Tonantzin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue anthropomorphe de Tonatzin (Churubusco, Museo Nacional de las Intervenciones)

Tonantzin dans la mythologie aztèque est la représentation[1] de une déesse mère, comme Tlaltecuhtli, elle est souvent représentée sous la forme d'un crapaud avalant un couteau sacrificiel en pierre.

D'autres titres et attributs semblent lui être liés : "déesse de la nourriture", "Grand-mère vénérée", "Serpent", en tant que déesse aztèque de la Terre. Elle apporta aussi le maïs ("Mère du maïs"). Elle est aussi appelée Chicomexochitl ou Chalchiuhcihuatl, ce qui veut dire "Sept Fleurs" ou "Femme à la Pierre précieuse", et invoquée lors de la fête de Xochilhuitl.

Dans le Mexique moderne, la basilique de Guadalupe est construite à l'emplacement de l'ancienne pyramide de Tonantzin. Des anthropologues pensent que "Notre-Dame de Guadalupe" est une christianisation de Tonantzin[2]. En art et en littérature, Tonantzin est l'héroïne tragique de la bande dessinée Palomar de Gilbert Hernandez, qui gagne sa vie en vendant des limaces grillées (babosas) dans son village d'Amérique centrale. Elle est explicitement nommée d'après la déesse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Adela Fernández, Dioses Prehispánicos de México, México, Panorama Editorial,‎ 1998, 1e éd., 162 p. (ISBN 978-968-38-0306-1, LCCN 93195008)
  2. (es) Manuel María Marzal, Historia de la antropología indigenista: México y Perú, p.82.