Victor Sjöström

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Victor Sjöström

Description de l'image  VictorSjostrom.jpg.
Naissance 20 septembre 1879
Sibodal
Suède
Nationalité Drapeau de la Suède Suédoise
Décès 3 janvier 1960 (à 80 ans)
Stockholm
Suède
Profession Réalisateur, Acteur
Films notables Les Proscrits,
La Charrette fantôme,
Le Vent

Victor Sjöström (Victor Seastrom aux États-Unis) (1879-1960) est un acteur et réalisateur de cinéma suédois. Il doit être considéré, tout à la fois, comme l'un des pères fondateurs (avec Mauritz Stiller) de l'école suédoise et l'un des pionniers de l'art cinématographique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a six mois lorsque ses parents s'installent à New York. Sa mère, Elisabeth, née Hartman, une ancienne actrice provinciale est la sœur de Victor Hartman, premier acteur du Théâtre dramatique royal de Stockholm. Elle meurt lorsqu'il a 7 ans en 1886. Son père remarié, il est renvoyé en Suède chez une tante. Il fréquente le lycée d'Uppsala et fait du théâtre en amateur. Mais son père, revenu des États-Unis, où il a fait faillite, s'oppose à ses aspirations. Il l'oblige à travailler sur un chantier. À la mort de son père, en 1895, Sjöström peut enfin intégrer une troupe théâtrale en Finlande. En 1911, il crée sa propre compagnie et finit par s'imposer comme un comédien talentueux. Son engagement comme acteur de cinéma date de 1912. Il interprète quatre films de Mauritz Stiller, entré à la Svenska Biograph en même temps que lui. Il réalise son premier film la même année, Le Jardinier. Son premier succès mondial est Ingeborg Holm (1913). Terje Vigen d'après Henrik Ibsen en 1916 inaugure la grande période du cinéaste, marquée par des chefs-d'œuvre comme Les Proscrits (1918) ou plus tard La Charrette fantôme (1921), adaptation d'un roman de Selma Lagerlöf, lauréate du Prix Nobel de littérature en 1909. Il entretiendra avec celle-ci de fécondes relations puisqu'il transposera également La Fille de la tourbière (Tösen från stormyrtorpet) (1917), La Voix des ancêtres (Ingmarssönerna) (1918) et La Montre brisée (Karin Ingmarsdotter) (1919). Il tourne 41 films en Suède dont certains ont disparu.

Il accepte une proposition de Louis B. Mayer et en 1924, il part pour Hollywood où il se consacre exclusivement à la réalisation. Il y réalise plusieurs films (dont un nouveau chef d'œuvre Le Vent et son premier film parlant Une femme à aimer) jusqu'en 1937. Rencontrant des difficultés avec l'avènement du cinéma parlant, il retourne en Suède. Là-bas il tourne quelques films, puis reprend sa carrière d'acteur et reçoit la consécration en 1957 avec les Fraises sauvages d'Ingmar Bergman qui est le dernier film dans lequel il joue. Il meurt en 1960 à Stockholm et est enterré au Norra begravningsplatsen.

Ingmar Bergman et Victor Sjöström en 1957 sur le tournage de Les Fraises sauvages à la cité du cinéma (Filmstaden) de Solna.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]