Udo Lattek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Udo Lattek
Udo Lattek.jpg
Udo Lattek
Biographie
Nom Udo Lattek
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance 16 janvier 1935
Lieu Bosemb (Prusse-Orientale)
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
  Drapeau : République fédérale d'Allemagne SSV Marienheide
  Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bayer Leverkusen
  Drapeau : République fédérale d'Allemagne VfR Wipperfürth
1962-1965 Drapeau : République fédérale d'Allemagne VfL Osnabrück
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
-1965 Drapeau : République fédérale d'Allemagne VfL Osnabrück
1965-1970 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l'Ouest (adjoint)
1970-1975 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bayern Munich
1975-1979 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Borussia Mönchengladbach
1979-1981 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Borussia Dortmund
1981-1983 Drapeau : Espagne FC Barcelone
1983-1987 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bayern Munich
1991 Drapeau : Allemagne FC Cologne
1992-1993 Drapeau : Allemagne Schalke 04
2000 Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Udo Lattek (né le 16 janvier 1935 à Bosemb, Prusse-Orientale, maintenant province polonaise), fut un joueur et entraîneur de football, et est maintenant un commentateur de sport sur une chaîne de télévision allemande.

Il est, avec 14 titres majeurs remportés dans sa carrière, l'un des plus glorieux entraîneur de football de l'histoire, notamment avec l'équipe nationale Allemande et le Bayern Munich. Il a également remporté plusieurs trophées important avec le Borussia Mönchengladbach et le FC Barcelone. De plus, il a entraîné des clubs prestigieux comme le Borussia Dortmund, Schalke 04, et le FC Cologne. Il est avec l'italien Giovanni Trapattoni, le seul à avoir remporté les 3 Coupes Européennes de Football en Club, mais l'unique à l'avoir fait avec trois équipes différentes.

Du joueur au staff[modifier | modifier le code]

Tandis qu'il se préparait aussi à une carrière de professeur, il a joué avec le SSV Marienheide, le Bayer Leverkusen et le VfR Wipperfürth. Mais en 1962, il rejoignit le VfL Osnabrück. Durant la saison 1962-63, il joua sa première année en première division allemande, mais le club n'étant pas qualifié pour la nouvelle formule de la Bundesliga, il passa ses dernières saisons à Osnabrück en deuxième division. L'attaquant, très réputé pour son jeu de tête, marqua entre 1962 et 1965, 34 buts en 70 matches. Au début de l'année 1965, il est prématurément libéré de son contrat pour s'engager avec le staff de la Fédération Allemande de Football (DFB), en tant que coach des Équipes de Jeunes, mais aussi, aux côtés de Dettmar Cramer, en tant qu'entraîneur adjoint de Helmut Schön, le sélectionneur national. Grâce au travail de ce trio d'entraîneur, l'Équipe d'Allemagne arriva en finale de la Coupe du Monde 1966.

Premier passage au Bayern Munich[modifier | modifier le code]

En mars 1970, il prit les rênes du Bayern Munich, en remplacement du Croate Branko Zebec. Il fut recommandé au club par la star de l'équipe, Franz Beckenbauer, mais sa nomination fut très controversée car Lattek n'avait aucune expérience d'entraîneur de club. En plus de Beckenbauer, le Bayern avait l'attaquant Gerd Müller, et le fantasque gardien de but, Sepp Maier dans ses rangs. Dès son arrivée, Lattek injecta dans le club du sang neuf dans le 11 de départ, avec notamment Paul Breitner et Uli Hoeness, et forma la plus glorieuse équipe de l'époque. Jusqu'en 1975, il conduisit le club à 3 titres de champions consécutif (une performance unique à l'époque) ainsi qu'à la victoire en Coupe d'Allemagne. Mais le summum fut la victoire en Coupe d'Europe des Clubs Champions en 1974, face à l'Atlético de Madrid, le premier succès d'une équipe allemande dans cette compétition !

Six joueurs du Bayern feront également partie des succès de l'Équipe Nationale ouest-allemande lors du Championnat d'Europe des Nations 1972 et la Coupe du Monde 1974. Mais les mauvais résultats lors de la saison 1974-75 eurent raison de Udo Lattek, qui fut remplacé par Dettmar Cramer.

Les années Mönchengladbach[modifier | modifier le code]

Au début de la saison 1975-76, il devient entraîneur du Borussia Mönchengladbach, remplaçant Hennes Weisweiler. Il restera jusqu'en 1979, le temps de gagner 2 titres de champion d'Allemagne et la Coupe de l'U.E.F.A. 1979 contre l'Etoile Rouge Belgrade. Malheureusement, lors de la saison 1977-78, il échoue dans la conquête de quatre titres consécutifs de champion pour M'Galdbach, en s'inclinant à la différence de but, contre le FC Cologne de... Hennes Weisweiler !

À Mönchengladbach, il dirigea des joueurs prestigieux comme Jupp Heynckes (226 buts en 375 matches de Bundesliga), le buteur danois Allan Simonsen, Berti Vogts, Rainer Bonhof, Uli Stielike ou encore Herbert Wimmer.

En 1977, le club perdit la finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions contre Liverpool à Rome (1-3). Le gagnant refusa cependant de participer à la Coupe intercontinentale, ce qui donna le ticket au Borussia pour affronter Boca Juniors. Mais ce sera l'une des plus grosses désillusions de la carrière de Lattek. Après un 2-2 honorable à l'aller à Buenos Aires, il s'écroule au retour, à Karlsruhe, 0-3. Après une saison 1978-79 quelconque en championnat avec M'Gladbach, il quitte le club pour un autre Borussia, celui de Dortmund cette fois. L'expérience de deux saisons se révèlera un échec.

Aux commandes du FC Barcelone[modifier | modifier le code]

En 1981, le mythique club espagnol du FC Barcelone l'engage pour devenir le successeur du mythique Helenio Herrera. Il mènera le club à la victoire en Coupe des Coupes en 1982, battant le Standard de Liège (2-1). Les joueurs qu'ils dirigent à l'époque se nomment Migueli,Víctor Muñoz, Quini, Bernd Schuster et une vieille connaissance de M'Gladbach, Allan Simonsen. Après une première saison assez réussie, il engage l'Argentin Diego Maradona pour l'année suivante. À tout juste 22 ans, il est alors le plus gros transfert de l'histoire à l'époque. Mais un manque de résultats fait partir Lattek de Barcelone. Il sera remplacé par César Luis Menotti, l'entraîneur vainqueur de la Coupe du Monde 1978 avec l'Argentine.

Le retour au Bayern[modifier | modifier le code]

Udo Lattek revient donc au Bayern Munich, le club qui l'a fait connaître, grâce à son ami Uli Hoeness, devenu un des dirigeants du club. Dans les années suivantes, il remportera 2 autres Coupes d'Allemagne et à nouveau trois titres consécutifs de champion. Mais il échouera une nouvelle fois en finale de la Coupe des Champions en s'inclinant contre le FC Porto (1-2). Il dirigea au Bayern des joueurs tels que Karl-Heinz Rummenigge, Lothar Matthäus, Klaus Augenthaler, Dieter Hoeness, Soren Lerby ou encore le Belge Jean-Marie Pfaff. À la fin de la saison 1987, Lattek décide de se retirer provisoirement du football.

Les épisodes Schalke et Cologne[modifier | modifier le code]

En 1991, Lattek fait son retour. Il rejoint le FC Cologne pour un seul match en tant qu'entraîneur, mais surtout pour le poste de Directeur Technique. Mais en 1992, il retrouve le banc avec Schalke 04, pour le premier tiers de la saison avant de se retirer.

Au chevet du Borussia Dortmund[modifier | modifier le code]

Lattek officialise sa retraite en tant qu'entraîneur et se consacre désormais à son poste de commentateur sportif et de chroniqueur au journal Die Welt mais aussi au magazine de sport Kicker. Mais lors de la saison 1999-2000, le Borussia Dortmund est au plus mal. Le vainqueur de la Ligue des Champions 1997 a besoin d'un entraîneur pour les cinq derniers match de la saison, alors que le club n'est qu'a un point de la zone de relégation. L'histoire pourrait s'achever là, mais Lattek, pour qui la rumeur déclare qu'il n'accepte le poste que pour une histoire d'argent, se transforme en sauveur. Deux victoires, 2 nuls et 1 défaite - face au Bayern - sont suffisants pour sauver le Borussia. Il laissera le poste d'entraîneur à Matthias Sammer, qui deviendra à 34 ans, deux années après, le plus jeune entraîneur vainqueur du titre de champion.

Aujourd'hui, Udo Lattek vit à Cologne et est l'un des commentateurs vedettes de la chaîne allemande DSF.

Bilan de Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]