcement du corps enseignant.

Cette indépendance est le fruit de la volonté des créateurs, industriels, commerçants, artistes, artisans, voulant ainsi être à même de définir son orientation à savoir un enseignement régional des arts appliqués aux industrie d'art de la Cornouaille, à savoir la réalisation de sculptures, de mobilier breton, de céramique, broderie, dentelle, et tous les arts plastiques. Telle fut à l'origine la vocation de cette école : fournir un personnel qualifié aux artisans et industriels locaux pour redonner de la puissance créative aux métiers d'art régionaux.

Maxime Maufra fut, au début du XXe siècle, un précurseur dans le domaine de la formation artistique en Bretagne, avec le mouvement Seiz Breur. L'orientation vers une vision ouverte et dépassant le cadre régional éleva la qualité artistique de la production locale.

Les cours dispensés sont : la peinture, la décoration, le dessin, le modelage, et des cours sur la faïence avec la création en 1951-1952 de l'atelier de céramique avec Pierre Toulhoat. Deux ans après sa création, l'école compte plus de 150 élèves.

L'Ecole Européenne supérieur d'art de Bretagne c'est vu s’installer au 8 esplanade François Mitterrand parce que ...

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

  • Robert Villard (1897-1977), en poste de 1946 à 1968[n 1].
  • Michel Pagnoux, de 1982 à 1992.
  • Françoise Danièle en poste de à .
  • Christian Dautel en poste de à .
  • Danièle Yvergniaux en poste de à 2016.
  • Judith Quentel en poste de 2016 à aujourd'hui.

Enseignants[modifier | modifier le code]

  • Félicia Atkinson
  • Virginie Barré
  • Eimer Birkbeck
  • Anne de Sterk
  • Antoine Dorotte
  • Christine Lapostolle
  • Yvan Le Bozec
  • Christophe Le Mauff
  • Hervé Le Nost
  • Karine Lebrun
  • Jean-René Lorand
  • Jak Lozac'h
  • Bruno Peinado
  • Benjamin Rivière
  • Hervé Thoby

Anciens enseignants[modifier | modifier le code]

Élèves notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Précédemment directeur de l’École des beaux-arts de Nantes, de 1941 à 1946. Souvent confondu avec Robert Paulo Villard.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gendre de Mr Rodallec

Liens externes[modifier | modifier le code]