Tony Fadell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anthony Fadell est un informaticien américain né en 1969 de parents d'origine libanaise. En 1991, il obtient un diplôme en génie informatique à l'université du Michigan, aux États-Unis. Toujours au Michigan, il devient directeur de Constructive Instruments, une société qui met au point un logiciel éducatif pour les enfants du nom de MediaText.

C'est en 1992 qu'il fait connaissance avec l'entreprise Apple et travaille comme ingénieur en système informatique. Il sera responsable du développement d'un nombre important de technologies incluant dans les produits Apple des dispositifs comme le Sony MagicLink ou le Motorola Envoy.

En 1995, il rejoint la société Philips comme fondateur et directeur d'une division qui développera des appareils mobiles fonctionnant sous Windows CE.

Son implication chez Apple[modifier | modifier le code]

Article détaillé : iPod.

Au début des années 1990, Fadell avait lancé sa propre société, du nom de Fuse. Il avait eu comme idée de vendre un petit baladeur fonctionnant avec un minuscule(mini) disque dur. Fuse échouera en ne trouvant aucun partenaire pour son projet mais l'idée ne restera pas toujours au fond d'une corbeille. Dix ans plus tard, il prendra contact avec RealNetworks avec cette idée dans ses bagages mais quittera la société six mois plus tard.

C'est en février 2001 que Tony Fadell recommencera à travailler pour Apple en tant qu'ingénieur concevant l'iPod. Il sera également responsable de la stratégie concernant les produits audio d'Apple. En avril 2001, il devient responsable d'un groupe nommé iPod & Special Projects qui définira le design du produit et son lancement sur le marché. Il fut promu vice-président d'ingénierie du iPod en 2004.

Apple annonce le 14 octobre 2005, que Fadell remplacerait Jon Rubinstein en tant que vice-président senior de la division iPod lorsque ce dernier prendra sa retraite le 31 mars 2006.

En mars 2010, il quitte Apple pour se lancer dans une nouvelle aventure entrepreneuriale : Nest. Ce nouveau projet vise à commercialiser des thermostats aussi intelligents que des Smartphones.

En janvier 2014 Google rachète Nest pour 3,2 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros) et Fadell rejoint Google.

Liens externes[modifier | modifier le code]