Centzon Huitznahua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centzon Huitznahua
Dieu de la mythologie aztèque
Caractéristiques
Fonction principale Dieux des étoiles du sud
Résidence Teteocan
Région de culte Empire aztèque
Famille
Père Mixcoatl
Mère Coatlicue
Fratrie Huitzilopochtli
Coyolxauhqui
Centzonmimixcoa
Représentation du massacre des Centzon Huitznahua par Huitzilopochtli (contour d'une des illustrations du Codex de Florence).

Les Centzon Huitznahua (nom qui s'orthographie également Centzonhuitznahua et se traduit souvent par les Quatre Cent méridionaux car il signifie littéralement en nahuatl « les quatre cent de près des épines », c'est-à-dire, symboliquement, « les innombrables du sud ») sont, dans la mythologie aztèque, les dieux des étoiles du sud[1].

Avec leur sœur Coyolxauhqui, les Centzon Huitznahua décidèrent de tuer leur mère Coatlicue car ils estimaient que sa grossesse tardive et mystérieuse était un déshonneur pour toute leur famille ; leur mère était en effet tombée enceinte de Huitzilopochtli après qu'une boule de plumes qu'elle avait balayée lui avait touché la poitrine. Cependant, Huitzilopochtli, au lieu dit Coatepec (une montagne), sortit du sein de sa mère armé d'un bouclier et d'un xiuhcoatl (« serpent de feu », expression qui symbolise probablement un atlatl, c'est-à-dire un propulseur), et massacra sa sœur les Centzon Huitznaua. Ce massacre symbolise l'arrivée du Soleil qui fait disparaître les étoiles du ciel nocturne[2].

Le massacre des Huitznahua est rapporté par Bernardino de Sahagún, Diego Durán et Fernando Alvarado Tezozómoc. On le retrouve également dans le Codex Azcatitlan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Otilia Meza, El Mundo Mágico de los Dioses del Anáhuac, México, Editorial Universo México,‎ 1981, 153 p. (ISBN 968-35-0093-5)
  2. Fernand Comte, Larousse des mythologies du monde, France Loisirs.