The Settlers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec « The Settlers » pour Nintendo DS, qui désigne en réalité « The Settlers II », ni avec les versions pour iPhone et iPod touch, qui désignent « The Settlers IV »
The Settlers
Éditeur Blue Byte Software
Développeur Blue Byte Software
Concepteur Volker Wertich

Date de sortie 1993
Genre Stratégie temps réel, gestion
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Amiga, DOS,
Média 3 disquettes
Contrôle Souris

The Settlers (titre original en allemand : Die Siedler), est un jeu vidéo de stratégie et de gestion en temps réel, développé par Volker Wertich pour la société Blue Byte Software et édité en 1993 pour Amiga, puis pour PC utilisant le système d'exploitation MS-DOS. Les graphismes ont été conçus par le développeur Christoph Wemer. Le succès du jeu a donné lieu à de nombreuses suites.

À sa sortie, ce jeu s'est fait remarquer grâce à son concept novateur, pouvant paraître inspiré de Populous, et son mode pour deux joueurs avec écran partagé qui permet de jouer sur un même ordinateur grâce à deux souris.

Présentation[modifier | modifier le code]

The Settlers place le joueur à la tête d'un domaine, dont il définit les orientations générales, alors que les individus restent « libres » de leurs mouvements. Le rythme du jeu est assez lent : des heures peuvent s'écouler pour une simple partie. La victoire s'obtient en réalisant un objectif défini (obtention d'une certaine quantité de matière première, de population ou de superficie) et les seuls obstacles sont le terrain parfois peu favorable, les ressources naturelles parfois rares, et les autres concurrents…

The Settlers fut le premier jeu du genre à gérer l'exploitation et l'utilisation des ressources naturelles[réf. souhaitée]. Le joueur doit décider d'exploiter les ressources naturelles disponibles pour construire de nouveaux bâtiments ou les raffiner en de nouvelles matières premières. Ainsi, pour obtenir une ressource d'acier, il sera nécessaire de posséder une mine de charbon, une mine de fer et une fonderie, ainsi que de la main d'œuvre pour travailler dans chacun de ces endroits ; cette ressource d'acier permettra ensuite de réaliser des armes à la forge ou des outils à l'atelier.

La conquête de nouveaux territoires s'effectue soit en construisant des bâtiments militaires (tours, châteaux…), soit en capturant des édifices militaires adverses. Les assauts se décident en cliquant un bâtiment militaire ennemi ; les soldats les plus proches se ruent alors à la bataille et les combats sont gérés automatiquement[1].

The Settlers Online[modifier | modifier le code]

The Settlers Online a fait ses débuts le 27 juillet 2010 lorsqu'Ubisoft met des clés d'une bêta fermée du jeu à la disposition des joueurs. Il s'agit d'un jeu en Flash jouable en ligne via navigateur. Le jeu apparait en version bêta ouverte à tous les joueurs en automne 2010 (le 22 octobre). Au fil du temps, le jeu se développe, des modifications et de nouveaux contenus voient le jour, par exemple un système d'aventure, diverses cartes de tactique, des simulations de combats etc. La version bêta officielle sortit seulement le 3 août 2011. Il reste toutefois la possibilité d'acheter des items pour atteindre les niveaux supérieurs plus rapidement, mais le jeu est gratuit à la base[2]. Le jeu s'adapte au fur et à mesure aux réclamation des joueurs de la communauté et l'éditeur met en place divers évènements spéciaux tels que des quêtes pour Pâques, Halloween ou encore Noël[3]. Le jeu gagna également plusieurs prix comme par exemple en 2011 le prix du meilleur jeu PC (en Allemagne), ainsi que le prix du meilleur MMO de l'année en 2012 et 2013[2].

La saga[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, la série s'est divisée en une partie « évolution », dans lequel le gameplay a évolué vers le STR et s'est rendu accessible au plus grand nombre, et une partie « tradition », où le gameplay reste proche des premiers opus et des fans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]