Vic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la ville de Suisse, voir Vich.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vic.
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir Vicq et Vicques.
Vic
Blason de Vic
Héraldique
Drapeau de Vic
Drapeau
Plaça Major de Vic
Plaça Major de Vic
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Barcelone
Comarque Osona
District judic. (Municipio)
Maire
Mandat
Josep Maria Vila d'Abadal i Serra (CIU)
2007
Code postal 08500
Démographie
Gentilé Vigatà, vigatan
Population 38 964 hab. (2008)
Densité 1 260 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 55′ 52″ N 2° 15′ 21″ E / 41.93111, 2.25583 ()41° 55′ 52″ Nord 2° 15′ 21″ Est / 41.93111, 2.25583 ()  
Altitude 490 m
Superficie 3 092 ha = 30,92 km2
Localisation
Localisation de Vic

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Vic

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Vic
Liens
Site web www.vic.cat

Vic est une municipalité espagnole, capitale de la comarque catalane d'Osona dans la province de Barcelone. Le nom de cette commune s'écrivait auparavant Vich en catalan. Depuis le début des années 1980 il est orthographié Vic en application de la réforme orthographique menée par l'Institut d'Estudis Catalans en 1913.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située au milieu d'une plaine à qui elle donne son nom, la Plana de Vic, à équidistance de la frontière franco-espagnole et de Barcelone. Elle compte 38 964 habitants sur un territoire de 31 km2.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Étymologie

Le nom original romain de la commune était Ausa, comme en témoignent les monnaies romaines et ibériques que l'on possède. À l'époque wisigothique elle fut appelée Ausona.

Après la destruction de la ville par les Sarrasins, la reconstruction se fait par l'un des faubourgs d'Ausona (Vicus Ausonensis), lequel donne alors son nom à la nouvelle ville.

Formes du nom

Le nom de la ville s'écrivait jadis Vique en castillan. La forme actuelle du castillan, Vich, est restée la graphie catalane jusqu'en 1982, date à laquelle elle est remplacée par Vic, en conformité avec les normes orthographiques de l'Institut d'Estudis Catalans qui recommandaient notamment dès 1913 de supprimer le h muet en fin de mot afin de simplifier l'écriture du catalan, tout en se maintenant dans le nom de famille Vich[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site est déjà occupé à l'époque romaine, ainsi qu'en témoignent de nombreuses monnaies et les vestiges de la voie romaine construite entre -120 et -110 pour relier Ausa, le nom de l'époque, à Iluro.

Durant les VIIIe et IXe siècles Vic était située sur les Marches qui divisaient les royaumes francs d'Al-Andalus. La cité fut détruite en 788 lors d'une incursion musulmane.

Postérieurement, cependant un des faubourgs (Vicus, barri en latin) a été reconstruit, sous le nom de Vicus Ausonensis. C'est de là qu'est dérivé le nom de Vic quand Guifred le Velu a repeuplé la partie haute de la cité en 878, cédant le contrôle de la partie basse à l'évêque pour qu'il y construise l'église. À partir de ce moment, la cité sera gouvernée conjointement par le comte de Barcelone et l'évêque de Vic qui y établissent une abbaye qui possédait de nombreux manuscrits d'œuvres antiques et où Gerbert d'Aurillac vint séjourner pour parfaire sa formation.

En 1027, l'évêque de cette ville établit la paix de Dieu qui fut instituée afin de diminuer le nombre et les conséquences des guerres privées.

Au cours du XVIIe siècle, Vic fut l'un des premiers foyers d'insurrection contre la politique centralisatrice du roi Philippe V d'Espagne conflit qui provoqua par la suite la Guerre de Succession d'Espagne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La municipalité de Vic est dominée depuis la transition démocratique espagnole par le parti autonomiste centriste catalan CiU. En deuxième lieu se trouve le parti d'Esquerra Republicana de Catalunya (ERC) un parti indépendantiste et républicain. Depuis les dernières élections, Vic a vu l'émergence d'un nouveau parti Plataforma per Catalunya, souvent décrit comme d'extrême droite et dont le président Josep Anglada siège au conseil municipal. Cette formation politique base son programme sur la lutte contre l'immigration, dont elle juge qu'elle provoque des effets néfastes sur la qualité de vie des habitants.

Déclaration d'indépendance :
Le 17 septembre 2012, Vic s'est déclarée Territoire catalan libre en étant ainsi la première capitale de comarque à se déclarer comme tel.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1497 1515 1553 1717 1787 1857 1877 1887 1900
592 f 545 f 614 f 4.911 9.193 14.343 13.087 12.113 12.105
1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970 1981 1990
12.720 13.992 15.005 15.516 16.975 20.303 25.906 30.057 29.078
1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008
28.971 30.037 30.397 30.739 31.533 33.935 36.571 38.747 38.964
2010 2013 - - - - - - -
40.422 41.191 - - - - - - -


Note : Pour 1497, 1515 et 1553, la population est exprimée en nombre de feux.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

L'élevage porcin et les industries de transformation qui lui sont liées constituent le fer de lance de l'économie de cette municipalité qui compte aussi un important secteur tertiaire grâce à sa situation de pôle urbain local. C'est une ville où se tiennent de nombreuses foires et marchés attirant un large public catalan.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La vieille ville est célèbre pour son architecture médiévale, la cathédrale romane Saint-Pierre (1038), qui bien que beaucoup remaniée recèle des trésors et un cloître gothique, et son Museu Episcopal qui est un des plus importants pour l'art romain et gothique de la Catalogne; ainsi que pour ses nombreuses spécialités à base de charcuterie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]