Vincent Gigante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gigante.
Vincent Gigante en 1957, lors d'une arrestation

Vincent Gigante, surnommé « the chin » (le menton), (né le 29 mars 1928 à Manhattan, New York et mort le 19 décembre 2005 à Springfield, Missouri) est un ancien boxeur qui est devenu un membre de la Cosa nostra dans la famille Genovese.

En 1981, il devient le parrain de la famille Genovese, ceci jusqu'à sa mort en 2005.

Biographie[modifier | modifier le code]

Boxeur mi lourd, Gigante effectua 25 combats professionnels entre 1944 et 1947, dont deux à Madison Square Garden. Il compte 21 victoires (une par KO) et 4 défaites.

Plus tard, il devint tueur pour la famille Genovese. Gigante avait quatre frères : Mario, Pasquale et Ralph. Tous devinrent des mafiosi dans la famille Genovese. Excepté un de ses frères, Louis, qui resta en-dehors du crime et devint prêtre. Gigante était le tireur dans la tentative d'assassinat ratée contre Frank Costello. Gigante partagea la cellule de son parrain Vito Genovese pour un trafic d'héroïne. Par la suite, Gigante devint caporegime et géra sa propre équipe basée à Greenwich Village.

Gigante prit de plus en plus d'importance dans la famille durant les années 1960 et 1970. Il devint parrain de fait de la famille en 1981, pendant qu'Anthony Salerno était le parrain officiel dans les années 1980.

Il est à l'origine de la tentative d'assassinat ratée contre John Gotti, parrain de la famille Gambino en 1986. Avec l'arrestation et la condamnation de Gotti et d'autres membres de la famille Gambino. Gigante est reconnu officiellement comme le parrain le plus influent de toute la Cosa Nostra aux États-Unis. La presse le surnomme le « Oddfather » ou « L'énigme à la robe de chambre. »

À cette époque, on pouvait voir Gigante se promener, dans Greenwich Village, en robe de chambre et pyjama, en train de se parler à lui-même dans un langage incompréhensible. Gigante admit plus tard que c'était une stratégie pour échapper aux poursuites en se faisant passer pour une personne mentalement déficiente. Cette stratégie fonctionna durant plus de 10 ans. Mais en 1997, il fut accusé de racket et d'extorsion de fonds et fut condamné à 12 ans de prison. Il meurt en 2005 au centre médical des États-Unis pour prisonniers fédéraux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]