Union nordique des passeports

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Union nordique des passesports inclut l'Islande, la Norvège, le Danemark, la Suède et la Finlande.

L'Union nordique des passeports, créée en 1954 et mise en œuvre le 1er mai 1958, permet aux citoyens des pays nordiques - Danemark (Îles Féroé incluses depuis le 1er janvier 1966, Groenland non inclus), Suède, Norvège (Svalbard, Jan Mayen, île Bouvet et Terre de la Reine-Maud non inclus), Finlande et Islande (depuis le 24 septembre 1965) - de traverser leurs frontières communes sans passeport. Les citoyens d'autres pays peuvent aussi voyager à travers les pays nordiques sans voir leur passeport contrôlé mais doivent porter sur eux tout document d'identité approuvé (passeport, carte d'identité, …).

Depuis 1996, ces pays ont rejoint le plus large espace Schengen, comprenant 30 pays en Europe (les points de contrôles aux frontières ont été supprimés et seule une pièce d'identité est nécessaire). À l'intérieur de la zone nordique, n'importe quelle pièce d'identité, comme un simple permis de conduire, est suffisant pour les citoyens des pays nordiques, grâce à l'Union nordique des passeports.

Depuis le 25 mars 2001, les acquis Schengen s'appliquent complètement aux cinq pays de l'Union nordique des passeports (exception faite des îles Féroé, qui restent hors de l'espace Schengen). Il y a quelques zones à l'intérieur de l'union nordique des passeports où sont accordés des droits supplémentaires aux citoyens de cette union, droits non accordés par Schengen, comme moins de formalités administratives pour déménager d'un pays à l'autre ou moins d'exigences pour obtenir la naturalisation.

Source[modifier | modifier le code]