Voyelle fermée centrale non arrondie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Voyelles
Antérieures Centrales Postérieures
Fermées
Blank vowel trapezoid.svg
i • y
ɨ • ʉ
ɯ • u
ɪ • ʏ
* • ʊ
e • ø
ɘ • ɵ
ɤ • o
ɛ • œ
ɜ • ɞ
ʌ • ɔ
a • ɶ
ɑ • ɒ
Pré-fermées
Mi-fermées
Moyennes
Mi-ouvertes
Pré-ouvertes
Ouvertes
Lorsque deux symboles apparaissent par paire, celui de gauche représente
une voyelle non arrondie, celui de droite une voyelle arrondie.
Pour ceux situés au centre, la résonance labiale n'est pas spécifée.
Voir aussi : API, Consonnes
Voyelle fermée centrale non arrondie
Symbole API ɨ
Numéro API 317
Unicode U+0268
X-SAMPA 1
Kirshenbaum i"

La voyelle fermée (ou haute) centrale non arrondie est une voyelle utilisée dans de nombreuses langues. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [ɨ], et son équivalent en symbole X-SAMPA est 1.

Le symbole de l'API représente un i barré (le symbole [i] non barré représentant une voyelle fermée antérieure non arrondie).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Parmi les langues européennes, le [ɨ] apparaît en tant que phonème en roumain (écrit â ou î), dans les variétés de gallois du nord du pays de Galles (écrit u ou y) et dans trois langues slaves : en polonais (écrit y), en russe (écrit ы) et en biélorusse (écrit ы). Pour le polonais, le son est parfois transcrit ê dans les guides de prononciation pour francophones. Pour le russe, le son, souvent articulé [ˠɨ], sera perçu par un francophone comme la diphtongue ui[réf. nécessaire]. Le tchèque distingue toujours à l'écrit y et i, mais ces deux lettres se prononcent [i].

Exemples :

  • Amharique : [bɨčča] « seulement » (souvent transcrit en /ə/)
  • Apalaí : epyko [epɨko] « bain » ; epỹko [epĩko] « se baigner »
  • Gallois (nord) : mur [mɨːr] « mur » ; bys [bɨːs] « doigt »
  • Guaraní : yvy [ɨʋɨ] « terre » ; y [ɨ] « eau » ; [ʔɨ̃] négation privative
  • Huichol : [paɨ] « donc » ; [ʔɨki] « épi de maïs »
  • Mapudungun : tüfachi [tɨfaʧi] « ceci »
  • Polonais : my [mɨ] « nous »
  • Roumain : înspre [ɨnspre] « vers » ; mâ ['mɨnə] « main » ; coborî [koborɨ] « descendre »
  • Russe : мы [mˠɨ] « nous »
  • Sirionó : [esí] « bois sec »
  • Suédois (comme allophone de /i/ dans certains dialectes) : vi [vɨᵊ] « nous »
  • Vietnamien : ch [cɨˀ˦˧˥] « mot »
  • Võro : [nɨna] « nez » ; [sɨsar] « sœur » ; [sɨs] « alors »
  • Yagua : [níínu] « arbre » (certaines analyses disent que le [i] est un allophone de /ɨ/.)