Tamoanchan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tamoanchan, dans la mythologie aztèque, est un paradis terrestre selon le Codex Telleriano-Remensis, la résidence principale de Xochiquetzal, la déesse de la beauté et l'amour. Dans ce lieu existait un arbre appelé Xochitlicacan. Ce paradis était protégé par des génies appelés Amoxoaque (Tlaltetecui, Xochicahua). Tamoanchan a été construit à peu de distance de Teotihuacan. Les dieux Tonacatecuhtli et Tonacacihuatl ont expulsé diverses divinités mineures qui abîmaient le paradis pour couper des fleurs et des branches et avariaient le jardin. Ces divinités mineures ont échappé à la terre et à l'enfer[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Cecilio Agustín Robelo, Diccionario de Mitología Nahua, México, Biblioteca Porrúa. Imprenta del Museo Nacional de Arqueología, Historia y Etnología,‎ 1905, 477, 478, 479 p. (ISBN 978-9684327955)