Jimi Jamison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jimi Jamison

Nom de naissance Jimmy Wayne Jamison
Naissance 23 août 1951
État du Mississippi, États-Unis
Décès 31 août 2014 (à 63 ans)
Memphis, Tennessee
Activité principale chanteur
Genre musical hard rock
Années actives depuis 1967
Site officiel jimijamison.com

Jimmy Wayne Jamison dit Jimi Jamison (né le 23 août 1951 dans le Mississippi, mort le 31 août 2014 à Memphis, Tennessee) est un auteur-compositeur américain.

Jamison chante dans les groupes de hard rock Target et Cobra avant d'être recruté par Survivor en 1984. Après leur séparation, survenue en 1989, il entame une carrière solo. Jamison interprète notamment I'm Always Here, le générique de la série Alerte à Malibu (Baywatch). Le chanteur rejoint Survivor de 2000 à 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et début de carrière[modifier | modifier le code]

Jimmy Wayne Jamison naît dans une région rurale de l'État du Mississippi. Il grandit à Memphis dans le Tennessee, où sa mère s'est établie. À la fin des années 1970, il chante au sein du groupe rock Target, signé par le label A&M Records. Au début des années 1980, il fait partie de Cobra, une formation sous contrat avec Epic Records, dont l'album First Strike sort en 1983[1].

Survivor[modifier | modifier le code]

Jimi Jamison et Frankie Sullivan au Sweden Rock Festival en 2013.

En 1984, Jimi Jamison passe une audition organisée par Survivor afin de remplacer leur chanteur Dave Bickler, dont les cordes vocales sont endommagées. Deux ans plus tôt, le groupe de Chicago est devenu très populaire grâce à la chanson Eye of the Tiger, qui figure dans la bande originale du film Rocky III[1],[2]. Jamison est engagé par Survivor, qui continue de connaître le succès avec son nouveau chanteur. Il enregistre avec eux l'album Vital Signs, sorti en septembre 1984, dont les titres High on You et The Search Is Over se classent dans le Top 10 du Billboard Hot 100[1]. En 1985, les ventes de l'album atteignent le million d'exemplaires[3]. L'année suivante, Burning Heart, extrait de la bande originale du film Rocky IV, atteint la 2de place du hit parade américain. Jamison participe ensuite à l'enregistrement de leur 6e album, When Seconds Count, sorti en novembre 1986. Le titre Is This Love? qui en est extrait se classe dans le Top 10. Survivor se sépare après la sortie de l'album Too Hot to Sleep en octobre 1988. En 2000, Jimi Jamison prend part à la reformation du groupe, qui entreprend une tournée. Leur dernier album, Reach, paraît en 2006[1].

Carrière solo[modifier | modifier le code]

Après la séparation de Survivor, Jimi Jamison a l'occasion de rejoindre Deep Purple, qui a écarté Ian Gillan, mais il doit refuser leur offre en raison du désaccord de sa maison de disques, Scotti Brothers Records[4]. Il se produit sous le nom de « Jimi Jamison's Survivor », ce qui déclenche une bataille juridique avec Frankie Sullivan, guitariste et membre fondateur de son ancien groupe. En 1999, la commission d'appel pour les marques (Trademark Trial and Appeal Board, ou TTAB) de l'USPTO estime que les droits sur le nom appartiennent à ce dernier[5],[6].

Jamison co-écrit la chanson I'm Always Here, adoptée comme générique de la série télévisée Alerte à Malibu (Baywatch) à partir de la 2de saison. When Love Comes Down, son premier album solo, paraît en 1991. Empires sort sur le marché européen en 1999. Son album Crossroads Moment paraît en 2008 en Europe, et l'année suivante aux États-Unis[1].

Jamison a collaboré avec d'autres artistes. Il apparaît notamment comme choriste sur des titres de The Jeff Healy Band et ZZ Top. Il fait partie du collectif Voices of Classic Rock[1]. En 2011, il enregistre avec Bobby Kimball, l'ancien chanteur de Toto, un album intitulé Kimball / Jamison.

Style musical[modifier | modifier le code]

Après avoir débuté sa carrière dans des groupes de heavy metal, Jimi Jamison apprécie de pouvoir chanter des titres plus lents comme High on You et The Search Is Over lorsqu'il rejoint Survivor. D'après lui, les ballades rock constituent en effet son point fort. Il a été comparé à Steve Perry, le chanteur de Journey[3].

Engagements[modifier | modifier le code]

Le chanteur soutient notamment la fondation Make-A-Wish, qui s'efforce de réaliser le vœu d'enfants malades, et l'Animal Rescue Foundation, un refuge animalier fondé par l'ancien joueur de baseball Tony La Russa et son épouse[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Target[modifier | modifier le code]

  • 1976 : Target (A&M Records)
  • 1977 : Captured (A&M Records)

Cobra[modifier | modifier le code]

Survivor[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

  • 1991 : When Love Comes Down (Scotti Brothers Records)
  • 1999 : Empires (sous le nom de Jimi Jamison's Survivor) (Frontiers Records)
  • 2008 : Crossroads Moment (Frontiers Records)
  • 2012 : Never Too Late (Frontiers Records)

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Kimball / Jamison (avec Bobby Kimball) (Frontiers Records)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Linda Seida, « Biographie de Jimi Jamison », Allmusic
  2. (en) Ryan Parker, « Jimi Jamison, former lead singer of Survivor, dead at 63 », The Baltimore Sun,‎ 1er septembre 2014
  3. a et b (en) « The Survival Kit That Saved Survivor », Los Angeles Times,‎ 21 juillet 1985
  4. (en) Dave Thompson, Smoke on the Water : The Deep Purple Story, ECW Press,‎ 2004, 402 p. (ISBN 9781550226188, lire en ligne), p. 259-260
  5. (en) Julie Johnsson, « Survivor founder sues over use of band’s name », Chicago Tribune,‎ 28 février 2010
  6. (en) Daniel Kreps, « Jimi Jamison, Survivor Lead Singer, Dead at 63 », Rolling Stone,‎ 1er septembre 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]