Voyelle ouverte postérieure arrondie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Voyelles
Antérieures Centrales Postérieures
Fermées
Blank vowel trapezoid.svg
i • y
ɨ • ʉ
ɯ • u
ɪ • ʏ
* • ʊ
e • ø
ɘ • ɵ
ɤ • o
ɛ • œ
ɜ • ɞ
ʌ • ɔ
a • ɶ
ɑ • ɒ
Pré-fermées
Mi-fermées
Moyennes
Mi-ouvertes
Pré-ouvertes
Ouvertes
Lorsque deux symboles apparaissent par paire, celui de gauche représente
une voyelle non arrondie, celui de droite une voyelle arrondie.
Pour ceux situés au centre, la résonance labiale n'est pas spécifée.
Voir aussi : API, Consonnes
Voyelle ouverte postérieure arrondie
Symbole API ɒ
Numéro API 313
Unicode U+0252
X-SAMPA Q
Kirshenbaum A.

La voyelle ouverte (ou basse) postérieure arrondie est une voyelle utilisée dans certaines langues. Son symbole dans l'alphabet phonétique international est [ɒ], et son équivalent en symbole X-SAMPA est Q .

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

La voyelle [ɒ] parfaitement arrondie est rare; on peut cependant la trouver dans certaines variétés de l'anglais.

  • Anglais : hot [hɒt] « chaud »
  • Hongrois : bal [bɒ̜̽l] « gauche »
  • Persan : ﻧ[nɒ̜n] « pain »
En hongrois et en persan, la voyelle est un peu sous-arrondie; en hongrois, le point d'articulation est déplacé vers le centre de la bouche.
  • Occitan : poma [ˈpumɒ] « pomme », nadar [nɒˈda] « nager », dans les parlers opérant une distinction phonétique entre [ɒ] et [ɔ].
  • Français : un kat [ɒ] « un chat » ce phonème est un allophone du phonème [a] français dans les parlers du nord de la France : le ch'ti et le picard. Certains locuteurs francophones font aussi usage de ce phonème comme allophone du a final, souvent assimilé à un o très ouvert, comme dans « Je sais pô » /ʒə.sɛ.pɒ/.