Virus de la mosaïque du concombre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Virus de la mosaïque du concombre

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Virus de la mosaïque du concombre

Classification
Type Virus
Groupe Groupe IV
Famille Bromoviridae
Genre Cucumovirus

Espèce

Cucumber mosaic virus
— auteur incomplet —, date à préciser

Le virus de la mosaïque du concombre (CMV, sigle de Cucumber mosaic virus), est un phytovirus pathogène du groupe des Cucumovirus, appartenant à la famille des Bromoviridae.

C'est l'espèce-type du genre Cucumovirus[1]. Ce virus a une répartition cosmopolite, et peut infecter une très vaste gamme de plantes-hôtes[2]. En fait, il est considéré, parmi tous les virus de plantes connus, comme celui qui a la plus grande gamme d'hôtes, soit plus de 1 200 espèces de végétaux[3].

Transmission[modifier | modifier le code]

La transmission du CMV se fait par l'intermédiaire de nombreuses espèces de pucerons, en particulier Aphis gossypii et Myzus persicae, qui le transportent dans le stylet, selon un mode non-persistant. La transmission se fait également par les graines, par inoculation mécanique par la sève et par des plantes parasites du genre Cuscuta.

Biologie[modifier | modifier le code]

Dans les tissus de la plante, ce virus produits des corps d'inclusion viraux caractéristiques qui peuvent être diagnostiqués. De forme hexagonale, ils se colorent tant avec des réactifs de coloration pour protéines que pour acides nucléiques[4]. Les inclusions peuvent aussi être rhomboïdales, apparaître en creux et former de plus grands agrégats. Les inclusions ne sont pas uniformément distribuées et peuvent se trouver dans des cellules de l'épiderme, du mésophylle, et des stomates. Ces inclusions sont formées de particules virales[5].

Plantes hôtes et symptômes[modifier | modifier le code]

Ce virus a été découvert en 1934 sur le concombre (Cucumis sativus) sur lequel il se manifeste par des symptômes de mosaïque[6], d'où son nom de « virus de la mosaïque du concombre ». Il a par la suite été identifié chez un grand nombre d'autres espèces de plantes virosées[7]. Parmi celles-ci figurent des plantes maraîchères telles que courges, melons, piments, haricots[8], tomates, carottes, céleris, laitues, épinards[9] et betteraves et beaucoup de plantes ornementales et de plantes à massifs. Ce virus infecte également les cultures de pomme de terre, sans toutefois que cela représente un problème économique important[10].

Ce virus infecte aussi diverses plantes adventices, qui constituent des réservoirs lui permettant souvent d'hiverner alors que les plantes cultivées ont disparu.

Les symptômes exprimés par ce virus peuvent être une mosaïque ou marbrure foliaire, un jaunissement du feuillage, des anneaux nécrosés, le rabougrissement de la plante et des déformations des fleurs, des fruits et des feuilles[11].

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Description of Plant Viruses:Cucumovirus
  2. (en) Plant Viruses Online:Cucumber mosaic host range
  3. (fr) « La lutte intégrée contre les ennemis des cultures, outil de lutte contre le dépérissement du kava », Secrétariat général de la Communauté du Pacifique,‎ janvier 2006 (consulté le 15 octobre 2010).
  4. (en) Materials and Methods for the Detection of Viral Inclusions
  5. (en) Inclusions of Cucumber mosaic virus
  6. (en) Price, W.C. 1934. Phytopathology 24: 743.
  7. (en) Douine, L., Quiot, J.B., Marchoux, G. and Archange, P. 1979. Annls. Phytopath. 11: 439
  8. (en) Vegetable MD Online: Bean – Cucumber mosaic Cucumovirus
  9. (en) Vegetable MD Online: Virus Diseases of Leafy Vegetables and Celery
  10. (en) W. J. Hooker, Compendium of potato diseases, Centre international de la pomme de terre,‎ 1981 (ISBN 0890540276, lire en ligne), p. 79.
  11. (en) Vegetable MD Online: Important New York Vegetable Diseases

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles-Marie Messiaen, Dominique Blancard, Francis Rouxel, Robert Lafon, Les Maladies des plantes maraîchères, Éditions Quae, coll. « Du labo au terrain »,‎ 1991, 552 p. (ISBN 2738002862).

Liens externes[modifier | modifier le code]