Sepp Maier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maier.
Sepp Maier
6137Sepp Maier Torwart-Legende.JPG
Sepp Maier en 2012.
Biographie
Nom Josef Dieter Maier
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance 28 février 1944 (70 ans)
Lieu Metten (Allemagne)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1962-1979
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
1951-1959 Drapeau : République fédérale d'Allemagne TSV Haar
1959-1965 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bayern Munich
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1965-1979 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bayern Munich 696 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1966-1979 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l'Ouest 095 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1987-2004 Drapeau : Allemagne RFA/Allemagne gardiens
1994-2008 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bayern Munich gardiens
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Josef Dieter Maier plus connu comme Sepp Maier, né le 28 février 1944 à Metten (Bavière), est un footballeur allemand. Il évolue au poste de gardien.

Sepp Maier est l'un des grands joueurs allemands qui domine, aussi bien avec le Bayern Munich qu'en équipe nationale de RFA, le football européen et mondial dans les années 1970. Il est surnommé le chat en rapport à sa faculté de bondir sur chaque ballon aérien ou dans les pieds adverses[1].

Le portier s'illustre au cours de sa carrière par de nombreux plongeons et par un style parfois peu académique[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts (1944-1959)[modifier | modifier le code]

Lev Yachine, légendaire gardien soviétique, idole de Maier.

Josef Dieter Maier né le 28 février 1944 à Metten en Basse-Bavière. Son père travaille dans les hôpitaux en tant que commis dans le bureau et sa mère comme infirmière. C'est un couple sportif, elle ayant joué au handball dans sa jeunesse et lui joueur du TSV Haar Fussball[3].

Passionné de football et de gymnastique, il est deux fois champion de district. Pour ce qui est du football, après avoir joué dans les prairies avec ces deux petits frères, il s'inscrit au TSV Haar à l'âge de 7 ans. Dés l'année suivante, il est surclassé pour évoluer avec des joueurs de trois ans ses ainés. Évoluant au poste d'attaquant, il aime aussi mettre à profit sa souplesse gymnique en gardant les buts. Malgré son rêve de devenir acteur, à 14 ans, il commence une formation de machiniste à Haar. En pause et après le travail, Maier court taper dans le ballon[3].

Lors d'un match de coupe contre le grand club de la région, le Bayern Munich, le gardien de son équipe se blesse au bras et doit laisser sa place. Il demande à son entraineur de prendre le poste et malgré la défaite 9-1, il est repéré par le responsable des jeunes du Bayern. Il le sélectionne pour un match contre Salzbourg. Durant le match, Maier arrête 2 penalty et son équipe l'emporte 2-1[3].

Ses idoles sont le légendaire portier soviétique Lev Yashin et le comique Karl Valentin[2].

Bayern Munich (1959-1979)[modifier | modifier le code]

Maier (à gauche) et Franz Beckenbauer en 1967.

À 15 ans, il intègre l'équipe juniors du Bayern Munich en 1959. En 1965, il fait ses débuts en équipe première. La rencontre a lieu le 14 août 1965 et contre le TSV 1860 Munich et une défaite 1-0[4]. Après la montée du club en Bundesliga, Maier contribue pour une large part au succès de son équipe. Avec Franz Beckenbauer et Gerd Müller, Maier forme l'ossature du Bayern des années 1970, qui enchaîne les titres. Cette association est le symbole d’un Bayern qui met l’Europe à ses pieds[1].

Une scène étonnante, restée dans les annales, se déroule durant un match de championnat entre le Bayern Munich et le VfL Bochum, dans les années 1970 : Sepp Maier se jette littéralement sur un canard égaré sur le terrain. La tension est pourtant à son comble, les Bavarois s'apprêtant à transformer un penalty[2].

Durant sa carrière exclusivement bavaroise, il gagne quatre coupes de RFA, autant de Bundesliga et enlève la Coupe d'Europe des clubs champions à trois reprises, en 1974, 1975 et 1976, ainsi que la Coupe Intercontinentale en 1976. Maier bat le record de présence sans interruption en Championnat avec 447 matches (sur 473) de suite en 13 saisons. Une série que seul l'accident interrompe[1],[4].

Sélection nationale (1966-1979)[modifier | modifier le code]

Johan Neeskens trompe Maier en finale de la Coupe du monde 1974 dès la 2e minute de jeu sur penalty.

Le 4 mai de cette année, Sepp Maier connaît sa première sélection, et une victoire facile face à l’Irlande (4-0)[1].

Sepp est le remplaçant d'Hans Tilkowski pour la Coupe du monde 1966 sans faire son apparition. Il s'impose dans le but allemand par l'édition suivante au Mexique, l'Allemagne de l'Ouest atteint les demi-finales[5].

Sepp Maier et Gerd Müller en 1978.

Sous les couleurs de son pays, sa carrière exemplaire est couronnée par une Coupe d'Europe des Nations en 1972, puis par une Coupe du monde gagnée dans son pays en 1974[1]. On retient surtout de Maier sa superbe performance en finale, gagnée 2-1 face aux Pays-Bas. Ce jour-là, Maier est l'un des principaux artisans de cette victoire grâce notamment à un arrêt réflexe exceptionnel sur une reprise de volée de Johan Neeskens, à bout portant. Il garde sa cage inviolée durant quatre de sept matches de la compétition[5].

En 1976, lors de la finale du Championnat d'Europe opposant la Tchécoslovaquie à la République fédérale d'Allemagne à Belgrade, Sepp Maier est la "victime" malheureuse d'Antonin Panenka, qui, d'une balle brossée marque le dernier penalty de l'équipe tchèque, qui devient championne d'Europe[1].

L'Allemagne de l'Ouest est éliminée lors de la deuxième phase de la Coupe du monde 1978, malgré un arrêt exceptionnel de Maier en Argentine. C'est son dernier grand tournoi international[1].

Avec 95 sélections à son actif, Maier est à ce jour le gardien de but allemand le plus capé. Il a en outre porté le brassard de capitaine durant les six matches internationaux de 1978-1979[2].

L'accident (1979)[modifier | modifier le code]

En juillet 1979, la carrière du "Chat d'Anzing" connaît une fin brutale. Gravement blessé lors d'un accident de voiture, Maier est victime d'une rupture du diaphragme, d'une commotion cérébrale, d'une fracture du bras et de plusieurs fractures des côtes. Sepp Maier met fin à sa carrière sportive[1],[4]. « Je jouerai au football tant que Franz Beckenbauer et Gerd Müller pourront me pousser sur le terrain en fauteuil roulant », déclare un jour le gardien avec humour. Il voit cependant ses projets partir en fumée suite à son accident[2].

L'après football[modifier | modifier le code]

Entraineur de gardiens (1987-2008)[modifier | modifier le code]

Sepp Maier signant des autographes en 2007.

Le Karl Valentin du football ne veut s'éloigner du monde du sport pour autant. Une fois rétabli, il fait construire son propre court de tennis à Anzing, avant de devenir l'entraîneur des gardiens de la Mannschaft, de 1987 à 2004, et en même temps du Bayern Munich, de 1994 à 2008. Pour son retour au sein du club le plus titré d'Allemagne, on lui confie la mission de former un nouveau portier, un certain Oliver Kahn, fraîchement arrivé de Karlsruhe et d'en faire un gardien de classe mondiale[2].

En octobre 1987, son ami et ex-coéquipier Franz Beckenbauer lui demande de venir entrainer les gardiens de l'équipe nationale allemande[6].

De 1994 à 2008, Maier est aussi le solide entraîneur des gardiens au Bayern Munich et contribue à ce qu'Oliver Kahn soit l'un des meilleurs du monde dans son domaine[7]. Durant sa carrière, il entraine aussi des portiers comme Bodo Illgner et Andreas Köpke[8]. Il entraine en sélection allemande jusqu'au 10 octobre 2004, alors sous la direction de Jürgen Klinsmann, et un match contre l'Iran après 44 années de services. Il publie un livre d'entrainement avec plus de 100 exercices pour gardiens[9].

Avec le club munichois, il remporte six nouvelles Bundesliga (1997, 1999, 2000, 2001, 2003), les Coupes d'Allemagne 1998 et 2000, ainsi que la Coupe UEFA 1996, la Ligue des champions 2001 accompagnée de la Coupe intercontinentale la même année. Avec la sélection, remporte la Coupe du monde 1990, l'Euro 1996 avant de perdre en finale du Mondial 2002[4].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Sepp Maier ne perd pas son caractère facétieux et son penchant pour l'humour après sa carrière de joueur. L'ancien international dévoile son talent de chanteur près de 50 fois sur le plateau d'une émission musicale populaire : il interpréte en duo avec la chanteuse norvégienne Wencke Myhre des chansons dédiées au football, aux titres aussi éloquents que Er steht im Tor ("Il défend le but") ou Fussball ist unser Leben ("Le football est notre vie"). Il joue également le rôle du magicien Sepp Copperfield, faisant disparaître son assistante ainsi qu'un canard[2].

Sepp Maier écrit par ailleurs plusieurs livres sur le football et plus précisément sur le travail d'entraîneur : Artist der Nation ("Artiste de la nation") en 1978, Ich bin doch kein Tor ("Je ne suis pas un but") en 1980, Super-Torwart-Training ("Super entraînement pour les gardiens") en 1990, Mit Spaß zum Erfolg. Torwart-Training ("Combiner plaisir et succès. Entraînement pour les gardiens") en 2000, ou encore Wer mit dem Ball tanzt ("Danse avec la balle") la même année[2].

Aujourd'hui, l'ancien joueur s'est complètement retiré du monde du football. « C'est fini. Je joue encore un peu au golf et au tennis, mais plus au foot », avoue Maier. Mais il suit toujours les moindres faits et gestes du Bayern Munich, le seul club de sa vie[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Les trois Coupes des champions remportées à la suite.

Trophées collectifs[modifier | modifier le code]

Palmarès de Sepp Maier en tant que joueurs[1],[2]
Bayern Munich RFA

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Rien d'étonnant donc à ce que Maier reçoit durant sa carrière un nombre étonnant de distinctions personnelles. Élu footballeur allemand de l'année à trois reprises, il est également sacré gardien allemand du siècle. Au classement mondial des meilleurs gardiens de but du 20e siècle, Maier occupe la 4e place derrière le soviétique Lev Yashin, l'anglais Gordon Banks et l'italien Dino Zoff[2].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Détail des sélections de Maier[10]
Compétition Nbr
Match amical 49
Coupe du monde 18
Championnat d'Europe 4
Qualifications Euro 19
Qualifications CdM 5
Total 95

Sepp Maier joue 536 matchs de championnats avec le Bayern Munich dont les 473 derniers en Bundesliga. Il prend aussi part à 63 matchs de Coupe d'Allemagne[11].

En compétition européenne, Maier joue son premier match le 13 mars 1963 contre le Dinamo Zagreb en quart de finale aller de la Coupe des villes de foires 1962-1963. Il joue également quatre matches de Supercoupe de l'UEFA avec les munichois pour un total de 83 matchs européens[12].

Le Chat d'Anzing joue sa première sélection le 4 mai 1966 contre l'Irlande (4-0). En treize ans de présence, il prend part à 95 rencontres internationales. Il connait un taux de succès de 72,63 % (56 victoires pour 26 nuls et 13 défaites) et n'encaisse que 80 buts au total. Sa dernière sélection arrive le 26 mai 1979 contre l'Islande et une victoire 3-1[10].

Sources[11],[12],[13] :

Maier tenant la Coupe intercontinentale 1976 autour de son équipe du Bayern Munich.
Les trois Coupes des champions remportées à la suite.
Statistiques de Sepp Maier
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Coupe intercontinentale Supercoupe UEFA Play-offs Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l'Ouest Total
Division M B M B C M B M B M B M B M B M B
1962-1963 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Oberliga Süd 4 0 - - C3 1 0 - - - - - - - - 5 0
1963-1964 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Regionalliga Sud 23 0 - - - - - - - - - 6 0 - - 29 0
1964-1965 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Regionalliga Sud 36 0 - - - - - - - - - 6 0 - - 42 0
1965-1966 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 31 0 6 0 - - - - - - - - - 1 0 38 0
1966-1967 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 5 0 C2 9 0 - - - - - - 4 0 52 0
1967-1968 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 4 0 C2 8 0 - - - - - - 3 0 49 0
1968-1969 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 6 0 - - - - - - - - - 8 0 48 0
1969-1970 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 1 0 C1 2 0 - - - - - - 8 0 45 0
1970-1971 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 2+7 0+0 C3 8 0 - - - - - - 8 0 59 0
1971-1972 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 5 0 C2 8 0 - - - - - - 9 0 56 0
1972-1973 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 5 0 C1 5 0 - - - - - - 4 0 48 0
1973-1974 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 4 0 C1 10 0 - - - - - - 12 0 60 0
1974-1975 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 3 0 C1 7 0 - - - - - - 5 0 49 0
1975-1976 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 7 0 C1 9 0 - - 2 0 - - 8 0 60 0
1976-1977 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 4 0 C1 6 0 2 0 2 0 - - 6 0 54 0
1977-1978 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 3 0 C3 6 0 - - - - - - 13 0 56 0
1978-1979 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 34 0 1 0 - - - - - - - - - 6 0 41 0
Total sur la carrière 536 0 63 0 - 79 0 2 0 4 0 12 0 95 0 791 0

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Durant sa carrière de joueur, Maier est l'un des premiers gardiens de but à expérimenter les gants en matériaux à base de mousse et de gomme[1],[2].
  • En 95 sélections en équipe d'Allemagne, Sepp Maier ne reçoit qu'un seul carton jaune. C'est lors d'une rencontre du deuxième tour de la Coupe du Monde 1978, face aux Pays-Bas (2-2)[1],[2].
  • Sur les 14 années qu'il a passées au Bayern Munich, Maier ne manque que trois journées de championnat, durant la saison 1965-1966 : lors des 10e, 11e et 34e journées, il est remplacé par Fritz Kosar. Maier dispute ainsi 422 matches consécutifs avec le Bayern pendant 13 ans, un record en Bundesliga[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Biographie de Sepp Maier sur football-story.com
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Biographie de Sepp Maier sur le site de la FIFA.
  3. a, b et c (de) Enfance sur son site officiel.
  4. a, b, c et d (de) Karriere sur son site officiel.
  5. a et b (en) Sepp Maier (West Germany) sur planetworldcup.com
  6. (de) Autounfall sur son site officiel.
  7. (de) Entraineur des gardiens du Bayern sur le site internet.
  8. (de) Oliver Kahn sur son site officiel.
  9. (de) Entraineur national des gardiens sur son site officiel.
  10. a et b (en) Josef Dieter Maier - International Appearances sur RSSSF
  11. a et b (de) Fiche de Sepp Maier sur fussballdaten.de
  12. a et b (en) Josef "Sepp" Maier - Matches in European Cups sur RSSSF
  13. Fiche de Sepp Maier sur footballdatabase.eu

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :