Un ange à ma table

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un ange à ma table (An Angel at My Table) est un film néo-zélandais réalisé par Jane Campion, adapté de l'autobiographie de Janet Frame, en 1990.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une famille nombreuse très pauvre, entourée d'un frère épileptique et de jolies sœurs, la jeune Janet, boulotte et les dents gâtées, se singularise par une tignasse rousse frisée, une sensibilité aussi aiguisée que sa timidité maladive. Elle se distingue par son goût pour la lecture, les contes, la poésie et commence à écrire très jeune. Elle est marquée par la noyade de deux de ses soeurs, à 10 ans de distance. Elle fait contre son gré des études d'institutrice et commence à donner des cours, mais une dépression et une tentative de suicide à l'aspirine la conduisent à l'hôpital psychiatrique. On diagnostique une schizophrénie, et Janet est internée pendant 8 ans au cours desquels elle subit 200 électro-chocs. C'est grâce à un prix littéraire récompensant son premier recueil de nouvelles qu'elle échappe à la lobotomie. Libérée, soutenue par un grand écrivain néo-zélandais, munie d'une petite bourse, elle décide de quitter l'île pour voyager: Londres, Paris, Ibiza...elle ne cesse d'écrire et d'être publiée tout en rencontrant éditeurs, artistes et écrivains peu conscients de son génie. Elle entreprend une thérapie après avoir appris qu'elle n'a jamais été schizophrène et rédige son autobiographie. Une rencontre amoureuse lui permet de vaincre un peu sa timidité. Mais elle doit rentrer en Nouvelle-Zélande au décès de son père, et découvre qu'elle y est célèbre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]